[Chronique] EXODUS – « Persona Non Grata »

Tout vient à point à qui sait attendre!!! Ce n’est pas EXODUS qui contredira ce proverbe bien connu. En effet, sept ans après « Blood in Blood Out » (2014), les Californiens reviennent avec « Persona Non Grata » qui est sorti le 19 Novembre, après un report dû à la maladie du batteur Tom HUNTING! C’est chez ce dernier que le groupe a enregistré cet album, aidé par Steve LAGUDI qui a notamment travaillé avec MACHINE HEAD. Le mixage et le mastering ont été confiés à Andy SNEAP, qu’il est inutile de présenter… Je tiens cependant à dire que si, en général, je trouve ses prods trop banales actuellement, ici ça colle parfaitement avec le style, mieux qu’avec un SAXON, ACCEPT ou JUDAS PRIEST selon moi! La pochette est signée par le Suédois Par OLOFSSON, déjà auteur de celle de l’album précédent.

EXODUS nous propose avec ce onzième album 1 heure de Thrash Metal qui envoie bien comme il faut! Dès le début du premier titre éponyme « Persona Non Grata », nous avons droit à un riff typiquement « Holtien » suivi par un rythme bien Thrash avec un excellent Tom HUNTING derrière les fûts, et une basse bien claquante de Jack GIBSON. Steve « Zetro » SOUZA reste globalement dans son registre vocal habituel, avec quelques intonations plus graves sur les refrains. Le titre dure 7.30 minutes, une très bonne entrée en matière selon moi. Comme d’habitude, Gary HOLT et Lee ALTUS nous régalent de leurs excellentes interventions en solo!!!

« R.E.M.F » (Real Echelon Mother Fuckers) continue sur un rythme bien Thrash pour bien faire travailler les cervicales, toujours avec ces excellents leads de Gary et Lee. je ne vais pas vous détailler la tracklist, mais il y a quelques surprises sur cet album comme « Prescribing Horrors » et son tempo plus Heavy que Thrash, son ambiance sombre avec un Steve SOUZA qui chante dans un registre plutôt inédit de sa part, qui surprendra à coup sûr ses détracteurs. « Lunatic Liar Lord », précédé de l’intro instrumentale « Cosa Del Pantano », présente une guitare Bluegrass qui rappellera un certain « Cajun Hell » de 1989 aux plus old school d’entre vous. Sur ce même titre, on retrouve deux invités de marque, à savoir Rick HUNOLT, ex-guitariste du groupe et Kragen LUM de HEATHEN, qui remplaçait Gary HOLT quand celui-ci était occupé avec SLAYER! Rick fait le premier solo, tandis que Kragen fait le troisième, les deux autres étant effectués par Gary et Lee. Tant que nous parlons d’invités, Zetro SOUZA a convié ses deux fils, Nick et Cody de HATRIOT, pour les choeurs sur l’album en entier!!! On trouve aussi des titres plus classiques du groupe comme « The Beatings Will Continue (Until Morale Improves) » et ses 3 minutes bien intenses, et des mid tempos comme « The Years of Death and Dying » et son refrain accompagné de mélodie de guitare. Je connais quelques personnes qui n’ont pas aimé ce passage, mais ça passe bien pour ma part.  Je voudrais saluer la performance de Zetro sur l’album, qui tente de nouvelles choses vocalement, notamment des parties plus graves presque Death Metal. Plutôt pas mal pour un homme de 57 ans!!!

Zetro Souza dans son émission sur Youtube « Zetro’s Toxic Vault » décrit cet album comme un croisement entre « Tempo of the Damned » et « Exhibit B ». Il ne se trompe pas tellement car on retrouve l’efficacité du premier et la complexité du second sur les tires les plus longs de l’album. « Persona Non Grata » surpasse largement son prédécesseur à mon avis!!!

EXODUS démontre avec « Persona Non Grata » qu’il est l’un des meilleurs groupes de Thrash Metal actuels et sort l’un des meilleurs albums de cette année 2021!! Dans mon top 10 de cette année? A suivre….

Site officiel

Facebook

Share This:

1 commentaire sur “[Chronique] EXODUS – « Persona Non Grata »”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *