[Chronique] HOUSE OF LORDS – Precious Metal (2014)

Wicasa Wakan
Follow Me!
Rating:

House of Lords - Precious MetalFacebook
Web Site

Label : Frontiers Records
Note : 8,5/10

Tout droit sorti en 1988 de l’imaginaire de Greg Giuffria après avoir mis fin à l’aventure du groupe qui portait son nom, et de l’écurie de production de Gene Simmons, House Of Lords à connu son heure de gloire à la fin des années 80 – début 90, en pleine période « Hair Metal ». Le groupe oscillait alors dans un registre somme toute assez proche du Whitesnake de l’époque, un brin plus FM, un peu moins blues. On retrouve d’ailleurs sur le 2 ème album, Doug Aldrich à la guitare (bien que le line-up officiel sur la pochette faisait mention de Michael Guy), actuel six cordiste du serpent blanc.

Après un break de 1992 à 2004, où la formation originale nous offrait un come-back totalement raté avec un album plus ou moins métal-prog, Seigneur James Christian, majestueux vocaliste de la formation, décidait de continuer malgré tout l’aventure en recrutant un tout nouveau line-up afin de faire revenir le groupe à ses premières amours.

Precious metal est donc le 5 ème effort de cette équipe renouvelée, et pour House Of Lords, les efforts sont récompensés… En effet, James Christian nous offre une qualité constante depuis sa décision de ramener le groupe là où il était resté en 1992, et Precious Metal n’échappe pas à la règle.

L’album démarre en grande pompe avec « Battle », un titre dans la lignée des plus heavy du combo. On retrouve quelques réminiscences de « Sahara » avec « I’m Breakin’ Free », « Permission To Die », ou encore « Action », alors que l’intro claviers de « Epic », et la déferlante qui s’en suit, nous ramènerait plutôt aux portes du premier album. Les 2 ou 3 titres un peu plus soft se rapprochent quant à eux de l’horizon de « Demons Down » 3 ème galette, qui était, à l’époque plus ou moins passée inaperçue, grungitude oblige…

James nous gratifie d’un joli duo avec sa charmante épouse, la non moins connue Robin Beck avec « Enemy Mine ». On retrouve la jolie ballade d’usage avec « Precious Metal », ce titre étant celui de l’album, ce qui est assez rare pour une ballade… Les autres titres sont du pur House Of Lords, dans la droite lignée des opus précédents. On notera tout de même que les claviers sont un peu moins présents et que l’ensemble et un peu plus heavy qu’à l’accoutumée, nos seigneurs auront sûrement bouffé du lion !!!

James Christian et ses nouveaux compagnons continuent leur bonhomme de chemin en faisant ce qu’ils aiment, et ils le font bien ! Jimi Bell est toujours aussi affuté et la section rythmique de BJ Zampa (un de mes batteurs de hard rock actuel préférés) et de Chris McCarvill fait des merveilles. On retrouve bien l’emphase et la classe habituelles des réalisations de HOL, et les fans de la première heure et les nouveaux glanés depuis « World Upside Down » ne seront pas déçus, en tout cas, je ne le suis pas !

Si ils passent près de chez vous, faites le déplacement, pour les avoir vus à Verviers (BE) lors d’une tournée précédente, je vous assure que ça vaut le détour, sur scène, ça envoie du lourd !

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *