[Interview] Heidevolk

C’est juste avant leur concert parisien en première partie d’Equilibrium que je retrouve Rowan et Jacco à la terrasse de « La Marmite » toute proche du Divan du Monde pour une interview quelques instants avant leur montée sur scène…

Tout d’abord, merci beaucoup de nous accorder ce temps précieux avant votre montée sur scène, à ce propos, avez vous des petites habitudes ou des rituels dans ces moments là?

R: En effet, il y a bien quelque chose et ça tourne autour du Prosecco (rires)

J: C’est vra i! Avant de monter sur scène, après avoir checké nos instruments, on porte un toast avec une coupe de Prosecco, tout ça est très rock’n’roll (rires)

Comment vivez vous cette tournée avec Equilibrium et les autres groupes qui vous accompagnent ?

R: C’est une tournée absolument géniale, on en est qu’à la moitié

J: On a vu une bonne partie de l’Europe et en effet, nous n’en sommes encore qu’à la moitié, nous avons parcouru pas mal de villes françaises! Tout le monde est dans une bonne dynamique, nous avons rencontré des fans vraiment supers et des membres de groupes très sympas également.

Ce soir, vous jouez à Paris, que pensez vous du public français ? Sont ils différents des autres publics ?

J: Oui, il y a une grosse différence, le public français est très bruyant! La dernière fois que nous avons joué à Paris, c’était il y a bien longtemps, en 2010 avec le HeidenFest, et même les fois précédentes, le public est complètement fou, il y a toujours une ambiance énorme chaque fois, on a une immense envie de revenir!

D’ailleurs, comment vous est venu cette idée de chanter dans votre propre langue, le Néerlandais ?

J: parler dans ta propre langue, quand tu parles de ton propres pays, de tes mythes, de ton histoire, ça rend le tout beaucoup plus vivant, plus réel. J’ai bien conscience que certaines personnes ne saisissent pas de quoi parlent les chansons, mais dans les livrets nous mettons toujours une petite explication des textes en anglais, mais il faut dire aussi que plus personne n’achète de CDs aujourd’hui (rires)

R: Alors on fait des lyrics-vidéo (rires)

J: Mais je pense aussi que certains publics apprécient ça, surtout les français, cela leur fait prendre conscience que l’on peut aussi chanter dans sa langue maternelle et pas uniquement en anglais

(une petite pause s’impose quand le serveur nous apporte les verres, on trinque en Néerlandais pour l’occasion)

Votre dernier album, Velua est sorti en 2015, quelle est la prochaine étape pour vous?

J: Nous avons un album qui va sortir prochainement, nous sommes au processus d’écriture, une bonne partie est déjà prête, il sera probablement dans les bacs l’année prochaine, nous écrivons beaucoup pendant cette tournée. Et ça nous a d’ailleurs posé quelques problèmes…

R: Oui, la semaine dernière j’avais perdu mon Mac avec toutes les compos dessus je l’ai alors fait bloqué mais quand je l’ai retrouvé je ne me rappelais plus du code que j’avais donné pour le faire bloquer, alors j’ai passé mon day off dans un apple store a essayé de récupérer le code et donc mon Mac. Mais tout est finalement rentré dans l’ordre!

Mais vous n’aviez pas de sauvegarde?

R: Si, mais cela aurait été beaucoup plus compliqué de tout récupérer

(à Rowan)  Je crois savoir que tu es le compositeur principal du groupe, et à ce propos est ce que tu préfères composer en tournée et chez toi plus posément?

R: Parfois, quand je suis chez moi, il m’arrive de m’enfermer dans un pièce et ne rien faire de mes journées si ce n’est écrire. Parfois je relève la tête et je me dis « waouw il est 1h du matin et je n’ai rien mangé ni bu de la journée! ». Mais parfois, en tournée, il m’arrive de prendre du temps comme hier pour me balader dans la ville, je suis allé au Louvre, à l’Arc de Triomphe, et dans ces moments là il m’arrive aussi d’avoir de l’inspiration alors je sors mon téléphone et je commence à noter les paroles qui me viennent en tête. Ce genre de moments, peuvent aussi être très inspirants, en fait, tu ne contrôles pas quand l’inspiration vient à toi.

Aura t on alors la chance d’entendre de nouveaux morceaux ce soir ou gardez vous le tout secret pour l’instant?

R: Non non! Uniquement d’anciens morceaux, il faudra encore attendre un peu!

Sur Velua, on peut retrouver 3 morceaux qui sont des reprises, Billy Idol, The Nits et Led Zeppelin, y a t il d’autres titres que vous aimeriez reprendre?

R: Faire des covers, c’est très amusant, c’est un excellant moyen de pratiquer, c’est très différent que de jouer ses propres morceaux

(L’interview est à nouveau interrompue par un klaxonneur chronique qui ne veut pas laisser le temps à une pauvre grand mère de monter dans un taxi, sans parler de Robse, chanteur d’Equilibrium qui tente d’intervenir et finit par tomber sur le trottoir)

J: Vous êtes vraiment des barbares ! (rires)

R: Pour en revenir aux reprises… il n’y a pas vraiment de projets, l’idée peut très bien nous venir quand on est en studio mais Jacco dis leur celle que tu aimerais…

J: (rires)  » A Horse With No Name » de America

(ils se mettent alors à chanter la chanson en riant)

J: C’est la chanson préférée de Lars alors on a bien envie de la reprendre juste pour l’embêter

A ce propos, qu’est ce que vous écoutez quand ce n’est pas du metal?

R: beaucoup de musique folk traditionnelle bien sûr, que ce soit Irlandaise ou Scandinave mais je suis aussi un grand fan de musique classique et plus précisemment de l’orgue.

J: J’ai pas mal d’autres genres qui me plaisent particulièrement le rock des années 70 et 80, la musique classique aussi bien sûr, je n’ai pas de préjugés sur les styles il suffit que j’entende un morceau qui me plaît et je le mets sur mon téléphone!

(à Rowan) J’ai pu voir sur facebook que tu avais un autre groupe, je l’ignorais, tu peux m’en dire plus?

R: I Shall Move The Earth est plutôt un projet qu’un groupe, c’est de l’avant garde black metal, c’est quelque chose de complètement différent d’Heidevolk, il s’agit de découvrir le monde d’un manière complètement différente. C’est très difficile à décrire.

Je n’ai plus de questions, je vous laisse le mot de la fin…

R: Nous avons délaissé la France toutes ces années, cette année, nous sommes de retour, après le HellFest, nous avons 5 dates sur cette tournée. L’année prochaine, nous aurons notre nouvel album et une tournée en tête d’affiche nous vous promettons de vous offrir plus de dates! Et surtout restez connectés pour en savoir plus sur l’album à venir.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*