[Interview] Titi Metal – Manager Désillusion/World Metal Asso

Bernard-Henri Leviathan

Bernard-Henri Leviathan

Chroniques, live reports, interviews, piraterie psychique… et danses de salon !

Styles de prédilection : Heavy, Speed, Black et Proto-black, Avant-garde, Doom, Thrash,…et plus ça sonne vieux, plus c’est savoureux!

Albums cultes: Angra “Holy Land”, Helloween “Walls Of Jericho”, Megadeth (… n’importe quel album entre “Killing Is My Business…” et “Cryptic Writings”), Death “Sound Of Perseverance”, Black Sabbath “Black Sabbath”, Ghost “Opus Eponymous”, Therion “Theli”, Mercyful Fate “Melissa”, Immortal“Battles In The North”, WASP “The Crimson Idol”, Yngwie J. Malmsteen “ Trilogy”, Notre Dame « Nightmare Before Christmas », Arcturus « La Masquerade Infernale », etc.

Devise : « Ce qu’il y a d’enivrant dans le mauvais goût, c’est le plaisir aristocratique de déplaire » - Baudelaire
Bernard-Henri Leviathan

Désollusion Facebook
World Metal Asso Facebook
World Metal Asso Site

 

Salut à toi, Titi! Dans notre campagne d’interviews de gens qui bossent dur dans l’ombre des groupes, nous avons déjà eu l’occasion de présenter des illustrateurs ou des organisateurs de concerts. Tu es le manager de DESILLUSION. Ayant le groupe sous la main, ça me semblait intéressant de relever également ton point de vue. Peux-tu te présenter à nos lecteurs?

Salut, je m’appelle DUQUENNE Thierry, plus connu dans le milieu Metal sous le pseudo de TITI METAL. Je vais avoir 46 balais ce mois-ci et j’écoute du Metal depuis l’âge de 11 ans, un vrai passionné ! En dehors de ça, j’ai un job comme agent de maintenance dans une maison de retraite.

Comment vous êtes-vous rencontrés avec DESILLUSION?

La rencontre avec DESILLUSION, c’est le destin qui l’a voulue, encore une très bonne chose dans ma vie. Nous nous sommes connus lors du festival les Rockalies où ils faisaient partie de l’affiche en 2007. Avant ça je leur avais construit leur Myspace et, contents de mon boulot, le courant est passé tout de suite.

Il me semble que cette activité est bénévole, comment en es-tu arrivé à faire du management? DESILLUSION est-il un choix de ta part? As-tu eu d’autres opportunités ou les choses se sont-elles faîtes naturellement?

Oui tout à fait, c’est la passion avant tout ! DESILLUSION et moi, sommes avant tout une famille, avant cette rencontre jamais je n’aurais pensé un jour devenir manager d’un groupe. Aujourd’hui, j’en suis fier et heureux. Tout s’est fait naturellement, une rencontre, la même passion et tout s’enchaine.

DESILLUSION vient de sortir « Metal Influences ». Quel regard as-tu sur cet album? Comment le vois-tu par rapport aux deux premiers?

« Metal influences » est l’évolution d’un groupe aujourd’hui soudé comme jamais, les gars ont pris le temps qu’il fallait pour composer et le résultat est là, un album riche à tous niveaux. Avec « Metal Influences », DESILLUSION enfonce le clou.

En tant que manager, as-tu participé à certains choix au cours de l’enregistrement, voire de la composition?

Mon rôle premier, en tant que manager de DESILLUSION, c’est de leur trouver des dates de concert, je m’occupe du coté promotionnel et des bons plans pour faire avancer la machine. Pour ce qui est de composer, DESILLUSION savent le faire très bien sans moi. Jamais je ne m’autoriserai à leur imposer quoique ce soit en termes de composition et lors des enregistrements, à moins bien sûr que demain leurs compositions prennent une direction qui n’aurait rien à voir avec ce qu’ils avaient fait précédemment.

J’imagine que tu passes du temps sur le booking des concerts du groupe. Quelles autres activités gères-tu? As-tu, par exemple, contribué à la signature sur le label Emanes Metal Records?

Il est vrai que j’y passe presque chaque jour énormément de temps, mais j’aime ça ! Avec mon job, les travaux chez moi, DESILLUSION et l’asso World Metal, je n’ai pas le temps de m’ennuyer. Vivre pour sa passion, c’est tellement bon ! Effectivement, je connaissais Laurent d’Emanes Metal qui avait aimé l’album « Esprit Maudit ». Pour « Metal Influences », je l’avais contacté et en avais fait part aux gars. Aujourd’hui, nous sommes vraiment satisfaits de travailler avec ce label.

Comment vois-tu DESILLUSION d’ici 4 ou 5 ans?

L’avenir nous le dira mais je suis confiant tant qu’il y aura cette alchimie au sein de la famille DESILLUSION, cela ne peut qu’avancer et grandir. Et tant que les nombreux fans soutiendront le groupe comme aujourd’hui, alors on peut parler d’un avenir certain.

Parlons maintenant, si tu le veux bien, de ton autre activité metal: la World Metal Asso! Peux-tu nous en toucher quelques mots?

Le projet de monter une asso était dans un coin de ma tête depuis pas mal d’années. Et puis un jour de juillet 2012, je me suis dit qu’il fallait que je lance ce projet qui me tenait vraiment à cœur, WORLD METAL association était née.

Comment s’organise cette association ? Combien êtes-vous ?

Oula ! Au départ de cette aventure nous étions 4 : moi et Nathy (ma compagne) et un couple que je croyais être des amis, qui croyaient qu’avoir une étiquette suffisait à faire tourner une asso. Je reconnais qu’au départ je me suis entouré de mauvaises personnes. Donc moi et Nathy, à ce jour, assurons tout avec l’aide de certains de nos amis qui nous apportent énormément. Nous sommes en train de restructurer l’asso.

Vous venez d’organiser le World Metal Fest avec, à l’affiche, BLOODY ROSIE, DRAKKAR, DESILLUSION, EXISTANCE, GANG, ALTERED BEAST. Comment s’est passée cette première édition?

Pour cette 1ére édition du WORLD METAL FEST je ne te cacherai pas que nous avons pris un bouillon, avec seulement 120 entrées, mais dans l’ensemble je suis content. Les groupes et le public présents sont repartis satisfaits de l’organisation, un point essentiel.

Est-ce difficile de monter un projet de cette envergure?

Cela a était très éprouvant étant donné que nous avons tout fait seuls, moi et Nathy. Et puis, comme toutes premières, tu galères, il y a eu aussi les imprévus de dernières minutes, du méga stress en permanence.

Et alors? Quelle suite souhaites-tu donner? Quels sont les projets de l’asso?

Tu sais la passion est plus forte que tout. Même si cette première édition du WORLD METAL FEST n’a pas était bénéfique et m’a coûté de l’argent, nous allons tout de même remettre le couvert. C’est pour cela que, le 27 septembre 2014, nous organisons à l’Arcade de Notre Dame de Gravenchon (76) l’affiche DESILLUSION – THRASHBACK – TORTURE THRONE – HARDHELIX, pour essayer de renflouer les caisses. D’autres idées sont en train de germer

Enfin, tu es musicien il me semble. Au contact de tant de groupes, est-ce que ça ne te chatouille pas un peu de monter le tien ?

Oui, un musicien en herbe. Aujourd’hui, je joue et compose quelques trucs, seul dans mon coin. Par le passé j’ai monté quelques projets, rien de concret, dont un groupe qui se nommait SHADOWGATE. C’est clair que de monter un groupe me titille un peu mais bon, cela demande encore du temps. Mais qui sait !

Souhaites-tu ajouter quelque chose?

Un grand merci à toi et ton équipe de LORDS OF CHAOS de soutenir notre passion, le Metal ! Merci pour cette interview à laquelle j’ai eu vraiment grand plaisir à répondre. Et à tous les lecteurs, soutenez DESILLUSION et WORLD METAL ASSOCIATION. A très vite sur la route !!!

Lords Of Chaos te remercie d’avoir pris le temps de répondre à nos questions! Nous espérons te recroiser effectivement rapidement dans les coulisses ou dans la foule d’un prochain concert… de DESILLUSION ?

 

Share This:

A propos Bernard-Henri Leviathan
Chroniques, live reports, interviews, piraterie psychique… et danses de salon ! Styles de prédilection : Heavy, Speed, Black et Proto-black, Avant-garde, Doom, Thrash,… et plus ça sonne vieux, plus c’est savoureux! Albums cultes: Angra “Holy Land”, Helloween “Walls Of Jericho”, Megadeth (… n’importe quel album entre “Killing Is My Business…” et “Cryptic Writings”), Death “Sound Of Perseverance”, Black Sabbath “Black Sabbath”, Ghost “Opus Eponymous”, Therion “Theli”, Mercyful Fate “Melissa”, Immortal “Battles In The North”, WASP “The Crimson Idol”, Yngwie J. Malmsteen “ Trilogy”, Notre Dame « Nightmare Before Christmas », Arcturus « La Masquerade Infernale », etc. Devise : « Ce qu’il y a d’enivrant dans le mauvais goût, c’est le plaisir aristocratique de déplaire » - Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*