[News] SANGDRAGON – Game of Thrones cover

Herbert Al West - Réanimateur Recalé

Grand amateur de films d'horreur et de musiques de films, j'ai découvert le monde du metal par ce biais là. D'abord de façon presque subliminale en découvrant, jeune adolescent impressionnable, le clip d'Alice Cooper réalisé pour Vendredi 13, Chapitre VI (la chanson He's Back, The Man Behind The Mask). Mais c'est surtout le visionnage du film Shocker (Wes Craven, 1989) et sa formidable bande son qui me firent basculer du côté obscur. J'ai donc commencé par Alice Cooper, Kiss, Megadeth, Bonfire et pas mal d'autres. Mes goûts en matière de metal sont très variés, selon l'humeur, allant de l'AOR au Death Metal en passant par beaucoup de Heavy classique, du Thrash et du Prog, sans oublier le Metal Sympho. Les albums que j'ai le plus usé sur ma platine sont incontestablement : Rust in Peace, de Megadeth, Painkiller, de Judas Priest, Seventh Son of a Seventh Son, d'Iron Maiden, Antichrist Superstar, de Marilyn Manson, Great Escape, de Seventh Wonder, The Divine Wings of Tragedy, de Symphony X, In Their Darkened Shrines, de Nile, Victory Songs, d'Ensiferum, 1614, d'Opera Diabolicus, At The Edge of Time, de Blind Guardian, Herzeleid, de Rammstein, Opus Eponymous, de Ghost, Seasons in the Abyss, de Slayer, Hell Destroyer, de Cage, Bent out of Shape, de Rainbow, Legendary Tales, de Rhapsody, Cruelty and the Beast, de Cradle of Filth, Battle Magic, de Bal-Sagoth, A Retrospective, d'Empyrium, The Fourth Legacy, de Kamelot, Horrorscope, d'Overkill, Panzer Division Marduk/Nightwing, de Marduk, et l'intégrale de Dio, d'Alice Cooper et d'Iced Earth ! Je déteste voir de brillants projets sombrer dans l'oubli et le split pur et simple, comme par exemple le sublime Slaves for Life d'Amaseffer, qui restera à mon avis fils unique à tout jamais. J'ai tenu un blog orienté metal, mais aussi BOF et films tout court. Mais il me manquait pour m'épanouir de rejoindre cette bande de fous que forment les Seigneurs du Chaos !
Ah oui, et comme vous l'avez remarqué, j'adore écrire long...
Herbert Al West - Réanimateur Recalé

Les derniers articles par Herbert Al West - Réanimateur Recalé (tout voir)

Vous connaissez la passion de Lords of Chaos pour Sangdragon depuis longtemps si vous suivez, et je n’en doute pas un seul instant, le fil de ces pages (sinon, vous passerez par le fil de l’épée de Vincent Urbain, par les couilles de Moloch !). Ce n’est pas tous les jours que ressuscite d’aussi belle façon un groupe aussi talentueux, et quand en plus le monstre rode en nos contrées, voilà de quoi nous rendre fiers d’être français ! Sangdragon, après avoir été longtemps l’aventure d’un seul homme, est devenu une véritable histoire de famille. Une famille musicale tout d’abord, bardée de talents et de personnalités hautes en couleur constituant aujourd’hui le corps d’un host auquel rien ne peux résister. Une famille de cœur également, avec la horde des fans ne cessant de grossir au fur et à mesure que les festivals et concerts imposent le groupe comme autant de place-fortes s’effondrant sous les coups de bélier des preux chevaliers. Et Sangdragon pense à ses fans, montrant qu’il n’est en rien le seigneur de noirceur offrant à ses sbires de vulgaires reliquats de festin moisis, leur donnant plutôt à voir de l’or et des joyaux. C’est ainsi que suite à l’annonce faite il y a quelques jours sur son site d’une surprise à venir, le groupe nous offre une reprise du désormais classique de Ramin Djawadi, le thème de Game of Thrones, collant parfaitement à l’univers de Serphanim. Des chœurs et de l’acoustique, bien sûr, mais aussi un brin de saturation, sans oublier un superbe solo de Matthieu Asselberghs. C’est beau, et surtout le groupe a l’intelligence de ne jamais en faire trop, respectant la beauté du thème tout en imposant sa propre personnalité. Un cadeau comme on aime en recevoir, et qui se regarde ou s’écoute encore et encore… Merci messieurs !

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *