[Interview] Liv Kristine revient avec un nouvel EP !

Après une éviction douloureuse de Leaves’Eyes par son ex-mari en 2016, Liv Kristine revient 5 ans plus tard avec un nouvel EP de 10 Titres, prévu pour le 16 avril prochain. C’est l’occasion pour moi de discuter avec Liv et de parler de sa carrière, ses projets, mais aussi d’éclaircir un peu plus l’histoire derrière son éviction du groupe qui porte son nom et qu’elle a fondé.

Bonjour Liv, pour les lecteurs de Lord of Chaos, peux-tu retracer ta carrière rapidement?
Liv : (Sourire) En fait, je ne peux pas résumer ma carrière rapidement. 30 ans d’expérience avec 20 albums sont difficiles à résumer. Je te laisse le soin car tu as une perspective différente. Probablement plus objectif. Cependant, www.livkristine.net offre les informations les plus détaillées et les plus à jour. D’un point de vue personnel, je chante depuis toute petite, j’ai toujours aimé la musique et il y en avait beaucoup chez nous. La musique a été mon premier amour. Quand j’avais 3-4 ans, j’adorais chanter avec Ozzy, ABBA, Queen, Monserrat Caballe et bien d’autres devant le miroir avec une brosse à cheveux à la main. J’ai étudié la voix et la musique toute ma vie, de manière autodidactique, pas dans une université ou une école. C’est une pure passion pour moi et j’ai une sorte de but dans la vie : «d’où vient-elle, comment puis-je m’épanouir et grandir en tant que chanteuse, et qu’est-ce que cela signifie pour moi?». Le chant est un ami passionné qui me guide toute ma vie, comme un appel intérieur et universel. C’est dans mon ADN et cela manifeste mon vrai moi authentique à bien des égards.

Tu as sorti un single de deux titres début 2020, Skylight, le premier depuis votre dernier album Vervain (2014). Quel a été le retour sur ces deux chansons?
Gravity est – pour ma part – l’un de mes coups de cœur de votre carrière solo, et tous les artistes inclus!
Liv : Merci beaucoup. C’était un tel soulagement de sortir «Skylight» et «Gravity» en 2020. Les deux compositions sont composées par Tommy (NDLR : Olson, de Theatre of Tragedy) en 2019 et il me l’a envoyée pour les écouter. Nous échangions des idées depuis un moment, en fait depuis le début de 2016. J’adore ses idées et ce qui m’inspire vraiment dans ses chansons, c’est qu’il me laisse assez d’espace pour que je développe mes mélodies et mes paroles. C’est comme aller avec un flux magique. J’ai des idées tout le temps. « Skylight » a été enregistré vocalement au studio de Tommy en Norvège en août 2019, «Gravity» un an plus tard en Allemagne.
Nous sommes tous les deux très heureux de ce que nous avons créé ensemble. Les deux morceaux ont été adoptés par mes fans, amis et followers. Un immense merci envers tous ceux qui m’accordent cette incroyable liberté artistique. C’est un sentiment fantastique de pouvoir sortir ce single tout seul. Michael, mon futur mari, en sait beaucoup plus sur la planification et l’organisation d’une sortie donc il m’a beaucoup soutenu. « Gravity » était dédié à mon fiancé comme une surprise d’amour, d’ailleurs, sorti pour mon show annuel spécial à Nagold, Allemagne, 2019, comme une façon de dire merci à mes chers et fidèles fans et followers.

Chaque année, tu donnes un concert à Nagold juste avant Noël. Cette année, en raison de la pandémie de Covid-19, le concert a été annulé. Comment t’es-tu sentie ce soir là où vous auriez dû être sur scène?
Liv : J’étais triste que le concert ait été annulé, mais rien ne se passe en vain – c’était en fait l’anniversaire de mon fils, donc nous avons passé un très bon moment à la maison. Le silence de décembre 2020 à Noël était un peu étrange pour la plupart des gens, je suppose, mais j’étais assez épuisée par toute la situation, je dois l’avouer. Je travaille avec des enfants dans le spectre autistique, d’ailleurs, dans différentes écoles et la situation dans son ensemble était assez difficile à gérer. Mais j’ai une bonne nouvelle: je viens de confirmer Nagold pour décembre 2021!

Ton prochain EP, Have Courage Dear Heart, sortira en avril en numérique et début mai en CD / vinyle. Comment se sont déroulées l’écriture et la production de cet album?
Liv : Oui, mon prochain EP sortira en avril, comme indiqué dans les news, et la promotion débutera ces jours-ci. Il est catégorisé comme un EP, mais en fait c’est tout un album ! Il contient 5 nouvelles chansons studio et 5 enregistrements live de mon concert annuel spécial à Nagold, Allemagne, 2019. Et oui, c’est ma première fois sur vinyle!

Quel est le message derrière ce titre?
Liv : C’est vraiment lié personnellement. Et le message est tatoué sur le corps: ayez le courage d’ouvrir votre cœur pour respirer librement et profondément à nouveau, de vous aimer à nouveau, de vous aimer et d’être bon envers vous-même, de guérir et de pratiquer la compassion dans votre réponse au monde, même s’il y a de la souffrance sur votre chemin.
J’adhère au bouddhisme, qui indique que nous devons accepter qu’il y a de la souffrance dans la vie, cependant, nous devons aller à l’intérieur et chercher la cause. Ensuite, il y aura soulagement et équilibre.

Ce nouvel EP est-il le prélude d’un album à venir?
Liv : Absolument. L’album est fait au 2/3. Je n’ai pas pu rendre visite à mon compositeur Tommy Olsson en Norvège (Théâtre de la tragédie «Aegis») l’année dernière en raison de la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement, donc les circonstances ont ralenti toute la production. Cependant, nous avons un bon plan. D’abord l’EP, puis l’album!

Tu as travaillé avec Peter Tägtgren sur 2 titres pour Enter My Religion en 2006. Souhaiterais-tu retravailler avec lui ?
Liv : J’ai adoré la coopération, j’adorerais, cependant, je ne l’ai pas vu depuis des années. Je viens d’écouter nos chansons il y a quelques jours dans ma voiture.

Tu es confirmée pour le Stella Nomine Festival en Allemagne en août prochain pour un concert spécial. Peux-tu nous en dire plus?
Liv : Ce sera mon premier concert cette année en raison des circonstances. La setlist comprendra des chansons de Theatre of Tragedy, des compositions solos antérieures et de nouvelles chansons. Une setlist spéciale pour cette occasion.

Une tournée est-elle prévue pour fin 2021 ?
Liv : Non. Ce serait trop risqué pour le moment. Je suppose que la plupart des groupes et artistes choisissent d’être plus prudents en ce moment en ce qui concerne les tournées. Je terminerai cette année avec mon spectacle annuel à Nagold, en Allemagne, et je serais très heureuse et reconnaissante de vous y voir tous!

Tu écris les paroles de tes chansons, as-tu pensé à commencer à composer également de la musique ?
Liv : La composition fait également partie de mon travail, cependant, l’enregistrement d’instruments réels n’est pas de ma compétence. Les paroles et les mélodies vocales sont mes domaines de compétence et mes compétences professionnelles préférés.

Tu as rejoint Coldbound fin 2020, un single est sorti début 2021. C’est inattendu, vu ce qui s’est passé avec les deux groupes précédents. Je pensais que tu serais restée seule. Qu’est-ce qui t’a fait changer d’avis en rejoignant Coldbound ?
Liv : Je me suis impliquée avec Coldbound en 2020, il y a environ un an. Pauli, qui est un très bon ami de mon fiancé, Michael (Allegro Talent Music), lui a envoyé ce morceau, me demandant si je pourrais envisager d’en faire partie en duo. Je dois dire que j’ai été impressionnée, instantanément. J’avais envie de voyager à l’époque de Theatre of Tragedy. Pauli m’a laissé réécrire les paroles pour qu’elles correspondent à mes lignes mélodiques et alors que ma voix était terminée en studio, j’ai dit à Michael et Pauli que j’avais l’impression de chanter sur une chanson qui a été faite pour moi. C’est une composition tellement belle et puissante et je n’arrêtais pas de penser « et si Pauli avait plus de cette musique brillante » … Pauli a dû le sentir alors parce qu’il m’a demandé de rejoindre Coldbound plus tard cette année, ce que j’ai fait, me sentant vraiment en sécurité et libre. Je me sens bénie en ce moment. Coldbound est une bénédiction, je dois dire. Pauli et Meiju sont merveilleux et il y a une profonde compréhension et passion entre nous. Notre premier single « Slumber of Decay » est sorti le 5 février et c’était un jour spécial pour Meiju, Pauli et moi… peut-être particulièrement important pour moi.

Un album arrive-t-il bientôt avec Coldbound ?
Liv : Nous sommes au milieu du processus d’enregistrement. J’aurais dû être chez Pauli pour enregistrer des voix au printemps 2020, et maintenant nous avons 2021 et je ne peux toujours pas me rendre en Finlande. Nous devons juste être patients, cependant, nous avons des chansons pour deux albums en attente de sortie. Seuls ma voix et le mix manquaient, en gros.

J’évite de ressasser le passé, mais y a-t-il un espoir que dans les années à venir, le nom et tous les droits d’auteur de Leaves’Eyes te reviennent  ?
Liv : Tu as raison, cette histoire avec Leaves’Eyes a vraiment laissé un mauvais goût dans ma bouche. Ce chapitre appartient au passé. Malheureusement, l’histoire n’est pas encore terminée car les deux membres qui restent m’ont en fait poursuivi en justice après m’avoir remplacée par une autre chanteuse. Je n’avais jamais prévu que je subirais un traitement aussi injuste. Pourquoi ne pas en finir et se laisser tranquille. Je n’ai jamais demandé aux deux membres actuels du groupe une compensation, quoi qu’il arrive. Quelqu’un a publié un faux «protocole» dans les nouvelles en avril 2016 que je n’ai ni signé ni approuvé. Le procès se poursuivra et il y aura un examen judiciaire sévère de l’affaire que les deux derniers membres de Leaves’Eyes ont portée devant le tribunal. C’est leur décision et je vais devoir fixer des limites maintenant. Je ne veux pas faire partie de la destructivité des autres. J’espère néanmoins qu’une solution pacifique mettra fin à cette affaire et je veillerai à ce que la vérité fasse surface. J’aurais aimé que les deux membres actuels aient changé le nom du groupe en 2016 car il y a tellement de mon héritage et de mon histoire personnelle dans le processus et l’histoire de mon ancien groupe. Mais Leaves’ Eyes n’est plus le même aujourd’hui. Pas du tout.

Comment géres-tu cette période difficile d’une pandémie mondiale? Comment cela affecte-t-il ta vie d’artiste?
Liv : Le plus important, ma famille va bien, merci. Nous sommes absolument en bonne santé et en sécurité, j’ai eu des tonnes de travail au cours des douze derniers mois, dans mon travail quotidien régulier avec des enfants du spectre autistique ainsi que dans le coaching vocal, la création et la diffusion de musique, le travail de presse et la clarification de ma propre authenticité. Dans la foulée, je dois dire que pendant ces périodes étranges, la plupart d’entre nous ont dû repenser notre situation quotidienne et financière. En raison du confinement, mes concerts n’ont pas pu avoir lieu. Là encore, j’ai utilisé le temps pour réfléchir à la manière dont je peux m’étendre et progresser sur ma véritable voie authentique, sur mes objectifs créatifs et ma croissance. J’ai également vu la nécessité de me séparer des environnements et des situations destructeurs et toxiques, ce qui a également à voir avec l’expérience négative avec Leaves’Eyes. Cela a été, je dois le dire, une année libératrice pour moi et ma famille. Je vois les choses et les relations plus clairement maintenant. Il y a cet espace de paix en moi où la créativité, l’esprit, le silence, la liberté et l’amour grandissent. Je ne laisse pas les gens compliqués perturber cet espace. Ce que j’ai appris de mon expérience, c’est de fixer des limites. Maintenant, j’ai hâte de revoir ma famille en Norvège, pour enfin pouvoir voyager à nouveau. De plus, Michael et moi allons, dès que la bureaucratie le permettra, enfin pouvoir sceller notre amour.

Comme à chaque interview, je te laisse conclure !
Liv : J’espère que tu es sain et sauf. J’espère vous revoir bientôt. J’embrasse tous mes fans, amis et followers pour leur patience et pour tous les retours positifs à Have Courage Dear Heart.

 

Retrouvez très prochainement une chronique du nouvel EP de Liv Kristine, Have Courage Dear Heart sur Lord of Chaos.

 

Facebook / Deezer / Youtube

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *