[Chronique] NERVOSA – Jailbreak

Rating:

En 2021, après quelques changements de musiciennes, NERVOSA sortait l’excellent album « Perpetual Chaos » avec Prika AMARAL, la guitariste et fondatrice du groupe comme seule membre originale. 2022 a vu le départ de quasiment tous les membres du groupe , laissant encore une fois Prika toute seule…Petite révolution, NERVOSA compte désormais deux guitaristes avec l’arrivée de la musicienne Grecque Helena KOTINA qui avait dépanné le groupe à la basse sur la tournée Sud Américaine quand Mia WALLACE ne pouvait pas y participer! Helena KOTINA s’est vu donc offert une promotion et a participé à l’écriture des nouveaux titres en compagnie de Prika! A la batterie, on retrouve désormais la Bulgare Michaela NAYDENOVA . Mia WALLACE ne pouvant pas rester dans le groupe, le poste de bassiste a été confié à la musicienne Grecque Hel PYRE qui joue aussi dans W.E.B. . Quand au chant, c’est Prika AMARAL, elle même qui a pris ce poste ne voulant pas encore changer de chanteuse! C’est donc cette formation qui a enregistré ce dernier opus du groupe, désormais multinational , même si Hel PYRE n’a enregistré la basse que sur « Seed Of Death » c’est Helena KOTINA qui a enregistré la basse sur les autres titres.

Côté production, on ne change pas une équipe qui gagne, donc le groupe a , encore une fois, fait appel à Martin FURIA qui a produit les deux précédents disques du groupe et le tout a été enregistré au même studio que « Perpetual Chaos » à Malaga en Espagne.

Comme sur l’album précédent, NERVOSA nous propose 13 titres d’une durée globale ne dépassant pas  les 5 minutes, soit tout dans l’efficacité!! On débute avec « Endless Ambition » qui a été le premier titre dévoilé de ce nouvel album! Soyez rassurés, ça envoie comme il faut, le chant de Prika est excellent, elle a fait le bon choix en prenant ce poste, et n’a pas à rougir face aux précédentes chanteuses. L’apport de la seconde guitare se ressent au niveau solos, ceux cis sont plus techniques qu’à l’accoutumée, et les riffs sont très biens écrits.  La batteuse, Michaela NAYDENOVA n’a , elle aussi , rien à envier aux précédentes titulaires du poste. La basse, elle ne se fait pas beaucoup entendre, mais elle est bien présente malgré tout.

Si le groupe reste globalement dans le Thrash Metal, quelques riffs , ou parties s’en éloignent un peu, comme le début de « Seed Of Death » et sa partie très mélodique. Le chant m’a fait penser à du HYPOCRISY sur le refrain! L’apport d’une seconde guitare est vraiment un plus sur cet album avec ces échanges de leads  entre Prika et Helena. Le titre éponyme « Jailbreak », avec ses touches Speed Metal s’impose comme le « tube » de l’album avec son refrain entêtant!

On retrouve deux invités de marque sur l’album, en la personne de Gary HOLT (EXODUS/SLAYER) qui nous gratifie d’un solo sur « When THe Truth Is A Lie » et Lena SCISSORHANDS chanteuse du groupe INFECTED RAIN sur « Superstition Failed ».

Encore une fois, avec cet album Prika AMARAL a su s’entourer des bonnes personnes pour emmener son groupe à un niveau supérieur!! « Jailbreak » s’impose comme le meilleur album du groupe à ce jour ni plus ni moins!!! Sera t’il dans mon top album de 2023? qui sait….

Site web

Facebook

Bandcamp

 

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *