[Report] The Gathering – Le Petit Bain, Paris

The Gathering,

Le Petit Bain – Paris, 16 Novembre 2019

AutoReverse: 30th Anniversary Tour / Live Report

 

Une tournée de The Gathering, dernièrement, ça n’arrive pas souvent, et encore moins un passage par Paris. 2019 marque surtout les 30 ans de The Gathering. Alors certes un concert événement, ou plutôt 3 concerts avaient eu lieu au Pays-Bas en 2014 (donnant lieu au Live TG25 : Live at Doornroosje, sorti en 2016), c’est donc sur une tournée des Pays-Bas et de quelques dates en Europe que les gars et Silje de The Gathering ont décidé de fêter cet anniversaire.

Je n’avais jamais eu l’occasion de voir The Gathering en live, mais je m’y suis intéressé il y a quelques années en dehors de ce que je connaissais de très loin. Bien que n’aimant pas toute la discographie j’ai toujours eu envie de les voir en live.

Le concert a lieu au Petit Bain, à Paris, ce qui me rassure de base, car la salle a un très bon son et n’est pas très vaste (ce qui permet de voir assez bien n’importe où).

Généralement je m’attarde peu sur les premières parties que je ne connais pas, mon pote Eudus du Webzine Les Éternels avec qui je fais la plupart des concerts (et avec Freyja) ne connait pas non plus la première partie « mais on ne sait jamais, on peut avoir des bonnes surprises » comme il dit. Ou pas !

Ceci dit, Venice May qui ouvre ce soir sera la bonne surprise ! Groupe français qui a sorti un premier album auto-produit, Illusion Is Inevitable, en septembre 2018. Il faut dire aussi que musicalement ça colle très bien avec l’univers de The Gathering sur les derniers albums, et donc ça met bien dans l’ambiance. Première partie très propre, des compos vraiment intéressantes et une voix très bien maitrisée. Bref j’en fût conquis. Ce qui m’a d’ailleurs donné envie de découvrir l’album (que vous pouvez d’ailleurs trouver sur Deezer, et je vous le conseille !)

Après sept titres joués par Venice May, c’est au tour des néerlandais de prendre place.

The Gathering c’est surtout visuel. Ça se regarde, ça s’écoute et ça s’apprécie. Le public en est d’ailleurs captivé. L’intro instrumental How to mesure a Planet ouvre ce set. Setlist qui d’ailleurs sera identique aux concerts joués depuis 2016. Pas de surprise pour cette tournée, ni de nouveaux titres, d’un possible futur album.

J’avoue que bien qu’aimant le Prog et connaissant globalement la discographie du groupe, ce titre, long de plus de 28 min raccourcie à moins de 10 min sur ce live), m’a tout de même laissé pantois et j’ai eu du mal à rentrer dedans.

Le premier tiers reprendra des titres que je ne connaissais globalement pas, mais dont j’ai pris plaisir à découvrir. Plus le set évolue, plus j’apprécie et je finis par totalement être sous le charme. The Gathering a réussi à faire selon moi ce que peu de groupe arrivent à proposer. Une expérience visuelle et sonore lors d’un concert, et surtout avec de la cohérence entre les deux. Pendant les 2h de concert, la plupart des grands titres du groupe seront joués pour le plaisir du public captivé par la scène.

Le concert se termine par I Can See Four Miles, pépite du dernier album Discosure. Un final en apothéose.

Bilan de cette soirée, deux très bonnes découvertes live. Venice May est un groupe à suivre, si vous aimez les voix féminines (sans gniagniagnia), et le Prog. Seul regret, que The Gathering ne tourne pas plus souvent !

Merci à Sounds Like Hell pour cette soirée !

Setlist Venice May :
Disequilibrium
Mr & Misadventure
Hiding Place
Only I Will Remain
Thinning Ice
One Way Out
Limerence

Setlist The Gathering :
How to Measure a Planet?
Probably Built in the Fifties
No One Spoke
Broken Glass
Analog Park
Bad Movie Scene
Great Ocean Road
Eléanor
Nighttime Birds
Paper Waves
Meltdown
Saturnine
Heroes for Ghosts

On Most Surfaces (Inuït)
I Can See Four Miles

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *