[Report] PYRENEAN WARRIORS OPEN AIR 2017 – Toreilles, le 9 Septembre 2017

Déjà la troisième édition du PYRENEAN WARRIORS OPEN AIR FESTIVAL, événement organisé par l’association PYRENEAN METAL qui nous régale avec des groupes plus ou moins cultes des années 80 et d’autres plus récents, mais toujours dans l’esprit originel du Heavy Metal.

Après TOKYO BLADE en 2015 et MANILLA ROAD en 2016, ce sont les japonais de METALUCIFER qui clôtureront le festival. Nous aurons droit à trois groupes historiques des 80’s avec les Anglais de JAGUAR, les Allemands de TRANCE et les Basques de TITAN, comprenant d’anciens membres de KILLERS qui se sont réunis pour l’occasion… moments cultes en perspective, bref passons au report proprement dit!!!

En ce samedi de septembre, on s’inquiétait un peu de la météo. Allait-il pleuvoir à seaux ou juste quelques averses… finalement le déluge sera évité et ira plutôt vers le Fall Of Summer. Vers 13h, les Bretons de HERZEL ouvrent les hostilités avec un Heavy Metal plutôt traditionnel. Ce sera plus ou moins le cas pour chaque groupe. Ici, la recette est très bien faite avec un chant en français pas trop aigu, ce qui me convient parfaitement car j’allais être servi en voix aiguës par la suite! Le son est assez bon et le groupe se débrouille très bien. Parfait pour ouvrir ce troisième PYRENEAN WARRIORS OPEN AIR !!!

Ce sont ensuite les Irlandais du Nord de TERMINUS qui font une prestation avec un son que je trouve beaucoup plus brouillon que pour le groupe précédent : les guitares et la basse couvrent un peu le chant de James BEATTIE, de ce fait, je n’apprécie pas trop le concert malgré un Heavy Metal convainquant. A revoir avec un meilleur son. Cela dit, le public, bien que calme, apprécie et c’est le plus important!

Pour le groupe suivant, le tempo général s’accélère avec le Speed Metal des Finlandais de RANGER dont j’avais chroniqué le premier album. Le son s’améliore tandis que le public se réveille un peu plus sous les coups des speederies effrénées et de cris aigus délivrés par Dimi PONTIAC, le bassiste/chanteur. Très bonne prestation, j’aime beaucoup et secoue mon crâne en cadence!

Retour en France avec HÜRLEMENT que je découvre par la même occasion… quelle baffe!!! Je connaissais de nom, bien sûr, mais étant un peu “réfractaire” aux voix aiguës, vous l’aurez compris je pense, j’avais quelques a priori qui se sont révélés injustifiés… La section rythmique composée de Didier Le Gorg à la basse et Pierre PORTE à la batterie est réglée comme du papier à musique, tandis que François PORTE, le guitariste, fait parfaitement le boulot sans avoir besoin d’être secondé. Le chanteur, Alexis, me surprend agréablement. Bien sûr, sa voix est aiguë mais supportable. Bref, leur prestation est dynamique et pêchue, reçue par un public très réceptif. A noter sur “le Pavillon Noir”, la venue sur scène des “Petits chanteurs à la Croix of Steel” comprenant le chanteur d’ELECTRIC SHOCK, de certains membres de l’organisation et d’autres personnes inconnues de ma part pour un rendu sympathique et amusant…. Très bonne découverte!!!

Le dernier groupe récent sur l’affiche est STALLION qui est Allemand et pratique un Heavy Metal n’hésitant pas à lorgner du côté du Speed ou du Thrash. J’avais écouté un peu, musicalement c’est très bien, mais le chant… moins à mon goût… Quant au look du chanteur Pauly, c’est  “Retour vers le Passé” assuré!!! “Ne sois pas si sarcastique ThrashManiac” me direz-vous, “Nous sommes au Pyrenean, garant de l’Esprit Old School Metal”!!! La prestation est très bonne, Pauly se démène comme un diable pour haranguer la foule qui répond dans la foulée. Le son est redevenu bon depuis RANGER, et les musiciens sont parfaitement en place.

Après trente minutes de pause, c’est au tour de TITAN de monter sur scène pour la première fois depuis 30 ans!!! Bon, ce n’est pas tout à fait la même formation que sur leur album éponyme de 1986 chroniqué sur votre webzine favori, mais on retrouve au chant Patrice LE CALVEZ et sa voix haut perchée qui lui avait valu le surnom de “Udo DIRKSCHNEIDER français”. Ecoutez et vous verrez par vous-même. Beaucoup de gens attendaient la prestation des Basques et ne sont pas déçus du voyage… Avec un album unique dans leur discographie, TITAN joue logiquement des titres des deux premiers albums de KILLERS, notamment “Rosalind” qui est repris en choeur par tout le monde et “Heavy Metal Kids”. Le groupe est visiblement heureux d’être sur scène et Patrice LE CALVEZ n’a rien perdu de ses capacités vocales. Vu l’accueil réservé par le public, je pense sans trop m’avancer qu’on entendra reparler de TITAN, un des moments forts du Pyrenean 2017!!!

Étant allé manger (et oui, la bière ne nourrit pas son thrasher… enfin, ça dépend…), j’arrive sur le titre “Back Street Woman” de JAGUAR que j’avais découvert sur la compilation de NWOBHM concoctée par un certain batteur danois qui jouait à Paris la veille!!! Accompagnés du chanteur de NIGHT DEMON, Jarvis LEATHERBY, les Anglais vont nous ramener en pleine New Wave Of British Heavy Metal pour le plus grand plaisir des festivaliers. C’est une prestation dynamique servie par un très bon son que nous délivre JAGUAR!

Place ensuite aux Allemands de TRANCE dont j’ai juste écouté “Power Infusion”, l’album de 1983. Je ne connaissais que de nom donc j’étais en mode “découverte”. Encore un très bon concert par un groupe expérimenté, même si la voix de Joachim STRUBEL ne me plait pas trop. Ce n’est heureusement pas le cas de tout le monde, le public bouge en rythme et s’éclate au son des trois premiers albums du groupe.

Enfin à 23h, les Japonais de METALUCIFER montent sur scène, menés par GEZOLUCIFER au chant (qui joue aussi de la basse et chante dans le SABBAT Japonais), accompagné ici de musiciens japonais et non-asiatiques également. A nouveau, on retourne dans les 80’s. Tous les titres ou presque comprennent le terme “Heavy Metal”, par exemple “Heavy Metal Chainsaw”, “Heavy Metal Bulldozer” ou “Heavy Metal Samurai”! Musicalement, c’est simple et efficace avec des refrains fédérateurs pour lever le poing et brandir les “Devil Horns”. Niveau look, c’est assez kitsch avec le bassiste qui porte un pantalon rayé noir et blanc et GEZOLUCIFER, un legging SABBAT avec des baskets rouges et des lunettes de soleil qu’il enlèvera par la suite… On aura droit à la venue sur scène d’un individu armé d’une tronçonneuse et même à un bulldozer à côté de la scène. Kitsch et assumé à 200%!!!

Encore une très bonne édition du PYRENEAN WARRIORS OPEN AIR, ça déchire ce nom de Fest sérieux , ici pas de “licornes ou de “pokemon”, nous sommes tous passionnés de HEAVY METAL et autres dérivés. Merci à l’association PYRENEAN METAL et à Laurent pour m’avoir permis de faire des photos. Rendez-vous maintenant en 2018 avec les Finlandais de OZ déjà annoncés!!!

http://www.leshordesmetalliques.com

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*