[Chronique] DARKMOON WARRIOR – Nuke’em’all

darkmoon coverFacebook

Le site ( mais cliquez pas là bande de malades)

DARKMMON WARRIOR est un groupe allemand actif depuis 1996.

Il a sorti un certain nombre de démos ou EPs et un album en 2009.

Il s’agit aujourd’hui de leur second album ce qui, à mon sens, tient du miracle.

Notez qu’il présente l’avantage non négligeable de ne contenir que 8 titres.

Le principe est simple lorsque vous voulez faire un black metal stéréotypé, passablement ridicule et surtout tout à fait anti-créatif.

D’abord, vous prenez un batteur qui tiendra un blast perpétuel et invariable. Les punks, lucides, lui auraient préféré une boite à rythme qui aurait consommé moins de bière pour un résultat équivalent.

Ensuite, vous saturez une guitare et vous enlevez quatre cordes (économie de technique et de matériel oblige).

Les autres musiciens se calleront sur la batterie, ou pas.

Par-dessus, vous dévoilez votre arme secrète, un chant black sans relief, sans originalité au service de textes basés sur la répétition infinie des quelques mots composant le titre.

Là où le groupe s’engage, c’est dans ses principes énoncés fièrement:

« We have nothing in common with any kind of politic or movement, because we don’t want to have anything in common with the normal world and their excrement! »

En attendant, j’aimerais bien te vendre un album quand même, dans l’art d’avoir un avis et de ne pas l’assumer…

Du coté de l’artwork, le groupe se surpasse une seconde fois avec un magnifique dessin au crayon de papier digne du meilleur élève du fond de la classe, ne manque que les carreaux et les trous arrachés de la feuille de classeur !

En survolant l’album, avant de le prendre en chronique, j’avais espéré un peu plus de recul de la part de ce groupe, notamment en raison du titre clin d’œil évident au « Kill’Em All » de METALLICA…Mais non.

Je vais éviter de mettre une note, ou alors zéro, un peu comme le chaos comme s’il ne restait plus rien que désolation…

Bon j’ai réfléchi, pour le dessin…

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *