[Interview] CYLEW

Ceridwen
Ceridwen

Les derniers articles par Ceridwen (tout voir)

A l’occasion de la sortie de leur nouvel album MOT3L, j’ai pu poser quelques questions à Lady Cylew au sujet du groupe et de leur nouveau bébé.

Bonjour à vous et merci de nous accorder cette interview.
Pour une première, pouvez-vous nous résumer l’histoire du groupe pour nos lecteurs ?

Bonjour et merci. Cylew existe officieusement depuis 2005 car c’était mon pseudo pour mon projet solo sous lequel j’ai sorti deux albums. Etant entourée d’Arnaud Bascunaña et Kriss Kilong en live depuis bientôt 10 ans. Nous avons décidé de faire évoluer le projet en «groupe» pour MOT3L.

Comment se passent les compositions au sein du groupe ? Qui fait quoi ?

Je compose tout, guitare voix ou piano voix avec les textes. Je fais ensuite écouter à Arnaud et Kriss et on fait un tri des chansons qui les inspirent le plus et on jam dessus, jusqu’à trouver un arrangement qui nous plaît à tous. Arnaud fait les guitares et basses et Kriss la batterie.

Vous conjuguez l’univers Américain et Français il me semble. Cela n’est-il parfois pas compliqué d’employer les deux ?

Je n’ai pas réellement l’impression d’être dans un univers français concernant la musique. Mes influences américaines et anglo-saxonnes ont toujours été très présentes et je n’ai jamais vraiment écouté de musique française. Arnaud, lui, étant producteur, travaille avec beaucoup d’artistes français. Mais je ne pense pas que cela se ressente dans notre musique.

De quoi,ou qui, d’autre vous inspirez-vous pour composer ?

Mes influences sont assez variées. Mais en terme de songwriting, j’ai beaucoup appris de Tori Amos, Fiona Apple, Garbage, Metallica, Muse, Placebo, Radiohead, Stone Temple Pilots, Nirvana, PJ Harvey, etc

Parlons de Mot3l, votre nouvel album.
Celui-ci marque votre retour, en quoi est -il différent des deux précédents ?

Il est différent déjà parce que j’ai ouvert les arrangements et manipulations des chansons à Arnaud et Kriss. Ça a été un travail collectif de longue durée. Une vraie collaboration musicale. C’est aussi un retour à quelquechose de plus brut, de retour aux chansons à proprement parler et pas forcement à l’habillage sonore. Plus intime également dans les textes et plus mûr.

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore écouté/acheté, que vont-ils pouvoir y trouver ?

Un voyage musical et émotionnel. C’est le but, un album qui s’écoute et se vi
t au gré d’émotions et d’images. Beaucoup on repris l’image du roadtrip musical et je trouve que ça convient très bien. On part en roadtrip au volant de sa voiture et on se laisse porter par les images et des moments de notre vie.

Si vous deviez ne retenir qu’un morceau de Mot3l, lequel serait-il ?

Difficile…. Je dirai Sun, elle a quelque chose de super-naturelle.

Vous allez donner deux concerts les 13 et 24 janvier à Paris, d’autres dates sont-elles prévues pour promouvoir l’album ?!

Pour le moment nous sommes en train de finaliser. Les dates seront annoncées au fur et à mesure. Mais oui bien évidement !

Quel bilan pourriez-vous tirer sur l’évolution de la carrière du groupe  ?

C’est une trajectoire difficile semée d’embûches. Parfois la chance vous sourit, mais il faut vraiment être passionné et tenace. Je pense que l’on a passé un cap et MOT3L en est le fruit.

Je ne vais pas abuser de votre temps plus longtemps.
Je vous laisse le mot de la fin, si vous voulez rajouter quelque chose…

Merci à vous. Nous espérons que le plus de gens possible puisse écouter cet album et le partager. Nous vous donnons maintenant rendez-vous sur scène!

Merci encore pour cette interview !

Si votre curiosité a été éveillée, n’hésitez pas à aller sur leur page facebook, faire un tour sur leur site web et voici leur tout dernier clip, “Wishing” :

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*