[Report] Drakkar & Raven au Titans Club de Lens (be) 14/12/17

Rating:

Drakkar & Raven au Titans Club de Lens le 14/12/17

Lorsque j’ai vu que les légendaires frères Gallagher de Raven allaient venir faire rugir leur Athletic Rock dans nos contrées wallonnes, mon sang n’a fait qu’un tour. Eux qui, il n’y a pas si longtemps ouvraient pour Metallica devant 70 000 personnes allaient fouler les planches de notre Titans Club adoré!

Quelle soirée mes amis ! Drakkar a fait un véritable tabac ! Après avoir rodé sur quelques dates leur tout dernier album « Diabolical empathy » (que je ne saurais trop vous conseiller de vous procurer, cf chronique http://lordsofchaoswebzine.com/chronique-drakkar-diabolical-empathy/) , le quintette du Hainaut nous a distillé avec puissance son Speed Metal ténébreux. Au programme une bonne heure de set hyper carré, où chaque membre excellera dans ses parties. Leni, comme à son habitude, haranguant la foule comme un dément pendant que ses collègues nous assénaient de lourdes rythmiques bien efficaces. Le dernier effort est bien sûr mis en avant et on aura la chance d’headbanguer sur des titres phares de celui ci comme «Lucifero Moderno» , « Rose Hall’s Great House » ou encore le single « Hitchhicking of Pain ». Le groupe n’oubliera cependant pas ses plus fervents fans et viendra ponctuer son set des excellents « Lost » et « Rise & Fight » tout droit sortis respectivement de « Once upon a time in Hell » et de « X-Rated ».

Le public s’épaississant au fur et à mesure, il donnera de la voix et répondra avec ferveur aux invitations du groupe à s’égosiller avec lui. Le show se terminera d’ailleurs, une fois n’est pas coutume, sur une superbe reprise de Twisted Sister « We’re not Gonna Take It » qui résonnera de longues minutes des deux côtés de la scène pour notre plus grand bonheur.

Bref Drakkar confirme ici l’essai et nous prouve une fois encore que le groupe évolue désormais dans la cour des grands et qu’il mériterait de biens plus grandes scènes.

Après m’être désaltéré goulûment au bar, je rejoins les premiers rangs pour attendre les célèbres et athlétiques rockeurs de Newcastle.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les vétérans n’ont rien perdu de leur superbe ! Bien loin de bouder la salle aux dimensions plutôt modestes , le trio donne tout du début à la fin et le public leur rendra bien. Raven est un véritable rouleau compresseur et il ne faudra même pas une demi chanson pour que le combo prenne sa vitesse de croisière. C’est à dire tout droit, pleine vitesse, dans ta face !

Peu de temps mort entre les morceaux, le groupe naviguera dans l’ensemble de sa discographie, nous gratifiant aussi bien de classique de la NWOBHM comme « All For One », « Fire Power » ou encore « On and On » que d’extraits de leur nouvel album « Extermination » comme « Battle March/Tank Treads (The Blood Runs Red) » et « Destroy All Monsters ».

Le son en façade est excellent et nous distinguons aisément toutes les subtilités du power trio pour le plus grand bonheur de nos oreilles. Nous aurons d’ailleurs le plaisir d’assister à plusieurs solos bien sentis de la fratrie britannique, mention spéciale au jeu de basse incroyable de John Gallagher.

Ce dernier se plaindra néanmoins plusieurs fois des nombreux larsens sur la scène et finira même par donner un bon coup de pied dans le micro de son frère Mark pour montrer son mécontentement . Mis à part ce petit saut d’humeur, le trio est souriant à souhait, multiplie les facéties et autres grimaces collant bien à l’image bon enfant et pas prise de tête du groupe depuis leurs débuts. Bref nous passons un excellent concert, l’énergie intacte du combo est communicative et c’est pour mon plus grand plaisir que le groupe interprète ma chanson préférée « Faster Than the Speed of Light » qui aura raison de mes cordes vocales.

Le show se termine par un triptyque détonnant mêlant covers et titres légendaires du groupe nous permettant ainsi de savourer un bout d’ « It’s a Long Way to the Top (If You Wanna Rock ‘n’ Roll) » puis d’enchaîner avec les mythiques « Don’t Need Your Money » et « Crash Bang Wallop ».

Le concert était juste une pure tuerie et le public repart comblé avec en plus, la chance de partager quelques mots et photos avec les deux groupes de la soirée.

Je ne saurais remercier assez Walter et toute l’équipe du Titans Club à la fois pour leur accueil et pour leur implication dans notre région qui nous permettent une fois encore de passer une merveilleuse soirée de Hard rock en Wallonie, Chapeau bas les Gars et à la prochaine !

Hunter pour LoC

Share This:

1 Commentaire le [Report] Drakkar & Raven au Titans Club de Lens (be) 14/12/17

  1. Merci Hunter pour ce Report. C’est VRAIMENT Super !!! Enjoy your Life !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*