[News] Top des albums 2018 par Herbert al West !

Herbert Al West - Réanimateur Recalé

Grand amateur de films d'horreur et de musiques de films, j'ai découvert le monde du metal par ce biais là. D'abord de façon presque subliminale en découvrant, jeune adolescent impressionnable, le clip d'Alice Cooper réalisé pour Vendredi 13, Chapitre VI (la chanson He's Back, The Man Behind The Mask). Mais c'est surtout le visionnage du film Shocker (Wes Craven, 1989) et sa formidable bande son qui me firent basculer du côté obscur. J'ai donc commencé par Alice Cooper, Kiss, Megadeth, Bonfire et pas mal d'autres. Mes goûts en matière de metal sont très variés, selon l'humeur, allant de l'AOR au Death Metal en passant par beaucoup de Heavy classique, du Thrash et du Prog, sans oublier le Metal Sympho. Les albums que j'ai le plus usé sur ma platine sont incontestablement : Rust in Peace, de Megadeth, Painkiller, de Judas Priest, Seventh Son of a Seventh Son, d'Iron Maiden, Antichrist Superstar, de Marilyn Manson, Great Escape, de Seventh Wonder, The Divine Wings of Tragedy, de Symphony X, In Their Darkened Shrines, de Nile, Victory Songs, d'Ensiferum, 1614, d'Opera Diabolicus, At The Edge of Time, de Blind Guardian, Herzeleid, de Rammstein, Opus Eponymous, de Ghost, Seasons in the Abyss, de Slayer, Hell Destroyer, de Cage, Bent out of Shape, de Rainbow, Legendary Tales, de Rhapsody, Cruelty and the Beast, de Cradle of Filth, Battle Magic, de Bal-Sagoth, A Retrospective, d'Empyrium, The Fourth Legacy, de Kamelot, Horrorscope, d'Overkill, Panzer Division Marduk/Nightwing, de Marduk, et l'intégrale de Dio, d'Alice Cooper et d'Iced Earth ! Je déteste voir de brillants projets sombrer dans l'oubli et le split pur et simple, comme par exemple le sublime Slaves for Life d'Amaseffer, qui restera à mon avis fils unique à tout jamais. J'ai tenu un blog orienté metal, mais aussi BOF et films tout court. Mais il me manquait pour m'épanouir de rejoindre cette bande de fous que forment les Seigneurs du Chaos !
Ah oui, et comme vous l'avez remarqué, j'adore écrire long...
Herbert Al West - Réanimateur Recalé

Les derniers articles par Herbert Al West - Réanimateur Recalé (tout voir)

1 – VOLA, Applause of a Distant Crowd

Assurément mon coup de cœur de l’année avec ces damnés danois de Vola qui reviennent avec un album époustouflant, à mi-chemin entre un Devin Townsend éthéré et quelques syncopes à la Meshuggah. Ayant digéré ses influences, le groupe originaire de Copenhague est désormais fort de sa propre personnalité, agrégat de pastels rafraîchissants ou mélancoliques, comme le laisse deviner la superbe pochette. Un album sans cesse surprenant, beau à en mourir en pleurant de bonheur ! Un groupe qui a commencé par l’autoproduction, et qui va très vite se retrouver comme un incontournable de la scène metal créative !!!!

2 – ORPHANED LAND – Unsung Prophets and Dead Messiahs

Toujours cette maîtrise incroyable des ambiances et un retour certain de cette violence que le groupe montre du doigt. Parfait !

3 – THE NIGHT FLIGHT ORGHESTRA – Sometimes the World Ain’t Enough

Retour en force des eighties avec cet enivrant album coloré qui tourne en boucle depuis sa sortie sur ma platine et se révèle accrocheur en diable. Une claque !

4 – MANTICORA – To Kill to Live to Kill

Sacrée surprise que ce retour en forme des Danois de Manticora, trop souvent comparés à un ersatz de Blind Guardian. Riche et bourré de surprises, un album qui demande de l’attention. Sacrée basse au passage !

5 – OSTURA -The Room

Ils viennent tout droit du Liban, donnent dans le metal prog à voix masculine et féminine, s’accompagnent de l’orchestre philharmonique de Prague, et nous livrent un véritable petit bijou, en toute simplicité !

6 – GHOST -Prequelle

Un album de Ghost est sorti cette année ? Il est forcément dans le top, maniant avec toujours plus d’aisance les styles référentiels qui ont bercé l’enfance de Tobias Forge ! Vivement le prochain !

7 – THE SEA WITHIN – The Sea Within

Du prog enivrant, comme sa pochette (la plus belle de l’année ?), avec ce all star band bâti autour de Roine Stolt (The Flower King, Transatlantic). Magique. Rien que le premier morceau, avec le solo de saxo…

8 – JUDAS PRIEST – Firepower

Franchement, je n’attendais plus Judas Priest à un tel niveau ! Album creuset, hommage d’une formidable carrière, Firepower mérite vraiment son nom et sa place dans mon top !

9 – TAMERLAN EMPIRE – Age of Ascendancy

Mais kézako ??? Du black sympho oriental venu d’Australie et concocté par un ouzbèque ? Sérieux ? Oui ! Une heure de musique épique et furieuse, relatant les exploits du célèbre conquérant. La voix gutturale n’est pas parfaite, certes, mais cet album se détache clairement du lot ! Impressionnant comme une charge d’Uruk-Hai montés sur des Mumakils !

10 – SOUTHERN EMPIRE – Civilisation

Euh… des australiens encore ! et encore un Empire ! Décidément ! Southern Empire évolue dans le rock prog de haute volée, et emballe un album fascinant composé de seulement 4 chansons… mais dont une atteint la demi-heure. Impossible à résumer en quelques mots. Faut juste l’écouter. Absolument !!!

11 – SEVENTH WONDER – Tiara

Oui, un top 10 ne doit pas aller jusqu’à 11, je sais. Mais je ne suis pas raisonnable et je tenais à rajouter un coup de cœur supplémentaire ! Tommy Karevik se devait d’être dans ce top, et ce n’est pas pour sa prestation au sein du dernier Kamelot qu’il s’y trouve (pas mauvais d’ailleurs, mais si classique… du Kamelot quoi !). Non, le suédois est resté fidèle au groupe qui l’a fait connaître, Seventh Wonder. Patient, le groupe l’aura été car il aura fallu 8 ans avant que ne sorte le successeur de The Great Escape. Album concept qui continue la chanson fleuve et éponyme du précédent opus, Tiara souffre parfois d’un défaut d’équilibre (un trop long moment calme au milieu de l’album, mais l’histoire le nécessitait), mais l’ensemble a suffisamment de souffle pour nous prendre à la gorge, nous séduire avec ses mélodies imparables, ses refrains à plusieurs niveaux, et cette voix, cette incroyable voix.

 

Pour retrouver le top des albums 2018 de mes collègues, suivez les liens ci-dessous:

Perséphone

Bernard-Henri Leviathan

Hunter Ravnika

Thrashmaniac

 

Share This:

2 commentaires sur “[News] Top des albums 2018 par Herbert al West !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *