[Report] Symphony X + Myrath + Melted Space, La Machine du Moulin Rouge, 23 février

Une foule pour le moins impressionnante est amassée devant la salle à notre arrivée, difficile de se dire que tout ce beau monde va pouvoir entrer dans La Machine! Et pourtant…

A notre arrivée, Melted Space est déjà sur scène devant une fosse relativement réactive pour un opening act. Le show est carré, rodé, les français se la jouent très professionnel, les chanteurs vont et viennent au rythme d’une setlist très bien choisie. Malheureusement les va-et-viens enlèvent un peu de naturel et de spontanéité à la prestation. Autre petit bémol sur ce show, la voix de Lucie qui n’est malheureusement pas toujours très juste! A l’inverse, les voix de Clémentine et Manu sortent du lot.

melted space

C’est maintenant l’heure pour les tunisiens de Myrath d’entrer sur scène. Morgan me confiait lors de notre interview que sur la plupart des dates de la tournée la moitié de public ne les connaissait pas, j’ai comme l’impression que ce soir ce n’est pas le cas! Et alors qu’une magnifique danseuse orientale se déhanche sur la scène au son de l’intro de “Legacy” le public commence  à s’agiter! La setlist est des plus risquée pour les Tunisiens, 5 morceaux sur les 7 joués étant issus du dernier album sortis à peine quelques jours avant cette date parisienne. Mais il semblerait que cela ne soit pas un problème! L’épreuve du feu est remportée haut la main et les 2 titres de “Tales of the Sands” complémentaires “Wide Shut” et bien évidemment “Merciless Times” (dont la vidéo a dépassé le million de vues sur YouTube) sont repris en choeur par les parisiens. Difficile de laisser les Myrath quitter la scène, on a bien l’impression que la température aurait encore pu grimper de quelques degrés. Et c’est avec un grand plaisir que les fans apprendront quelques jours plus tard que les Tunisiens seront de retour dans la Capitale, en juin prochain sur la scène du Divan du Monde.

Myrath

C’est enfin l’heure pour le clou du spectacle: Symphony X ! Ma connaissance de ce groupe se limite aux albums “Twilight in Olympus” et “Symphony X”. Mais l’affiche m’avais mis l’eau à la bouche et c’était une excellente façon de découvrir le groupe! Pour commencer, le moins que l’on puisse dire c’est que le public est on ne peut plus réactif et cette ambiance ne redescendra pas au fil de l’heure et demie que durera le concert. Russell Allen assure sur scène tant vocalement qu’en ce qui concerne la prestance, quitte à faire de l’ombre aux autres membres du groupe. Pour une première fois, et malgré ma méconnaissance des titres, ce concert est très agréable. J’apprécie la technique vocale et instrumentale du groupe assise, avec un bon point de vue sur l’ensemble de la scène.

symphony X

Setlist Symphony X:

Overture
Nevermore
Underworld
Kiss of Fire
Without You
Charon
To Hell and Back
In My Darkest Hour
Run with the Devil
Swan Song
The Death of Balance/Lacrymosa
Out of the Ashes
Sea of Lies
Rappel :
Set the World on Fire (The Lie of the Lies)
Legend

Dans l’ensemble, cette soirée, avec son échantillon de Prog sous sa forme de la plus authentique à la plus moderne, était un bon moyen de découvrir et d’apprécier le genre. Dommage que cette soirée se soit déroulée dans le cadre de la Machine, dont la disposition, quand elle est pleine à craquer comme en cette soirée ne permet pas de pouvoir profiter pleinement (la simple idée de me rendre au bar m’a découragée tant la traversée de la salle s’annonçait épique!)

Nous remercions Douglas ‘Picturacy’ Cavalera pour ses quelques clichés et nous vous invitons à aller visiter son travail ICI !

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*