[Report] Kamelot + Evergrey + Visions Of Atlantis @Trix, Anvers (BE) 10/03/19

6 mois à peine après leur dernier passage en Belgique, KAMELOT  nous donnait une fois encore rendez vous pour la 2ème partie de leur tournée européenne dans le cadre de la promo de leur dernier album “The Shadow Theory”. Cette fois, ils ont laissé de côté les nordiques de LEAVES’EYES pour s’entourer de VISIONS OF ATLANTIS et EVERGREY. Le Trix est la salle parfaite pour ce genre de concerts, à taille humaine, elle offre tout de même aux groupes une scène d’une taille conséquente et la possibilité de décors et d’effets pyros, voyons ce que cette soirée nous a réservé…

Les Autrichiens de VISIONS OF ATLANTIS ouvraient le bal, après la sortie de leur album live, les membres du groupe sont en pleine forme et nous emmènent très rapidement dans leur univers aquatique. La française Clémentine Delauney, à l’instar du reste du combo, nous offre une prestation sans faute, maltraitée cependant par un son plus que moyen qui nous empêche parfois de profiter pleinement des compositions qui se perfectionnent d’album en album. Limités dans le temps, ils ne nous proposent que 7 petits titres tous ou presque issus du dernier effort “The Deep & The Dark”.

Vient ensuite le tour d’EVERGREY de chauffer l’audience avant l’arrivée de KAMELOT. Difficile pour moi d’écrire sur ce groupe que je connais très peu et qui m’avait laissé un goût amer suite à une prestation assez moyenne dans un festival en 2012 ou 2013. Cependant cette fois, je ne suis pas déçue, sans m’expliquer pourquoi, les gars ont un je ne sais quoi qui me captive et bien qu’évoluant dans un style qui n’est pas forcément le mien, je ne vois pas passer les 45minutes du set!

Enfin, les tant attendus KAMELOT entrent sur scène! Malgré leur récent passage chez nos amis belges, le groupe est plus qu’attendu et le public répond présent dès les premières notes de “Phantom Divine” qui ouvre le set. Pour les parties féminines Tommy est accompagné au chant de la toute jeune, jolie et talentueuse Lauren Hart qui se fait un nom sur la scène metal depuis son arrivée au sein du groupe ONCE HUMAN. Ses capacités vocales allant du chant guttural à quelques envolées en chant clair et sa grande aisance scénique lui donnent un faux air d’une certaine Alissa et on ne peut que lui souhaiter la même réussite. Ouvrant sur un nouveau titre, KAMELOT renoue très vite avec ses anciennes amours et la setlist fait la part belle aux anciens titres pour le plus grand bonheur des fans! Et difficile de s’y tromper quand la foule s’embrase alors que Tommy annonce: “This one is from The Black Halo album” pour introduire l’épique “When The Lights Are Down”. Car en effet, même si KAMELOT est l’un des rares groupes à garder une certaine homogénéité dans la qualité et le style de ses compositions, ça reste dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. Un peu avant la fin du set, impossible de passer au travers du traditionnel “solo”, pratique que j’ai vraiment du mal à apprécier si ce n’est que cette fois, Oliver (Claviers) est très vite rejoint par Johan (batterie), (celui ci a remplacé le batteur historique de la formation Casey Grillo et a déjà bien pris ses marques) et je dois dire que ce duo a tout pour plaire! Pour le titre “Sacrimony” Tommy et Lauren sont rejoints par Clémentine un trio au top s’il n’était pas injustement desservi par un son plus que moyen qui aura mené la vie dure aux musiciens toute la soirée. Les premières notes de “Forever” font monter la température, tandis que sur le pont, Tommy nous démontre toute l’étendue de son répertoire vocal. Rappel, un seul titre malheureusement, mais quel titre!! Le brillant “Liar Liar” interprété sur l’album Haven en duo avec Alissa et définitivement l’un de mes titres préférés. Lauren s’en sort avec brio et c’est sous une pluie de serpentins que le groupe prend le temps de saluer le public aux anges avant de quitter la scène.

Une soirée de qualité donc, mais malheureusement beaucoup trop de problèmes de son sur chacun des 3 excellents groupes que nous proposait ce soir le Trix.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *