[Chronique] AD INFINITUM Chapter II : Legacy

Rating:

Un peu plus d’un an après la sortie de leur premier album, le quartet revient avec « Chapter II : Legacy ». Cette fois le groupe s’est intéressé à la figure de Dracula, mettant en avant la dualité du personnage aux multiples facettes.

L’album s’ouvre sur l’efficace Reinvented et enchaine les titres efficaces qui accrochent dès la première écoute. Le premier single, dévoilé il y a maintenant quelques mois, « Unstoppable » avait annoncé la couleur, Legacy reste dans la lignée du premier opus « Monarchy ». Petit point négatif sur « Afterlife » le duo avec Nils Molin (DYNAZTY, AMARANTHE) sur lequel le vocaliste semble avoir du mal à trouver sa place mais qui propose malgré tout un refrain des plus efficaces. Gros coup de cœur pour le titre « Breathe ». Le groupe ne renouvelle pas le genre mais reste néanmoins un très bon groupe pour les fans de metal symphonique. On y retrouvera les influences des groupes qui font la scène Sympho de ces dernières années (EPICA, AMARANTHE entre autres) et bien sûr la patte du producteur Jacob Hansen.

Avec cet album, AD INFINITUM affirme donc sa place de groupe en devenir et mérite l’attention des fans du genre. Après un premier chapitre qui se défendait déjà très bien, le groupe revient pour nous prouver que ce n’est qu’un début.

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *