[Chronique] DYNAZTY – Final Advent

Rating:

2 ans seulement après la sortie de The Dark Delight, les Suédois de DYNAZTY sont de retour avec un nouvel album : Final Advent. La sortie, initialement prévue pou avril a dû être repoussée au 26 août. Pour faire patienter leurs fans, le groupe a dévoilé les 4 titres qui ouvrent l’opus.

On commence avec Power of Will, si l’influence de The Dark Delight n’est pas loin, les aficionados reconnaîtront aussi les notes plus heavy qui avaient marqué les débuts du groupe. Advent et Natural Born Killer lui emboîtent brillamment le pas, avant de faire place à l’incroyable ballade Yours au refrain poignant et sur laquelle Nils excelle vocalement. All The Devils Are Here nous replonge dans les meilleurs hits de DYNAZTY avec sa rythmique qui n’est pas sans rappeler l’efficace Heartless Madness de The Dark Delight. Enfin, vient le titre tant attendu The White qui vient compléter la trilogie entamée sur Firesign avec The Grey et qui s’était poursuivie avec The Black sur The Dark Delight. Tant attendu et peut être trop attendu, le titre déçoit et est probablement le plus faible de l’album. Heureusement, on ne reste pas longtemps sur ce bémol car The White s’efface pour laisser place à Instinct, le réel point fort de l’album si ce n’est le meilleur titre du groupe à ce jour : des riffs et un refrain époustouflants, une instrumentalisation au poil et et un Nils Molin qui semble complètement se lâcher sur ce titre. Instinct est définitivement un morceau que l’on espère retrouver en live et qui pourrait bien devenir la carte de visite des Suédois. Heart of Darkness est un bon titre mais qui souffre de sa position dans la tracklist, paraissant bien fade dans le sillage de Instinct. Achilles Heel est LA surprise de Final Advent, une mélodie qui rappellera KAMELOT ou MYRATH et qui change positivement de ce que le groupe a l’habitude de proposer. L’album se termine sur Power of Now, un bon titre qui ne transcende pas mais clos l’album avec brio.

Pour conclure, Final Advent est sans conteste le meilleur album de DYNAZTY à ce jour, loin des boîtes à tubes qu’avaient été Firesign et The Dark Delight. Cet album est la combo parfait de tout ce que le groupe a pu proposer jusque maintenant, on attend impatiemment que le groupe le défende sur scène.

Share This:

1 commentaire sur “[Chronique] DYNAZTY – Final Advent”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *