[News] Un jour, un album : thème « Concept album »!

Bernard-Henri Leviathan

Tout le monde aime les histoires. Si, tout le monde! Même toi, là, qui ronchonnes entre tes dents « mrgajfegfk ça va encore parler de petites fleurs, de princesses, de culottes à pois ou de tarte à la rhubarbe… ». Et ben viens mon gars, Lords Of Chaos t’emmène dans les tortures de l’esprit des meilleurs auteurs d’histoire pour mauvais enfants! … Enfin à peu près… avant ça, Freyja te parlera peut-être quand même un peu de princesses….

 

Mercredi 3 juin : GLORYHAMMER – « Space 1992: Rise of the Chaos Wizard’s« , par Freyja

Groupe écossais formé par Christopher Bowes (ALESTORM), GLORYHAMMER reprend les thématiques des groupes de metal fantasy d’une manière très… personnelle! On y croise des personnages hauts en couleurs, des licornes, des marteaux cosmiques et… beaucoup de 2nd degré! Cet album, le 2e de leur discographie, est pour moi le meilleur avec des titres accrocheurs comme « Legend of the Astral Hammer » ou encore « Universe on Fire ». Du point de vue de l’histoire, on suit Angus MacFife dans son combat contre les forces du mal et plus précisément contre le terrifiant mage Zargothrax. Mais chut, pas de spoils, si vous voulez en savoir plus, il faudra vous plonger dans la saga intergalactique et complètement déjantée des Écossais !

 

 

Jeudi 4 juin : W.A.S.P. – « The Crimson Idol », par Bernard-Henri Leviathan

Pour répondre au thème de la semaine, une donnée m’a tout de suite mis la puce à l’oreille. Si je vous dis KISS, MEAT LOAF, LOU REED, DORO, des tributes à la pelle et les inoubliables et subtiles soli sur « The Crimson Idol » de W.A.S.P., vous voyez le rapport ? Bob Kulick bien sûr ! Ce musicien/producteur de talent (frère de Bruce (ex-KISS) accessoirement) est décédé il y a juste une semaine. Agissant essentiellement dans l’ombre des studios, il a su mettre de son âme dans bon nombre de disques, et celui-ci est celui que je place tout en haut du panier. Car l’autre raison de ce choix est tout simplement que « The Crimson Idol » est l’un des concept albums les plus emblématiques de l’histoire du Hard Rock, en tout cas l’un de ceux qui m’a toujours fait frissonner (juste après le « Holy Land » d’ANGRA, bien entendu !).  Après 4 albums avec W.A.S.P. et la collection de frasques associées, le groupe explose et Blackie Lawless, s’adjoignant les services de Bob pour les leads, de Stet Howland et Franki Banali pour les batteries, entame l’écriture d’un album solo…. qui sortira au final, en 1992, sous le nom du groupe, Blackie devenant alors seul maître à bord. Cet album, c’est celui-ci et, au travers de l’histoire tragique qu’il narre, il dévoile un Blackie à la sensibilité qu’on ne lui soupçonnait pas ou qui ne trouvait auparavant d’indices que dans certains titres de « The Headless Children ». L’histoire est celle de Jonathan Steele, un jeune dont l’amour des parents fait défaut. Eux n’ont d’yeux que pour le grand frère, qui décède dans un accident de voiture. Jonathan se sent contraint de quitter le domicile. Par un jeu d’efforts et de rencontres, il devient une star montante du Rock et espère ainsi impressionner ses parents. L’espoir est vain, et la longue descente dans les excès l’amène à une fin tragique et spectaculaire. Classique mais tellement réaliste et prenant à travers la voix de Blackie ! Musicalement, l’album est une montée en intensité constante. Très énergique au départ (on retiendra bien entendu l’inévitable « Chainsaw Charlie (Murders In The New Morgue) »), l’album trouve son point d’orgue sur « The Idol ». Ce titre est simplement l’un des chefs d’œuvre du groupe. Porté par la voix bouleversante de Blackie et les soli poignants, pleurant du vibrato, de Bob, il sert de leitmotiv en égrainant des réminiscences çà et là au travers de l’album. « Hold On To My Heart » permet une redescente en douceur avant la synthèse finale « The Great Misconception Of Me ». « The Crimson Idol » fait partie de ces disques immortels qui jalonnent la grande histoire du Rock et, aujourd’hui, n’y a-t-il pas meilleur hommage à rendre au talent de Bob Kulick que de le ressortir… ou de se le procurer ?

 

Vendredi 5 juin : SAVATAGE : « Dead Winter Dead », par Thrashmaniac

Lorsqu’on parle de concept album, on pense, en général, à un sujet sérieux – genre historique – ou une histoire bien ficelée comme « Operation Mindcrime » de QUEENSRYCHE. Mais j’ai choisi de vous parler du second album du genre (après « Streets – A Rock Opera » sorti en 1991) produit par l’excellent groupe floridien SAVATAGE et premier avec Zack STEVENS au chant arrivé en 1993, je veux parler de « Dead Winter Dead » sorti en 1995!!! Cet album a pour toile de fond le conflit en ex-Yougoslavie durant les années 90. Les personnages principaux sont un soldat de l’armée serbe et une jeune musulmane qui est dans le camp opposé, ils se rencontreront à la fin de l’histoire. Sur cet album, SAVATAGE utilise beaucoup d’orchestrations et de passages au piano, il y a aussi des références à la musique classique! Comme sur chaque album du groupe, les musiciens maîtrisent leur sujet. Jon OLIVA reprends même du service au chant sur deux titres « I Am » et « Doesn’t Matter Anyway » tandis que Zack STEVENS s’occupe du reste, sa voix est excellente et complémentaire de celle de Jon. A la suite de cet album, le producteur Paul O’NEILL va créer le TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA, qui sera plus ou moins une version plus orchestrale de SAVATAGE. Le gros point fort de cet album est l’osmose entre la musique et les textes, ce qui lui donne une ambiance particulière! Je n’ai pas cet album, mais je l’ai découvert en vacances avec mon frère, et même si je ne trouvais pas ça assez « violent », je l’ai ensuite apprécié à sa juste valeur!

 

Samedi 6 juin : QUEENSRYCHE – « Operation Mindcrime », par Wicasa Wakan (fin de grève!)

1988, Queensrÿche nous crache à la face LE concept album de Hard Rock ultime, celui que personne n’outrepassera jamais… en tous cas, pas pour le moment… le génialissime « Operation Mindcrime »! Bien plus qu’un concept album, c’est une fresque grandiose accompagnée de vidéos et surtout de titres ciselés, dentelés, d’une précision chirurgicale, une cathédrale de hits, une constellation de Metal en fusion !!! Certains y trouveront une filiation avec le « The Wall » de Pink Floyd, et si on ne peut nier une certaine influence, que le groupe n’a jamais reniée d’ailleurs, la comparaison reste surtout pour le concept, car musicalement on est quand même sur une autre planète… Si vous n’avez jamais coincé votre tête dans un casque avec un album à fond, c’est le moment ou jamais de tenter la chose en vous immergeant dans l’univers du Mindcrime. Maintenant vous avez une bonne raison de le faire, GO !!!

 

Dimanche 6 juin : BLIND GUARDIAN – « Nightfall In Middle-Earth », par Ceridwen

Aujourd’hui, partons dans l’univers d’un auteur que l’on ne présente plus : Tolkien.
La passion d’Hansi pour l’écrivain a conduit Blind Guardian sur le chemin de leur album « Nightfall In Middle-Earth ». Album concept basé sur le Silmarillion et sorti en avril 1998. A l’intérieur, un récit composé de 11 morceaux entrelacés avec autant d’intermèdes parlés pour faire avancer l’histoire. Chaque chanson relate un épisode de l’Histoire du Premier Âge en Terre du Milieu. Entre morceaux typiquement du style de Blind Guardian et morceaux plus « doux », cet album saura sûrement contenter vos oreilles si vous êtes passés à côté ou vous contentera de nouveau si vous le réécoutez !

 

 

 

Lundi 9 juin : TUOMAS HOLOPAINEN : « Music Inspired By The Life And Times Of Scrooge », par Aniron

Pour l’album concept, j’ai choisi de parler de celui-ci, alors que j’aurais pu vous parler de la plupart des albums de Leaves’ Eyes. Maaais ça aurait été lourd (et comme Liv Kristine n’a pas d’album concept en solo…). Et puis c’est surtout le premier qui m’est venu en tête quand nous avons décidé de la thématique. Je n’ai pas grand chose à dire, si ce n’est que c’est aujourd’hui le seul album pour lequel le nom de Tuomas est inscrit sur la cover, qu’il est vraiment très très bien fait et composé, et que c’est assez moody pour se remettre du début de semaine. Après… ça parle de la vie de Picsou, même si au final je n’ai pas spécialement d’affinité avec ce canard.

 

 

 

Des histoires, y en a encore plein les cartons… Vous aussi, amusez-vous à les répertorier. Pour chaque liste de 27 que vous ferez et que vous nous transmettrez par minitel au 3615 Lordsofchahut, vous remporterez un abonnement gratuit à tous nos réseaux sociaux pendant au moins 7 ans et demi! Et sinon, rendez-vous demain pour une nouvelle semaine!

 

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *