[Report]AMON AMARTH, Le Splendid, Lille, 15/01/2015

Facebook

Etant la seule date dans les environs‭ (‬pas de dates parisienne,‭ ‬ni même Belge‭)‬,‭ ‬le Splendid de Lille était en ce jeudi soir‭ « ‬the place to be‭ » ‬pour tout fan d’Amon Amarth qui se respecte.‭ ‬Et c’est qu’ils sont venus en masse tous ces vikings et d’un peu partout à entendre les gens parler dans la file d’attente qui s’étend loin,‭ ‬très loin depuis la porte du Splendid et vers l’infini et‭ ‬au-delà‭! ‬Il faut dire que c’est sans surprise que le show est sold out depuis quelques temps maintenant.‭ ‬C’est donc par un froid polaire que moi aussi je me‭ ‬mets à faire la queue,‭ ‬attendant patiemment que les portes s’ouvrent,‭ ‬ce sera chose faire à‭ ‬20‭ ‬heures précises ‭!

La morphologie de la salle lilloise permet d’appréhender les concerts sold out sans souci,‭ ‬graçe à son plancher incliné qui permet une bonne visibilité à tous les spectateurs même si l’on se trouve au fond de la salle.‭ ‬Mais entrons dans le vif du sujet,‭ ‬c’est donc devant une salle comble que les‭ ‬anglais de Savage Messiah entrent sur scène‭ (‬ils seront‭ ‬d’ailleurs la seule première partie de la soirée,‭ ‬Huntress n’ayant pu être présent à Lille‭)‬.‭ ‬Et c’est‭ ‬grâce à leur rock/metal fédérateur et efficace qu’ils vont mettre tout le monde d’accord‭ ‬pour se bouger ce soir‭!

Ça tombe bien car après un changement de plateau appréciablement court,‭ ‬c‭’‬est au tour des suédois d’Amon Amarth d‭’‬investir la scène.‭ ‬L’euphorie envahit le Splendid et tout le‭ ‬monde reprend en‭ ‬chœur les refrains des vikings,‭ ‬des morceaux les plus récents comme‭ ‬ »Deceiver of the Gods‭ » ‬aux plus anciens‭  » ‬Victorious March‭ »‬,‭ ‬sans oublier bien sur les incontournables‭ « ‬Twilight of the Thunder god‭ »‬,‭ « ‬Guardians of Asgaard‭ » ‬mais aussi bien sûr‭ « ‬The pursuit of Vikings‭ »‬.

Contrairement à leur habitude,‭ ‬pas de pyro‭ ‬(la salle n’étant vraisemblablement pas adaptée à ce genre d’effet‭) ‬mais d’excellents jeux de lumière mimant à la perfection le feu et les flammes,‭ ‬les feux de la rampe portent bien leur nom‭! ‬On notera également l’application portée aux nombreux changement de backdrop qui permettent de renouveler le‭ ‬décor.‭ ‬Mais ce que le public attend surtout est servi pour le rappel:‭ ‬Tonnerre assourdissant puis Johan parait sur la scène‭ « ‬armé‭ » ‬de son marteau,‭ ‬il s’agit bien sûr de l’intro de‭ « ‬Twilight of the Thunder god‭ » ‬et la mise en scène fait son effet,‭ ‬la fosse devient alors un immense pogo et tout le monde reprend le morceau.‭

Etant la seule date dans les environs‭ (‬pas de dates parisienne,‭ ‬ni même Belge‭)‬,‭ ‬le Splendid de Lille était en ce jeudi soir‭ « ‬the place to be‭ » ‬pour tout fan d’Amon Amarth qui se respecte.‭ ‬Et c’est qu’ils sont venus en masse tous ces vikings et d’un peu partout à entendre les gens parler dans la file d’attente qui s’étend loin,‭ ‬très loin depuis la porte du Splendid et vers l’infini et‭ ‬au-delà‭! ‬Il faut dire que c’est sans surprise que le show est sold out depuis quelques temps maintenant.‭ ‬C’est donc par un froid polaire que moi aussi je me‭ ‬mets à faire la queue,‭ ‬attendant patiemment que les portes s’ouvrent,‭ ‬ce sera chose faire à‭ ‬20‭ ‬heures précises ‭!

La morphologie de la salle lilloise permet d’appréhender les concerts sold out sans souci,‭ ‬graçe à son plancher incliné qui permet une bonne visibilité à tous les spectateurs même si l’on se trouve au fond de la salle.‭ ‬Mais entrons dans le vif du sujet,‭ ‬c’est donc devant une salle comble que les‭ ‬anglais de Savage Messiah entrent sur scène‭ (‬ils seront‭ ‬d’ailleurs la seule première partie de la soirée,‭ ‬Huntress n’ayant pu être présent à Lille‭)‬.‭ ‬Et c’est‭ ‬grâce à leur rock/metal fédérateur et efficace qu’ils vont mettre tout le monde d’accord‭ ‬pour se bouger ce soir‭!
اa tombe bien car après un changement de plateau appréciablement court,‭ ‬c‭’‬est au tour des suédois d’Amon Amarth d‭’‬investir la scène.‭ ‬L’euphorie envahit le Splendid et tout le‭ ‬monde reprend en‭ ‬chœur les refrains des vikings,‭ ‬des morceaux les plus récents comme‭ ‬ »Deceiver of the Gods‭ » ‬aux plus anciens‭  » ‬Victorious March‭ »‬,‭ ‬sans oublier bien sur les incontournables‭ « ‬Twilight of the Thunder god‭ »‬,‭ « ‬Guardians of Asgaard‭ » ‬mais aussi bien sûr‭ « ‬The pursuit of Vikings‭ »‬.

Contrairement à leur habitude,‭ ‬pas de pyro‭ ‬(la salle n’étant vraisemblablement pas adaptée à ce genre d’effet‭) ‬mais d’excellents jeux de lumière mimant à la perfection le feu et les flammes,‭ ‬les feux de la rampe portent bien leur nom‭! ‬On notera également l’application portée aux nombreux changement de backdrop qui permettent de renouveler le‭ ‬décor.‭ ‬Mais ce que le public attend surtout est servi pour le rappel:‭ ‬Tonnerre assourdissant puis Johan parait sur la scène‭ « ‬armé‭ » ‬de son marteau,‭ ‬il s’agit bien sûr de l’intro de‭ « ‬Twilight of the Thunder god‭ » ‬et la mise en scène fait son effet,‭ ‬la fosse devient alors un immense pogo et tout le monde reprend le morceau.‭

Bien que la date lilloise‭ ‬fût la première de la tournée,‭ ‬les groupes semblaient déjà chauffés à blanc et bien prêts à conquérir l’Europe.‭ ‬Cette soirée aura surement autant comblé les fans que le groupe et on espère revoir très vite l’ombre des drakkars d’Amon Amarth accoster près de nos côtes‭!

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *