[Interview] Perttu Kivilaakso (APOCALYPTICA)

Quelques semaines avant la sortie tant attendue de leur nouvel album « Cell-O », Perttu Kivilaakso s’est prêté au jeu des questions réponses dans un hôtel parisien. L’occasion également de revenir sur quelques moments forts de la carrière du groupe…

Merci Perttu, et pour commencer, première chose remarquable (et je pense que tu as dû en entendre parler toute la journée) mais cet album est de nouveau 100% instrumental, il n’y a pas de morceaux chantés, peux tu me parler du process de création?

APOCALYPTICA a toujours été ce genre de groupe qui remet toujours en question ce qui a été fait auparavant. Au départ nous étions un groupe de 4 violoncellistes, puis nous avons ajouté des percussions, puis de la batterie, puis du chant. Shadowmaker est sorti en 2015 et nous avons tourné un certain temps avec cet album, puis nous sommes arrivés au moment où le groupe a fêté ses 20 ans de carrière alors on est partis en tournée pour célébrer cet anniversaire. Et avec cette tournée « Plays Metallica » on est devenus très nostalgiques, on a compris que cela plaisait vraiment aux gens et que ce n’était pas impossible de jouer un concert de 2h sans parties chantées. Nous avons finalement décidé que cet album serait donc entièrement instrumental et nous l’avons auto produit car nous ne voulions pas de l’avis de telle ou telle personne. Nous l’avons composé tous les 4 et je pense que c’est cela qui fait que notre identité ressort aussi fort dans cet album.

Je dois t’avouer que pour moi c’est le meilleur album d’APOCALYPTICA depuis Reflections, il y a tellement d’émotions et de mélancolie, il est quasiment parfait. Mon titre préféré est « Fire & Ice », tellement différent de ce que l’on connait de vous. Que peux tu me dire de ce titre en particulier?

Et bien, c’est l’un de mes titres préférés également! Le titre est bien sûr une référence à Game Of Thrones, je suis un grand fan et l’ai toujours été, toutes ces ambiances fantasy et médiévales ont toujours été mon truc. J’ai donc composé ce morceau avec cette idée en tête et le rendu sonne assez celtique et ancien et pour accentuer encore cet effet, nous avons demandé à Troy (NIGHTWISH) de jouer les instruments à vent. Et le rendu final est bien à l’image de l’album en lui même, pas de structure pré-conçue ni de formatage radio, nous n’avions aucune restrictions et c’était comme si pour la première fois, nous étions complètement libres de faire ce que l’on voulait faire.

Tu dis être un grand fan de Game Of Thrones, je me sens donc obligée de te demander ce que tu as pensé du final?

(Rires) Et bien je suppose que je fais partie de la minorité qui l’a accepté. Il y a bien sûr des défauts mais je suis content de quasiment la plupart des destins des personnages. Evidemment, j’aurai préféré que cela dure encore 10 autres saisons mais tout à une fin et je m’en contente. D’un autre côté, la destruction de King’s Landing était tellement magnifique, je l’avais tellement espérée!! L’idéal aurait été, une fois le trône détruit, qu’il n’y ait pas de roi, et que tout le monde meure, mais ce n’est que mon avis…

Revenons un peu plus sérieusement à l’album… Comment choisis tu les titres des morceaux, est ce un ressenti, une ambiance, quelque chose à laquelle tu as pensé en l’écrivant?

Je crois que j’avais les titres de tous les morceaux de cet album avant même de les écrire. J’ai du écrire une vingtaine de morceaux pendant le processus de composition, la plupart n’ont mené à rien. J’essaye juste d’atteindre un sentiment en particulier. Par exemple, pour Beyond The Stars, l’émotion est très forte car à cette période, le père de Paavo est décédé, et cet événement m’a inspiré pour l’écriture de ce morceau. D’une manière plus générale, l’album flirt avec cette idée que nous traitons la planète tellement mal que l’espèce humaine ne mérite peut-être même pas d’y vivre.

Peux tu me parler un peu de l’artwork, que je trouve là encore, être le meilleur depuis Reflections (qui, on l’aura compris, est mon album préféré d’APOCALYPTICA)?

Nous avons très rapidement eu des morceaux prêts, les premiers étaient justement Fire & Ice et Beyond The Stars, et ils ont plus ou moins donné la direction pour les autres titres. Et l’idée s’est très vite imposée de traiter les morceaux comme des peintures avec certaines couleurs et pour l’artwork nous avons gardé cette idée que tous les titres seraient représentés dans le livret et c’est le seul outil dont disposera l’auditeur, il n’y a pas de paroles alors c’est comme ça qu’il sera guidé. Il écoutera les morceaux, en regardant ces illustrations et pourra se créer sa propre histoire et c’est ce qu’il y a de formidable dans l’instrumental, il n’y a pas de limite. Ça faisait aussi partie du défi de créer des vidéos à partir de ces morceaux. Pour Ashes of The Modern World, il ne faisait aucun doute pour moi que ce serait le titre d’ouverture, ses riffs sont tellement cools qu’on a même envie de commencer les shows là dessus. Et quoi de mieux pour commencer que par l’idée que tout à été détruit et on se demande « mais que s’est il passé? » alors dans la vidéo on donne quelques indices sur l’auto destruction des Hommes mais d’une façon pas trop évidente.

