(Chronique) ELVENSTORM – Soulreaper (EP)

⇒Facebook officiel⇐

website

« Chers parents, quand je serai grand, eh ben  je serai un gros barbare et j’irai décapiter allègrement avec ma grande épée !

Mais voyons chéri ça n’existe plus les chevaliers et les hommes en peaux de bêtes !

Ah ?! Vous êtes sûrs ? Parce que bon, aux infos ces derniers temps…. Ok… Tant pis… M’en fous j’ai trouvé une meilleure solution : je vais jouer dans Elvenstorm !

A défaut de batailles sanglantes j’opte pour le heavy old school et couillu des familles» !

Après 2 albums aux sonorités 80’s : « Of Rage & War » et « Blood Leads To Glory » voici « Soulreaper » un E.P tout frais disponible chez Infernö Records. Notons au passage que le groupe s’est doté d’un nouveau bassiste : Florent également membre de Necrowretch.

Fidèles à leurs amours de toujours, ils nous livrent 4 titres (dont deux reprises) mijotés aux petits oignons dans la sauce de leurs modèles dont ils savent tirer leur essence musicale.

Inspiré par les grands teutons de l‘époque « cuir et clous et je vous emmerde »  Soulreaper t’envoie direct au pays des riffs ultra speed et du chant couillu bien qu’il faille plutôt évoquer la féminité d’une poitrine (je sens que ça va en inspirer plus d’un ça…)

Car ici, point de mâle au micro mais une blonde Laura. Et la demoiselle a décidé de livrer bataille à la testostérone en démontrant que t’es pas obligé d’avoir du poil sur le torse ou dans le dos pour faire plaisir aux fans du genre.

« Sworn to the Dark » et leur version de « Tyrants » (reprise d’Heavens Gate)  s’enchaînent allègrement. Ça te remémore la bonne époque  de Running Wild et consorts, choucroutes capillaires et spandex se mouvant furieusement au grès d’un style authentique et sans concessions.

Pourtant loin d’être fan du style, force est de constater que ma vieille caboche a headbangé et que mes charmants petits petons ont martelé le sol tout au long de l’écoute qui s’achève sur la cover de Slayer : « Black Magic »….

C’est bon signe non ?! Alors qu’est ce que vous attendez ?! Ceux qui sont tombés dans la marmite étant petits ne pourrons qu’adhérer au doux son de nos jeunes grenoblois pleins de fougue.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *