[Chronique] DRACONIAN – Sovran (2015)

Thorsten GRIMBERGEN
Les derniers articles par Thorsten GRIMBERGEN (tout voir)

01606_Draconian_CMYK

Site web

Facebook

Label : Napalm Records
Note : 10/10

Époustouflant….Magistral… sont les mots qui me viennent à la première écoute de ce nouvel album des suédois de DRACONIAN.

Cela faisait quatre ans que j’attendais ce nouvel opus et c’est un émerveillement à chaque écoute, Heike Langhans a une voix magnifique et reprend à merveille le flambeau de Lisa Johansson.

Le groupe perpétue son œuvre avec ce nouveau line-up inspiré et motivé.

Des riffs plein de mélancolie (Heavy Lies The Crown, Rivers Between Us), des atmosphères où la voix enchanteresse de Heike sublime l’ensemble (Stellar Tombs, Dishearten), la voix grave de Anders qui appuie les accords et les mélodies des guitares (The Wretched Tide).

Des portions intégrant des violons donnent au morceau Pale Tortured Blue une dimension encore plus grandiose.

Par moments, la voix de Heike est harmonisée (Dusk Mariner) et c’est tout simplement majestueux.

La neuvième piste, The Marriage Of Attaris est une œuvre sublime de mélancolie de presque 9 minutes que l’on savoure jusqu’au bout.

En conclusion, le délicieux mélange des voix de Heike et Anders fait merveille, comme avec Lisa, et rend l’ensemble admirable et attrayant (No Lonelier Star) .

Les titres sont splendides, remplis de mélodies et d’atmosphères toutes aussi belles les unes que les autres, et accompagnées du chant aérien de Heike, elles sont sublimées.

C’est un des meilleurs albums de Draconian que j’ai pu écouter, en même temps, ils sont tous très bon et il m’est difficile de dire auquel va ma préférence.

Pour les fans de Swallow The Sun, My Dying Bride, King Heavy, Hooded Priest, Forgotten Tomb, Capilla Ardiente, Dark Tranquillity, Moonspell, Paradise Lost,…

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *