[Report] DESTRUCTION/FLOTSAM AND JETSAM/ENFORCER/NERVOSA – Métronum, Toulouse, le 24.09.2016

Cette date est un évènement. En effet, après une dernière annulée en 2007, c’est la première venue de DESTRUCTION à Toulouse. Accompagnés de FLOTSAM AND JETSAM, ENFORCER et NERVOSA, on pouvait s’attendre à un Métronum bien garni…et bien non! Nous sommes 300 personnes, ce qui donne une salle à moitié pleine (Note de BHL: ou à moitié vide… au choix!), enfin j’y reviendrai.

C’est donc NERVOSA qui ouvre les hostilités avec  « Hypocrisy »,  un titre de leur très bon nouvel album « Agony ». Le groupe est accompagné de Samantha LANDA derrière les fûts, en remplacement temporaire de l’excellente Pitchu FERRAZ. Celle-ci offre une prestation honnête mais sans la conviction ni la pêche de Pitchu (Note de BHL : ou le petche de Pikachu… au choix), espérons qu’ils trouvent une digne remplaçante à Pitchu… Prika AMARAL à la guitare et Fernanda LIRA (basse et chant), quant à elles, sont plus convaincantes. La setlist se partage entre les deux albums du groupe ainsi que « Masked Betrayal » du Ep « Time of Death ». Le son est assez bon pour une première partie, par contre l’ambiance dans le public se révèle assez timide….

Place ensuite au Speed Metal des Suédois d’ENFORCER, emmenés par Olof WIKSTROM (chanteur/ guitariste) à la voix haut perchée et au look très « Judas Priest ». Ils jouent très bien, le son est bon, c’est bien fichu mais je trouve ça très kitsch ! Ne connaissant pas les titres, je ne peux pas trop parler de la setlist, mais le public s’éclate et le Headbanging est de rigueur.

Retour sur le continent Américain avec FLOTSAM AND JETSAM, vu en 2014 avec SEPULTURA et que j’attendais avec impatience!!! Ils débarquent sur « Seventh Seal »,  titre de l’excellent dernier album éponyme, avec un bon son mais je n’entends pas trop le chant de Eric « A.K. », étant au premier rang. Ceci explique peut-être cela… (Note de BHL: ou cela explique peut-être ceci… au choix!) Les musiciens sont excellents et le groupe nous joue deux titres de leurs premiers albums « Doomsday for the Deceiver » et « No Place for Disgrace » ainsi que deux titres de « Drift » de 1995: « Empty Air » et « Me ». C’est sur la fin du set des Américains que le public commence à pogoter, il était temps…

Enfin, DESTRUCTION monte sur scène, SCHMIER (chant/basse), Mike SIFRINGER( guitare ) et VAAVER (batterie) envoient « Under Attack » d’entrée de jeu avec un son très bon. Je vais au milieu de la foule pour mieux entendre… Ce coup ci, les gens se lâchent avec pogos , circle pits et slams, même si certaines personnes au premier rangs n’apprécieront pas les slammers… Le groupe va parcourir sa discographie avec notamment « Nailed to the Cross », Curse the Gods », Mad Butcher », « The Butcher Stickes Back » et autres joyeusetés… En rappel, nous avons droit à « Thrash till Death  » et Bestial Invasion ». Ils jouent également « Black Death » issu d' »Infernal Overkill », tout ça avec un enthousiasme évident et une très bon niveau technique.

Je reviens donc sur le public qui n’est pas nombreux, ce que je déplore, mais rempli de connaisseurs. Le peu d’ambiance s’explique par le fait qu’il n’y a pas trop de jeunes, mais bon, à ce train là, nous n’aurons plus de Thrash à Toulouse? Je ne le souhaite pas …

Enfin, merci à SPM Prod pour cette affiche excellente et aux groupes pour leur disponibilité après le concert!!!

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *