[Interview] Silence Of The Abyss

Ceridwen
Les derniers articles par Ceridwen (tout voir)

Alors que leur album « Unease & Unfairness » est sorti en mars cette année, j’ai pu m’entretenir avec Diane (à la batterie) pour en apprendre un peu plus sur ce jeune groupe, que j’ai découvert grâce à cette journée promo, ainsi que sur l’album. Direction l’île de Beauté. 

Merci à toi de nous accorder du temps. Question d’actualité… À quoi ressemble la vie d’un groupe confiné ?

La chance qu’on a, c’est qu’il y en a deux qui vivent ensemble. Le troisième ne vit pas loin, à un quart d’heure mais bon, du coup on ne s’est pas vu. On a sorti l’album le 13 mars, ça nous a tué dans notre élan. Du coup, David l’a mal pris au début. De mon côté, je m’en suis servi pour me rapprocher de mon instrument donc ça a été hyper positif.

C’est la première fois que vous êtes interviewés chez nous. Peux-tu nous raconter l’histoire du groupe ?

David et moi avons formé le groupe en 2017. On a eu un chanteur pendant un an et demi puis il a dû partir sur le continent. Il y avait donc cette distance qui a fait qu’on ne pouvait plus répéter comme on voulait. C’était un peu embêtant. On avait une date qui approchait (mars 2019) et Jean-Bernard, un copain avec qui on avait plein de projets musicaux l’a remplacé au pied levé, 15 jours avant. Du coup, on lui a demandé s’il voulait bien rester.

Quelles sont vos influences musicales ?

Il y en a tellement… Pour tous les trois, je dirai Tool. Gojira pour David et moi, JB ce serait RATM…je te donne uniquement les influences Metal mais nous n’écoutons pas que ça. Il y a plein de musiciens qui nous influencent.

Comment se passe le processus de composition ?

David compose. Il fait les maquettes des titres comme il les entend. Ensuite, il nous les propose. Nous après soit on découpe, soit on modifie, on change les harmonies…avec JB on fait les mélodies.

Et pour les textes, qui s’en occupe ? De quoi vous vous inspirez ?

Les textes, c’est JB et moi. Pour l’album on a coupé en deux.    Pour ma part, j’avais envie de parler de maltraitance en général et de maltraitance animale. Aussi sur la condamnation à mort. Dans « The Colors Of The Walls« , c’est ce que peut ressentir un condamné à mort en prison aux États-Unis et quelqu’un qui est condamné par le cancer par exemple. Quelle est la vision des personnes face à l’issue qui est la même au final. J’avais plus l’envie de me pencher là-dessus.

JB, par exemple, a fait par exemple, un thème sur la folie avec « Amok« , sur le nihilisme avec « God Is Dead« .

Parle nous un peu de la pochette.

C’est Kahinenn Graphix qui l’a faite. Chez lui, on avait trouvé les deux covers qui nous plaisaient vraiment et qui étaient déjà dans le style de celles qu’on a maintenant. Celle pour le back était déjà vendue. Du coup, il nous a proposé de nous faire une compo dans ce style et on a eu la possibilité d’intégrer notre logo dans la cover. Il y a donc attaché la femme et quand il nous a montré le résultat, on a accepté direct.

L’album est sorti il y a peu, est-ce que vous avez eu des retours ?

Oui, on a déjà eu une bonne dizaine de chroniques ! Dans l’ensemble, c’est plutôt carrément positif ! On a d’ailleurs été surpris. On a toujours du mal à avoir du recul sur son propre travail, on peut l’évaluer techniquement etc mais c’est tout.

Avec toute cette histoire, vous n’avez pas pu encore  donner de concert pour promouvoir l’album. Y en a-t-il de prévu pour plus tard ? 

On avait un show case de prévu mais du coup, il est repoussé. Pareil pour le clip qu’on devait tourner. On espère pouvoir fixer des dates pour septembre, le show case on l’espère avant…et le clip à voir pour cet automne.

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la deuxième partie de cette année 2020 ?

Une petite tournée, ce serait cool ! Qu’on puisse faire quelques salles au moins dans le sud déjà et espérer sur Paris aussi.

Qu’est-ce que tu dirais à nos lecteurs pour leur donner envie de vous découvrir ?

Je pourrai déjà définir notre style comme du Metal méditerranéen. Ça peut donc être cool de découvrir ce que ça donne. Ça peut bien sûr ne pas plaire mais si ça réveille des émotions, c’est cool !

Je n’ai plus de questions, je te laisse le mot de la fin. Si tu veux rajouter quelque chose…

Ça nous fait plaisir que des gens s’intéressent à nous, pour nous c’est dingue. On est surpris à chaque fois ! Merci beaucoup.

Encore merci à eux de nous avoir accordé de leur temps et on leur souhaite une belle carrière !

FacebookSite Web

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *