[News] « Un jour, un album » – thème : Place aux femmes

300

Cette semaine nous avons offert notre rubrique journalière aux Femmes! Si elles n’étaient pas forcément attendus au tournant dans le monde du Metal, force est de constater qu’elles se sont aujourd’hui imposées en tant que taulières dans bien des styles qui contrairement aux idées reçues, dépassent de loin les frontières du symphonique…




Mercredi 8 juillet: AMARANTHE – « Massive Addictive » par Freyja
J’entends déjà d’ici notre cher BHL me dire « t’es p’AMARANTHE »
En effet, je ne vais pas créer la surprise avec ma sélection de la semaine mais difficile de choisir un groupe qu’Aniron ou moi même n’avons pas encore mis à l’honneur dans cette chronique journalière !
Étonnamment, je ne crois pas encore avoir parlé des Suédois d’AMARANTHE groupe à 3 voix et si ses homologues masculins ont souvent changé, Elize Ryd reste l’icône de la formation. Si je ne devais choisir qu’un album de leur discographie ce serai Massive Addictive sorti en 2014.
3e album du combo, il marque sa consécration avec une Elize épanouie, des compos efficaces et des hits désormais incontournables.
J’en avais fait la chronique lors de sa sortie que vous pouvez retrouver ici:https://lordsofchaoswebzine.com/chronique-amaranthe-massiv…/




Jeudi 9 juillet: PHANTOM BLUE – « Phantom Blue » par BHL  
Cette semaine, nous rendons donc hommage aux femmes et quitte à parler de figures féminines, autant faire un 100%. Parmi les groupes uniquement composés de dames il en est un qui arrive, pour moi, en tête et il se nomme PHANTOM BLUE ! Si j’aime le son plus actualisé parfois lorgnant vers MEGADETH (dans la production et l’esprit de quelques riffs) de « Build To Perform » (1993), l’album éponyme de 1989 a ma préférence. C’est celui-ci que j’ai décidé de traiter aujourd’hui. Encore fort ancré dans les années 80, « Phantom Blue », première réalisation du quintette, est quelque peu coincé entre la vague FM du Hard et le grunge que le monde s’apprête à voir exploser. Ceci n’empêche pas la horde de montrer les crocs et de défendre les codes d’un Heavy Metal racé et animal, emmené par la voix féroce de Gigi Hangach. « Going Mad », le titre d’ouverture, m’a toujours scotché avec son intro Speed mélodique et son refrain puissant. L’album ne dure pas tellement plus de 30 minutes mais offre une succession d’hymnes énergiques jusqu’à sa clôture co-écrite par le collègue d’écurie Marty Friedman (alors guitariste de CACOPHONY, également signé sur Shrapnel Records, avant de rejoindre le monstre MEGADETH). Mais la plus grande force de cette équipe reposera sur l’incroyable duo de guitaristes Michelle Meldrum et Nicole Couch, toutes deux à l’origine disciples de Paul Gilbert (RACER X, MISTER BIG)… c’est dire le gage de qualité ! Ecoutez le fantastique shred de « Frantic Zone » ou le solo déstructuré de « Last Shot » ! Après une poignée de disques qui connaitront moins de succès, le groupe se séparera en 2001 et la talentueuse Michelle Meldrum s’éteindra en 2008. Il nous reste l’héritage d’un paquet d’excellentes chansons car s’il était besoin de prouver quoi que ce soit, PHANTOM BLUE démontre avec une facilité déconcertante que le Heavy Metal n’est pas une affaire d’attributs sexuels!


 



Vendredi 10 juillet: HOLY MOSES – « The New Machine of Liechtenstein » par Thrashmaniac
Le hasard fait parfois bien les choses, le mois dernier, je chroniquais le nouvel album de WITCHES comprenant une chanteuse /guitariste, Sibylle COLIN-TOCQUAINE et cette semaine, le thème est « place aux femmes », j’ai donc choisi de vous parler du groupe Allemand de Thrash Metal HOLY MOSES qui a une chanteuse, Sabina CLASSEN qui a, elle aussi, pratiqué le chant guttural longtemps avant les Angela GOSSOW ou Alissa WHITE-GLUZ, ou Candace KUCSULAIN dans le registre Hardcore pour ne citer que celles ci!!! J’ai découvert HOLY MOSES lors du fameux Festival de Lourdes en 1989 dont l’affiche comprenait entre autres, ADX, SODOM, AGRESSOR , MISTREATED ou SABBAT, quelle ne fût pas ma surprise d’entendre une voix plus proche de CRONOS de VENOM que de DORO PESCH venant d’une femme!! Leur musique était également excellente!!!! « The New Machine Of Liechtenstein » était le troisième album des Allemands signés à l’époque chez WEA un très gros label à l’époque,et produit par Alex PERIALAS connu pour son travail avec ANTHRAX, OVERKILL ou TESTAMENT!!! Au programme un Thrash plutôt technique mais bien fait avec Sabina et sa voix gutturale originale pour l’époque!!! J’ai revu le groupe au Motocultor 2016, Sabina a un peu perdu de ses capacités, mais elle est belle et bien toujours présente et mérite d’être reconnue à sa juste valeur, parole de ThrashManiac!!!!!  


Samedi 11 juillet : Relâche  !




Dimanche 12 juillet: FROZEN CROWN – « The Fallen King » par Ceridwen  
En cette semaine consacrée aux femmes dans le metal, je vous emmène faire un petit tour chez nos voisins, en Italie. A Milan plus précisément. FROZEN CROWN est un jeune groupe de Power teinté de Heavy et Death mélodique en 2017 où deux femmes officient. Giada Etro au chant et Thalia Bellazecca (qui avait à peine 17 ans au moment de la formation du groupe) à la guitare. En 2018, ils sortent leur premier album « The Fallen King » chez Scarlet Records. Album qui envoie du lourd d’entrée. On est tout de suite mis dans le bain. On y retrouve tout ce qui plaît dans le Power. Titres efficaces, bonne production, musiciens talentueux….Il manque peut-etre un ou deux titres sortant un peu plus du lot.. Ce premier album sonnait déjà toutefois comme très prometteur pour la suite. Si vous êtes fans du genre ou simplement curieux, je vous conseille d’y prêter l’oreille. Bonne écoute et bon dimanche !  




Lundi 13 juillet: DIABLO SWING ORCHESTRA – « Pandora’s Pinata »  
Cette semaine, place aux femmes! Thématique que nous aurions pu garder pour la journée de la femme, mais pourquoi faire cliché, quand on peut en parler pendant la semaine de la fête nationale ? Avec tous les groupes à chant féminin dont je vous ai parlé depuis le début de ces petites chroniques, comment vous surprendre de nouveau ? Et bien en sortant des sentiers battus, en évitant les mastodontes du genre et donc en vous parlant de Diablo Swing Orchestra! Bon d’accord, il y a aussi un chanteur. Mais passons. Diablo Swing Orchestra est un groupe Suédois que l’on pourrait qualifier d’Avant-Garde Metal, tellement les influences et les styles sont varié. Mais à ne pas confondre avec le Cross-Over Metal, comme Kontrust (dont j’aurais pu vous parler également). DSO c’est festif, c’est de très très bonne qualité, c’est avant-gardiste (comme son style l’indique), et c’est à consommer sans modération. Il a été difficile de choisir un album parmi les 4 proposés par cet Octuro. Tant ils ont tous leurs ambiances. ils sont tous différents, mais se ressemblent tous à la fois par la patte DSO. Mais Pandora’s Piñata a retenu mon attention pour aujourd’hui. Galette, d’un peu plus de 50 min pour 11 morceau, cet album représente tout ce qu’est DSO a son paroxysme. On a du metal, on a du swing, on a du classique, on a un peu de Jazzy, et tout un univers bien propre au groupe. Petite mention notamment pour AnnLouice Lögdlund, chanteuse du groupe qui le quittera à la suite de cet album pour se consacrer à sa carrière de chanteuse d’opéra (puisque c’est une vraie chanteuse d’opéra), et c’est donc Kristin Evegård qui officie à sa place depuis 2014, apportant un coté un peu plus pop-rock dans les parties vocales. On peut regretter cependant le manque de tournées du groupe. Mais bonne nouvelle! un cinquième album est en cours d’enregistrement et devrait voir le jour en 2021!        


Quand on vous disait qu’il y avait de tout! Allez, rendez vous la semaine prochaine pour une nouvelle sélection de la rédaction!

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *