[Interview] Daniel Mullback, CIVIL WAR

Entretien avec Daniel Mullback, batteur du groupe Suédois CIVIL WAR, quelques instants avant de monter sur la scène du Biebob au côté de GLORYHAMMER.

Comment te sens-tu quelques instants avant de monter sur scène ?

Je me sens en fait assez bien, j’aime vraiment jouer ici on s’y sent vraiment bien ! C’est presque comme jouer à la maison !

Petite question sur le groupe en général, vous avez choisi la thématique de la guerre civile américaine, notamment dans le choix de votre nom, pourquoi ?

Toutes nos chansons ne traitent pas de la guerre civile américaine mais pour le nom du groupe, on trouvait que ça sonnait bien (rires).

Vous avez écrit sur d’autres thématiques historiques et vous avez un morceau qui parle de Napoléon, en tant que Française, j’aimerai savoir ce que vous pensez de ce personnage ?

Les gens à la guerre, font des choses qu’ils pensent être moralement bonne. Je n’ai pas vraiment d’opinion à son sujet. Personne dans l’histoire n’est tout blanc ou tout noir, ce n’est pas si simple que ça.

Vous êtes parfois comparés musicalement à SABATON, qu’en pensez-vous ?

C’est une bonne chose, on jouait avec SABATON quand on était ados, on a grandi avec ce groupe, c’est une partie de notre vie et nous en sommes fiers. Bien sûr que les gens vont nous comparer avec SABATON parce que c’est ce qu’on est d’une certaine façon.

Qu’est-ce qui vous inspire en tant que groupe ?

Des groupes tels que IRON MAIDEN, BLACK SABBATH, DIO bien sûr, on essaie de reprendre toutes ces énergies quand on est sur scène.

En parlant d’influences, votre clip «Braveheart» s’inspire du film du même nom, est-ce qu’il y a d’autres films qui pourraient aussi vous inspirer pour un autre clip ou pour une chanson ?

Il y a beaucoup de très bonnes musiques de film. Ça peut en effet nous inspirer pour des paroles, nous donner des idées mais il n’y a rien de concret de prévu pour le moment.

Vous avez beaucoup écrit sur des hauts-faits historiques, avez-vous déjà écrit sur l’Histoire de la Suède ?

Non, pas encore, à part une peut être, il y en a eu avec SABATON également. Ce n’est pas que ce n’est pas intéressant mais on va dire que c’est assez compliqué…

«The Last Full Measure» est sorti en 2016, à la fin de la tournée, quels sont vos plans pour la fin de l’année ?

Une fois cette tournée terminée, nous allons planifier d’autres dates.

Merci, peut-être veux tu ajouter quelque chose pour clore l’interview ?

Nous avons particulièrement tenu à faire cette tournée pour présenter notre nouveau chanteur, c’est très important pour nous, c’est comme un nouveau départ et nous allons revenir très prochainement avec de nouvelles choses.

A ce sujet, allez-vous être influencés par l’arrivée de Kelly pour la composition des nouveaux morceaux ?

Je pense qu’il a lui même beaucoup d’idées et de toute façon quand tu composes quelque chose de nouveau tu penses forcément à la personne qui va les chanter donc, oui, son influence sera là !

Merci encore pour ce temps précieux ! À bientôt !

Merci à toi !

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*