[Report] Hammerfall + Gloryhammer + Lancer, Trix, Anvers, 17/01/2017

Après une rapide découverte d’Anvers, j’arrive au Trix! Malgré les travaux qui entourent la salle il est toujours très facile de trouver à se stationner, ce qui apporte à cette salle un bon point pratique non négligeable.

A peine le temps d’entrer et de commander une bonne bière locale, Lancer entre sur scène. Jouant un heavy sans prétention (enfin j’espère) le groupe lasse très vite et la présence scénique, frôlant le ridicule, du vocaliste ne donne pas envie de mieux connaître le groupe. Enfin, après 30 longues minutes, le show s’achève sur un public mitigé.

Les Ecossais de Gloryhammer, side project du déjanté Chris Bowes (Alestorm), débarquent peu après, comme toujours parés de leurs costumes de chevaliers intergalactiques. Ils nous entraînent sans grande difficulté dans leur univers décalé d’héroïc-fantasy spatial grâce à de nombreux morceaux déjà cultes tels que Legend of The Astral Hammer ou encore Hail to Crail. Pour le morceau Questlords of Inverness, Ride to the Galactic Fortress!, Thomas, vocaliste improbable au minois de gendre idéal, sollicite un fan du premier rang pour partir en quête de la “galactic fortress” (à savoir le bar) pour ravitailler le groupe en bière. Les 45 minutes du set passent très rapidement et après l’habituelle clôture de la set-list sur The Unicorn Invasion Of Dundee le groupe quitte la scène, cette fois sous une énorme ovation du public définitivement conquis!

Enfin, vient l’heure d’accueillir les Suédois de Hammerfall, en tournée pour la promotion de leur dernier album – l’excellentissime “Built to Last”. Le groupe n’en oublie néanmoins pas ses grands classiques et montre sa bonne connaissance des attentes du public en interprétant notamment un medley des hits de leur album culte  “Glory to the Brave”. Absolument génial! Le décor est également superbe, reprenant les figures dragonnesques de la cover de leur dernier opus. Ils apportent ce qui manque bien souvent aux groupes modernes: une atmosphère envahissante appuyée par des jeux de lumière au poil! Le jeu scénique des membres du combo et la voix de Joacim sont parfaits. Le groupe agit avec un professionnalisme attendu. Les titres de “Built to Last” The Sacred Vow, Bring It!, Punish and Enslave côtoient donc les titres plus anciens Let The Hammer Fall, Any Means Necessary et bien sûr la set-list se clôturera sur Hearts on Fire, et sous les acclamations du public absolument comblé de cette date tout à fait réussie.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*