[Report]Arch Enemy + Guests, Le Bataclan, Paris, 23/01/2018

Pour un concert commençant à 18 heures en semaine, la fosse du Bataclan est déjà bien remplie pour assister au show de JINJER. Les Ukrainiens, emmenés par une Tatiana Shmailyuk d’une énergie phénoménale, mettent dès lors la salle sens dessus dessous. Fiers d’un premier album signé chez NAPALM RECORDS, le groupe déborde de présence et de professionnalisme. Tatiana alterne chant clair et grunt avec brio et quand ils nous abandonnent après seulement une vingtaine de minutes de concert, on en redemande !

Après un rapide changement de plateau c’est au tour des Suédois de TRIBULATION de tenter de nous emporter dans leur sombre et ténébreux univers. Maquillage pâle, lumière blafarde et chant guttural, l’ambiance est surnaturelle, peut être trop et certains ont bien du mal à se retrouver dans l’image très sombre que véhicule le groupe. Quoi que l’on en pense, le style musical est efficace et les musiciens brillants. Mais déjà la fosse se densifie et la salle est bientôt pleine à craquer.

La scène se prépare a accueillir WINTERSUN, les Finlandais présentent leur dernier album en date « The Forest Seasons » sorti 5 ans après l’emblématique « Time I ». Les Finlandais séduisent avec leur folk technique fédérateur et la température commence à franchement monter ! En ce qui concerne la setlist, WINTERSUN réalise un « perfect » en jouant 2 morceaux de chacun de leurs albums, ce qui permet à tout le monde de s’y retrouver.

Enfin, un peu avant l’horaire annoncé (21 heures), les premières notes de « Set Flame To The Night » se font entendre. Alyssa débarque sur scène avec un dynamisme dont elle seule a le secret. Malheureusement, on déchante vite car elle multipliera très vite les sorties de scène. Absence qui se fait d’autant plus sentir sur le titre « My Apocalypse » dont elle n’interprète que quelques bribes, ayant d’après ses dires des problèmes techniques. Cependant les musiciens prennent la relève avec succès mais ne réussissent quand même pas à faire oublier l’absence de la vocaliste. Le problème semble persister (la rumeur d’un problème de santé du côté d’Alyssa se fraye un chemin parmi le public), si bien que le set sera amputé de 2 morceaux par rapport au set de début de tournée. Il faut ainsi dire au revoir à « No More Regrets » et « Reason To Believe ». Mis de côté ces petites défaillances, le show est, comme toujours avec ARCH ENEMY, très pro, carré et millimétré, Alyssa fait fi des problèmes qui se posent à elle et saute comme à son habitude et même si « Under Black Flag We March » n’est plus à l’ordre du jour sur le tour de chant du groupe, Alyssa agitera fièrement le drapeau à l’effigie du logo du groupe ! En résumé, une soirée réussie, éclectique, regroupant des groupes de qualité ne laissant personne indifférent. 2018 commence très fort !

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*