Il y a quelques jours vous avez dévoilé une vidéo d’une collaboration avec SABATON pour le titre Angel Calling, peux tu m’en dire plus sur ce projet et sur votre tournée à venir?

Les gars de SABATON sont probablement les plus sympas que l’on ait rencontré dans ce métier. Pär (basse) et leur manager, nous ont vu sur scène à Madrid il y a quelques années, ils aimaient ce qu’on faisait et ont eu l’idée d’une collaboration. On voulait faire quelque chose de propre et concret et puis est venue cette idée que leur premier single de leur album « The Great War » ne serait pas leur version mais notre reprise, c’était amusant de voir la confusion chez certains fans, puis il y a eu ce second titre, et peut être encore d’autre choses à venir… Il y a quelques jours nous avons joué le premier concert de cette tournée à Helsinki et nous avons participé à 5 de leurs morceaux, Elize est venue chanter sur notre set, je participe aussi au set d’AMARANTHE, c’est vraiment cool de combiner les groupes ainsi et je pense que ça va vraiment être une tournée géniale.

Je voudrais maintenant te montrer quelques vidéo et j’aimerai que tu me dises ce que tu en penses. La première, je pense que tu t’en souviens très bien…

Ah oui, Indigo, mon tout premier opéra. C’est quelque chose d’incroyable car l’opéra a toujours été la forme d’art la plus importante pour moi, alors c’était carrément surréaliste qu’on nous demande de composer notre propre opéra. C’était une période très particulière car je composais en même temps pour APOCALYPTICA, et je n’ai quasiment aucun souvenir de ces mois car je les ai passé à composer uniquement. J’aimerai vraiment retravailler sur ce genre de projet, cette année j’ai composé un oratoire, ce qui s’en rapproche un peu.

Voici une autre vidéo…

Nous avons travaillé sur ce projet avec Lauri Porra, qui est le bassiste de STRATOVARIUS, mais qui est aussi un descendant de Sibelius qui a composé l’hymne Finlandais. C’était une chance unique de donner une nouvelle version de cette chanson et Lauri est en plus d’un excellent bassiste, un excellent compositeur qui écrit de nombreux titres pour le cinéma mais aussi pour des orchestres nationaux.

Et la dernière…

Ah oui… Je ne l’avais pas vue depuis un bail!! Evidemment, APOCALYPTICA existe grâce à METALLICA que nous adorons, nous sommes de grands fans, et c’est amusant car une partie de notre public est le public qui va voir METALLICA dans d’énormes stades. Le groupe lui même a toujours été très bienveillant avec nous et notre travail. Mais cette sensation d’être sur scène avec James Hetfield et le reste du groupe, je me rappelle avoir commencé à jouer One qui est l’un de mes titres préféré depuis que je suis ado et il y a James Hetfield qui se tient près de moi et me regarder jouer, c’est quelque chose que je n’aurai jamais pu imaginer quand j’ai commencé la musique. Ce qui est amusant c’est que je pense que c’est l’une des seules fois où il a chanté en public sans avoir sa guitare et il ne savait pas trop quoi faire avec ses mains (rires)

Comment s’est arrivé? Il vous avait invité?

Oui, c’est le concert des 30 ans de METALLICA, il y avait eu 4 ou 5 concerts et chaque jour, ils ont invité des personnes qui les avaient inspiré ou qui avaient représenté quelque chose dans leur carrière. Et nous avons eu la chance d’en être en 1ère partie puis de les joindre sur scène pour quelques titres: No Leaf Clover, One et Seek & Destroy.

Vous regardez souvent des vidéos de vos propres prestations?

Personnellement, quasiment jamais, je ne supporte pas de me voir à l’écran

Avez vous déjà pensé à sortir un autre album de reprises de METALLICA?

Oui, évidemment, je ne veux pas faire de promesses en l’air mais je ne serai pas surpris qu’un album « Rest of the Great Metallica’s songs » voit le jour un de ces 4… Il y a encore tellement d’excellents morceaux que nous voudrions jouer. Peut être pour célébrer nos 30 ans de carrière.

Quels titres aimerais tu reprendre?

Je commencerai bien par Blackened puis aussi des morceaux plus récents comme All Nightmare Long par exemple.

Vous avez travaillé avec de grands noms: AMON AMARTH, RAMMSTEIN, SABATON,… quel est le prochain groupe avec qui vous aimeriez collaborer?

Nous avons eu énormément de chance de pouvoir travailler avec tous ces gens, de si grands artistes, et il y en a encore tellement. Personnellement, j’aimerai beaucoup travailler avec Nick Cave en tant que vocaliste, j’aime beaucoup son attitude et son travail. Mais en tant que groupe, je pense que ce serait JUDAS PRIEST puisque c’est l’un des premiers groupes duquel je suis vraiment tomber amoureux quand j’avais 13 ou 14 ans. Oui je pense que si j’avais le pouvoir de me téléporter j’irai directement rejoindre JUDAS PRIEST pour jouer Painkiller avec eux et ce serait incroyable.

Je n’ai plus de question, je te laisse le mot de la fin

Nous avons plus que hâte de partir en tournée avec tous ces nouveaux morceaux et pouvoir venir à la rencontre de nos fans. APOCALYPTICA est plus motivé que jamais et nous n’avons pas l’intention de ralentir le rythme! C’est formidable de se rendre compte qu’après toutes ces années, nous ne sommes pas lassés et voulons plus que jamais en faire plus! Merci à tous!

Merci à toi! 

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *