[Chronique] DALTON – Pit Stop (2014)

Wicasa Wakan
Follow Me!
Rating:

 

DALTON - Pit StopFacebook
Youtube

Label : Frontiers Records
Note : 10/10

Même si le patronyme du groupe peut suggérer le contraire, non DALTON n’a rien à voir avec les ennemis jurés de Lucky Luke, même si « Dalton » est à l’origine le surnom du batteur Mats Dahlberg, et que c’est bien évidemment lui le préposé aux rantanplans !!!

Premier batteur des redoutables suédois de TREAT, Mats avait préféré jouer les cowboys solitaires en montant son propre groupe après que ses ex-collègues eurent décidé de se la jouer encore plus soft, alors que « Dalton » aurait bien aimé « durcir » un peu le ton. S’en suivra un premier album en 1987, suivit d’un deuxième en 1989.
Malheureusement, et comme bon nombre de groupes de l’époque, les desperados du grunge allaient passer par là et tout raser sur leur passage, ne laissant derrière eux qu’un paysage de désolation, où même les cactus ne voulurent pas voir ça, et où le dépouillement du style le disputait à la médiocrité de l’interprétation… Enfin, pour la grande majorité… Le groupe n’y résistera pas comme la plupart de leurs pairs, malgré un talent indéniable et de grandes qualités.

20 ans plus tard, et après qu’un producteur ait appelé Mat, pour lui proposer de rechausser les éperons pour un documentaire de reformation et de faire un nouvel album, qu’il prit d’abord pour une blague d’un plaisantin, voilà nos amis de nouveau en selle et prêts à en découdre.
Voici donc plus de 25 ans après, le nouvel album de nos 5 mercenaires en quête de revanche sur le sort et bien décidés à remettre de l’ordre.

Et bien, pour un retour, c’en est un ! Rarement un groupe qui remet le couvert après un quart de siècle d’absence ne m’avait autant convaincu, surtout dans ce style. Tout y est ! La magie des compos est intacte et conforme à la grande époque, les refrains vous rentrent dans la tête pour ne jamais en ressortir, et tout l’attirail du style est là, notamment des riffs franchement appuyés par des synthés « heavy », nous rappelant les titres FM des débuts de PRETTY MAIDS et TREAT, of course, c’est-à-dire ne rimant pas avec gnangnan ou guimauve, mais avec bon goût et puissance.
La cohésion entre les membres du groupe ne souffre d’aucun doute et appuie cette impression de solidité, renforcée également par une production bien ancrée dans notre époque, ce qui contribue à réactualiser le style !
Alors évidemment si vous préférez votre Hard Rock avec des progressions d’accords en ½ tons et des ambiances à vous pendre au lustre en vous taillant les veines, cet album n’est définitivement pas pour vous !
Ici on est au pays de cocagne, les mélodies sont généreuses, positives, funs, ou nous prennent les tripes façon « love song », et putain que ça fait du bien !!! Autant de positivité dans ce monde où « l’affreuseté » de l’actualité rivalise avec la misère, voilà de quoi remonter le moral à un asile complet rempli de dépressifs !!!

On retiendra difficilement un titre plus qu’un autre, tant ici la cohérence le dispute à l’excellence dans la composition et l’interprétation. Le titre d’attaque « Ready Or Not » plante directement le décor dans un style flamboyant très proche de TREAT, et le reste déroule sans vous laisser de répit ! Bref, c’est une tuerie !!!

Un album à écouter dés le matin au petit-déj’ pour vous mettre la pêche et la banane pour la journée, et l’ami « Ricoré » peut aller se rhabiller !

Non, cette fois les purs-sangs de l’écurie DALTON ne resteront pas dans les stands !

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *