[Interview] Julien de Chemical Sweet Kid

 

Durant la dernière semaine de confinement, j’ai pris contact avec Julien de CHEMICAL SWEET KID, afin de discuter un peu.

 

Bonjour Julien, comment vas-tu ?

Bonjour, je vais bien merci !

Pour les lecteurs de Lord of Chaos, peux-tu te présenter, ainsi que le groupe et son histoire rapidement ?

Julien, chanteur et compositeur de CHEMICAL SWEET KID, groupe qui existe depuis 2008, et orienté electro-indus / indus-metal. Le cinquième album est sorti il y a peu, s’intitulant Fear Never Dies.

Et comment pourrais-tu décrire la Musique de CHEMICAL SWEET KID, si tu devais le faire en 3 mots…

C’est une musique assez sombre, inquiétante, mais qui est également assez percutante. Je dis souvent que c’est un peu à la croisée des chemins entre MANSON, COMBICHRIST et ROB ZOMBIE. Nous avons toujours un peu l’aspect gothique et metal mais aussi électro industriel.

L’album, Fear Never Dies, est sorti fin 2019. Parle-moi un peu de son processus de création.

Dans le groupe nous sommes 3, avec Gauthier au clavier, Yann à la guitare depuis 2020, qui remplace Nico qui a quitté le groupe fin 2019. C’est Nico qui a fait la guitare sur cet album.
Je compose toujours plus ou moins de la même façon. Tout est fait en home-studio à la maison. J’envoie ensuite les morceaux à notre guitariste qui va apporter un peu sa touche personnelle. Et contrairement aux autres albums où c’est nous-même qui enregistrions les guitares, cette fois-ci nous sommes allés en Studio à Hambourg. C’est Chris du groupe LORD OF THE LOST, qui a enregistré les guitares au CHAMELEON STUDIO, et qui est le sien. Forcément quand tu enregistres avec une personne comme celle-là, elle va y mettre un peu de sa touche personnelle aussi, avec des petits conseils dans le jeu de guitare, et des petits détails. Ce qui fait que l’album sonne tout de même différent des précédents.

C’est une expérience que tu as envie de renouveler, enregistrer en studio ou plutôt revenir à un enregistrement chez toi ?

Je pense que c’est une bonne expérience d’enregistrer en studio. D’une part on passe toujours des bons moments. On va avoir des personnes extérieures au groupe qui vont aussi donner leurs avis et leurs conseils. Et d’autre part, le but d’enregistrer en studio c’est aussi se donner la possibilité de ne pas avoir le même son que lorsque tu enregistres chez toi. Cela apporte une dimension plus professionnelle à la guitare. Tout le reste est fait avec des synthés, donc ça peut être enregistré à la maison, la voix également.

L’album est sorti il y a 6 mois, quels ont été les retours jusqu’à présent ?

Les retours sont assez bons. Nous avons eu pas mal de nouvelles chroniques et de messages de personnes qui ont apprécié l’album. En général, les retours, on les vit tout de même mieux en concert, quand on va au stand de merch après, mais malheureusement avec tout ce qui se passe en ce moment, les concerts ont été repoussés.
Vous deviez être en tournée avec PORN en Avril et en Allemagne en Mai en Juin avec PROJECT PITCHFORK, la tournée est-elle reportée ? Des prochaines dates en France Sont-elles prévus ?
Nous devions commencer notre tournée le 14 mars en Suisse, et le confinement à commencé le 17. Nous avons reçu un mail le 13 mars de la part de l’organisateur suisse, qui nous précise que les frontières étaient fermées. Premier concert annulé, et nous n’avions pas encore entendu parlé de confinement. 3 Jours après, confinement, que nous pensions durer 2 semaines, en espérant que les concerts du mois d’avril pourraient se maintenir. Loupé !
Effectivement, nous devions jouer avec PORN les 2 et 3 avril à Paris et le 4 Avril à Metz.
La date à Metz est reportée en octobre, mais sans nous, car nous serons en tournée avec PROJECT PITCHFORK en Allemagne. La date suisse est reportée en décembre, et les dates parisiennes avec PORN sont reportées en Mars 2021.
En mai, nous devions débuter la tournée avec PROJECT PICHTFORK. De base, elle devait avoir lieu en février 2020, mais pour des raisons médicales du chanteur du groupe, elle a été décalée au mois de Mai et là elle est décalée à Février 2021. Pour le moment toutes les dates d’octobre et novembre sont maintenues.

Quelles sont tes principales influences ?

Il y a des influences, mais il faut les digérer car la frontière est mince entre l’influence et la copie. Je me pose devant l’ordinateur et les mélodies et rythmiques viennent comme elle viennent. MANSON, COMBICHRIST et ROB ZOMBI ne restent donc que des influences.

L’univers de CHEMICAL SWEET KID est très sombre, qu’est-ce qui t’inspire ?

Ce qui est assez inspirant, pour l’écriture des paroles, c’est tout l’univers cinématographique. On peut parfois s’inspirer d’un film, ou même d’une simple phrase entendue dans un film, qu’on peut décliner en histoire et en parole. C’est donc le cinéma en général qui va beaucoup m’inspirer pour les paroles, mais aussi l’expérience personnelle. Comme c’est un projet assez personnel, tout est retravaillé à ma sauce. Je m’implique beaucoup dans le projet donc il y a une bonne part d’expérience personnelle que l’on peut retrouver.

Quelle collaboration musicale rêverais-tu d’avoir sur un de vos albums ?

Collaborer avec des groupes comme nos influences c’est toujours un challenge ou un rêve. Je suis d’ailleurs en pleine composition, non pas sur un album, mais sur une collaboration avec un autre groupe que j’aime bien. C’est déjà un pas en avant dans ce sens.

Nos lecteurs ont-ils droit d’en savoir un peu plus sur cette collaboration ou est-elle encore Top Secret ?

Pour le moment, pas de trop, car je ne sais pas ce qui va en résulter. Je ne voudrais pas mettre la charrue avant les bœufs. On a fait un morceau ensemble, qui est fini. On essaye de voir si chacun est content du morceau. Une collaboration c ‘est deux personnes qui travaillent ensemble et qui s’affrontent aussi, donc c’est toujours difficile de savoir qui aura la dernière décision, le final cut. Pour le moment je ne préfère pas m’avancer sur quelque chose qui ne se fera peut-être pas même si dans tout le cas c’est bien parti.

Comment vis-tu la situation actuelle ? T’inspire-t-elle pour un futur album ?

Ça laisse en effet pas mal de temps. Ça fait une bonne année que je n’avais pas pu, pour raisons personnelles, me remettre à composer, car il y avait d’une part l’album, les concerts à préparer, la promo de l’album, plus la vie personnelle, donc je n’avais pas vraiment eu le temps de beaucoup composer. Et cela me manquait ! En étant en confinement, j’ai envie de dire, qu’il n’y a que cela à faire ! J’ai pu faire cette collaboration dont je te parlais juste avant, et j’ai également une dizaine de morceaux qui ont été fait ces deux derniers mois. Ils demandent encore à être peaufinés, rajouter de la guitare et des paroles. Je me suis donc bien avancé de ce coté là et on verra ce qu’il en ressort par la suite, dans l’année qui vient. Il est cependant beaucoup trop tôt pour ressortir quelque chose tout de suite. Mais c’est vrai que ça m’a laissé pas mal de temps pour penser à tout ça.

Comment se profilent les prochains mois ?

Pour le moment, on n’est pas vraiment sûrs de savoir ce qui va se passer. On est certes dé-confinés à partir du 11 mai, mais rien n’est sûr qu’on ne le sera pas de nouveau d’ici 3 semaines ou un mois. Pour l’avenir, j’ai déjà quelques morceaux. Je vais les retravailler progressivement, y ajouter des paroles et les envoyer à notre guitariste pour qu’il ajoute de la guitare. Peut-être même commencer à réfléchir à des idées de clip pour un ou deux de ces morceaux.
Pour ce qui est de la tournée, comme elle devait commencer en février, tout est déjà prêt. Nous allons refaire quelques répétitions avant de partir, mais c’est calé de ce côté.

Que vous souhaiter pour la fin 2020 et 2021 ?

Toujours plus de dates de concerts ! C’est vrai qu’on joue beaucoup en Allemagne. Mais on aimerait jouer un petit peu plus en France ça serait sympa.

Et pour conclure je te laisse le mot de la fin!

Un grand merci à toi pour cette interview et le support. J’espère que les gens prennent bien soin d’eux et j’espère qu’on va sortir très vite de cette crise, pour se retrouver en concert et faire connaissance.

Merci Julien !

Bandcamp / Facebook

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *