[Live Report] Amberian Dawn + The Gentle Storm + Delain, Divan du Monde, Paris, 29/10/2015

Le Divan du Monde, ce jeudi 29 octobre,19H15, Amberian Dawn entre sur scène (une fois de plus une grande partie du public n’a pas encore passé les portes de la salle parisienne alors que le set est déjà en marche, mais je ne reviendrai pas sur cette façon de faire et ce que j’en pense!). Le groupe revient avec un nouvel album et une nouvelle chanteuse. Bien que personnellement peu convaincue, les Suisses semblent faire leur petit effet auprès du public parisien. Après un set de 30 minutes, ils laissent leur place au nouveau né de Lucassen, The Gentle Storm, mené par une Anneke en grande forme, elle-même assistée d’une Marcela tout aussi énergique. D’un point de vue global, le set était plus que satisfaisant même si on se demande bien pourquoi on nous a annoncé “The Gentle Storm” alors que finalement la set list fait la part belle aux morceaux des autres projets de la jolie néérlandaise. Ce n’est pas pour me déplaire ni pour déplaire au public, les titres étant d’une grande efficacité. Je regrette quand même ces 4 seuls titres du projet, parmi lesquels manquent cruellement les morceaux tels que “Endless Sea”. Les fans auront cependant pu saluer le retour de “Witnesses” en live. Quoiqu’il en soit, le groupe est « au taquet », souriant, gesticulant, ils donnent la pêche et la banane (une jolie salade de fruits, j’vous dis!)

Tant que l’on est chez le primeur, l’heure approche pour la cerise sur le gâteau de la pièce montée qu’est cette soirée, et il est temps pour moi de me retirer du monde pour apprécier de manière plus globale la prestation de Delain. J’étais sceptique de retrouver les petits frères de Within Temptation sur scène, mais il faut dire que la prestation vocale de Charlotte est bien là. De même, les musiciens, parmi lesquels Merel Bechtold à la basse chez Delain et à la guitare chez The Gentle Storm, sont très présents et d’une grande justesse. Et que dire du public ! La formation compte bon nombre de fans dans la capitale et il semble qu’ils soient tous là ce soir et regorgent de petites surprises pour Charlotte et sa bande. A commencer par de jolies petites pancartes de remerciements et de bienvenue pour Merel. Un peu plus tard, à l’occasion de « Tragedy of the commons » une partie du public lève son verre, comme le dit la chanson « I raise my glass ! ». Cependant, je suis un peu surprise du manque de réaction de Charlotte malgré toutes ces petites attentions, aurait-elle pris le melon ? (ah ben oui, il en faut au moins 5 par jour!). Au delà de ce petit faux pas, l’ambiance est au rendez-vous, du début à la fin de la soirée nous aurons pu apprécier le metal symphonique sous 3 de ses nombreux aspects et, mis à part quelques petits soucis de son au niveau de la voix d’Amberian Dawn, le son et les lumières étaient parfaits également. Petit coup de cœur pour les morceaux « Here come the vultures » de Delain (très largement plébiscité par les fans lors du « setlist contest » du groupe) et toujours « Heart of Amsterdam » de The Gentle Storm.

Pour conclure, je dirai que cette soirée était loin d’être un navet ! (Note de BHL : Voilà que Freyja se met à nous faire marcher…)

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*