[Interview] THE SWAMP STUDIO avec Lion

Blackdog

Blackdog

Fétichiste des cheveux chez Lords Of Chaos Webzine
Je ne fais pas ce que je veux avec mes cheveux et c'est frustrant.
Blackdog

Facebook
Site web

 

Bonjour Lion,
Nous nous connaissons déjà depuis un moment maintenant et nous avons déjà parlé dans nos pages de ton groupe Wïzzö où tu officies en tant que batteur.
Aujourd’hui c’est à ta qualité de producteur et de ton « Swamp studio » que je m’adresse principalement.

Pour ceux qui auraient loupé le début, peux-tu nous retracer rapidement ton propre parcours musical ?

Bonjour. Et bien j’ai commencé la musique via le piano et la guitare il y a maintenant plus de 20 ans déjà ! Déjà à l’époque, en parallèle, je commençais à toucher à la MAO (musique assistée par ordinateur) et ma chambre ne ressemblait en rien à celle d’un ado, mais plutôt à un petit home-studio de musique ! J’ai par la suite intégré divers groupes (en tant que guitariste, bassiste ou batteur) tout en continuant à travailler la production (entre mon travail personnel et celui d’autres artistes, je dois tourner à 300 réalisations à ce jour).

De la composition et de l’interprétation à la production il y a quand même un pas à franchir, quels sont les éléments qui t’y ont amené ?

Et bien non justement ! En tout cas, pas pour moi. Comme je le disais, dès que j’ai commencé à composer et interpréter, j’ai voulu mettre cela « en boîte » et le travail de production fût dès le début pour moi, une étape aussi importante que la composition pure. C’est quelque chose que j’ai de suite aimé faire.

A quel moment as-tu créé le Swamp ?

J’ai créé le Swamp en 2012. A la base, c’était juste un lieu personnel, pour pouvoir y jouer de la batterie, et produire du son pour moi… Je voulais faire mon home-studio d’il y a 20 ans en bien plus grand ! Juste un kiff personnel quoi.

Le Swamp s’adresse-t-il à des groupes de styles spécifiques, a-t-il des domaines de compétences particuliers ?

J’accepte tous types de groupe (évidemment, je demande à écouter des démos, ou aller voir le groupe en concert au préalable) du moment que les personnes aient un bon état d’esprit (on est là pour faire de la musique) et qu’on s’entende bien sur la démarche à suivre pour obtenir le meilleur d’eux-mêmes ! Mais pour le moment, j’ai surtout eu des groupes de la scène Metal et Rock (thrash, hard-rock, stoner…), ce qui me va bien.

Peux-tu nous décrire les différentes prestations offertes par le studio, nous expliquer ce qu’est un mix, un mastering… ?

Tout est réalisable au Swamp… Que ce soit juste pour des prises de batterie (si les gens veulent enregistrer le reste ailleurs), à la réalisation de A à Z d’un album !
Le mixage est l’étape qui consiste à réunir les pistes enregistrées, et les traiter une à une. C’est à dire compiler les différents instruments et faire en sorte que le tout sonne le mieux possible (et croyez-moi, ce n’est pas chose aisée)§
Le mastering est l’étape suivante. Il va permettre aux chansons d’avoir une cohérence de son entre elles, et qu’elles soient écoutables sur divers formats. C’est aussi à ce stade qu’on essaie d’avoir le son « le plus fort possible », mais pas au détriment de la qualité sonore globale.

Considères-tu que le producteur doit intervenir dans la composition, est-il de son rôle d’apporter des conseils à ce niveau ?

Je m’adapte selon les projets… Certains sont très aboutis et les personnes sont réfractaires à ce que je touche à quoique ce soit, ce que je respecte ! Mais il m’est arrivé bien souvent qu’un artiste arrive juste avec un son piano/voix ou guitare/voix et où il y ait tout à faire… C’est alors un gros travail mais il y a là matière à m’amuser et c’est très grisant pour moi car je peux mettre à profit toutes ces années à bosser la production.

As-tu quelques exemples de réalisations du Swamp à nous donner ?

Le dernier gros travail que j’ai eu fût toute la réalisation de l’album de Wizzö (enregistrements, mixage, et mastering), du pur hard-rock ! Avant cela, j’ai réalisé plusieurs EP (beaucoup dans le style stoner, très actuel).
J’ai également enregistré les voix, et réalisé le mastering du 1er EP de Unscarred (alors que leur projet redémarrait à peine, qu’ils n’avaient pas la reconnaissance actuelle).
Prochainement, je réalise un nouvel EP…

A l’heure actuelle, nombreux sont les outils de Homestudio qui permettent à des personnes patientes de réaliser elles-mêmes un mix. Considères-tu que ce soit un mal ou un bien vis-à-vis des studios pros ?

C’est plutôt un bien ! J’ai commencé par là aussi après tout… Tout ce qui peut amener à l’éveil de la production, de l’intérêt qu’on doit apporter à son propre son en tant que musicien sera toujours un plus.

L’autoproduction (le travail sans label) devient selon moi non seulement le meilleur moyen de mener un projet musical à bout mais de maitriser pleinement sa création (sous réserve de savoir s’entourer), partages-tu ce point de vue ?

Effectivement, l’autoproduction te permet d’être totalement libre. J’entends tant de groupes signés qui ont tous le même son et style. On voit clairement qu’une direction est donnée pour sonner « à la mode », mais du coup, tu n’as plus de personnalité (attention, cela commence aussi à arriver chez les autoproductions). Le revers de la médaille évidemment, c’est l’argent ! Tu dois tout financer par toi-même et donc que ton projet fonctionne… Là au moins, il n’y a pas de triche ! Si tu arrives à continuer dans ce sens, c’est que ta musique et bonne ! Que les gens viennent à tes concerts, achètent tes disques… Ta seule et meilleure promo, c’est ta musique au final !

L’argument financier est récurrent quel que soit le sujet, que l’on parle de promotion, d’enregistrement, de marketing, de mix (…), à quels moments et sur quels aspects penses-tu qu’il est important pour un groupe de savoir faire des sacrifices ?

Aujourd’hui, avoir un bon son sur ton album ou EP est nécessaire évidemment. Mais je ne parlerai pas de sacrifices… Il y a des tas de studios qui sont avant tout au service de la musique et pas du business (mais autant à faire l’inverse), il faut donc bien se renseigner avant de se lancer dans une telle aventure… Le seul aspect où tu ne dois pas faire de sacrifice, c’est sur ce que tu t’es donné comme objectif ! Si tu veux que ça sonne comme tu l’entends, fais tout pour, et tu n’auras pas de regret. Quant à la promo et marketing, comme je le disais, si ta musique est bonne, on sera amené à le savoir… Ne serait-ce que via les concerts !

Y-a-t-il des choses que tu souhaiterais ajouter ?

Et bien n’hésitez pas à me contacter ! Je n’ai rien d’un « requin ». J’aime la musique sous toutes ses formes (et différents styles) et c’est toujours un plaisir pour moi de me mettre au service des artistes, de partager nos expériences… C’est surtout pour ça que je fais de la musique en fait !

Bon, tu nous fais visiter ?
Il y a là une « grosse batterie » PDP805 by DW avec un kick de 24 », du très costaud !

batterie Lion

Les prises de son se font via une Presonus Studiolive qui a l’avantage d’avoir de très bons préamplis de classe A ! Elle permet également de faire du multipistes et pouvoir récupérer beaucoup de pistes (très utile pour la batterie) à la fois.

Lion 2Lion 3

Niveau système d’écoute, j’aime bien mes KRK Rokit6 ! Elles sont légèrement flatteuses en basse (ce qui permet de bien gérer ces fréquences), mais les connaissant bien, je sais gérer mon mix en fonction.

lion 4

Pour les guitares, j’ai 2 cabs différents. Un Marshall 4×12 en Celestion « classique » (ça marche toujours), mais aussi un cab 2×12 réalisé et monté par un professionnel indépendant, avec du V30 purement anglais (ils sont faits en Asie maintenant) à l’intérieur !

J’ai une tête Marshall SL2555 également, qui est pour moi l’une des meilleurs pour le rock. Mais les guitaristes en général ramènent leur ampli pour obtenir leur propre son.

Et si vous voulez voir ce que c’est qu’un passage en studio, vous pouvez « voir et écouter » le studio ici : 

https://www.youtube.com/watch?v=EQP9rs2SiUo

Merci Lion, on se revoit bientôt On Stage !

Share This:

A propos Blackdog
Je ne fais pas ce que je veux avec mes cheveux et c'est frustrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*