[Interview] CARCARIASS

Dans le cadre de la sortie de son dernier album « Planet Chaos » le 6 décembre dernier, entretien avec ce groupe étonnant…

Bonjour et merci! Je commencerai par la traditionnelle première question, peux tu présenter le groupe?

CARCARIASS est originaire de la région de Besançon dans l’Est de la France. On existe depuis 1994 avec cette première démo qui s’appelait « Ancestral War ». Musicalement, on fait ce qu’on pourrait appeler du Death Metal assez mélodique. Après quelques temps, en 2004, on a décidé d’arrêter les concerts mais en continuant de composer -feignants mais toujours passionnés- (rires). En 2016, on a repris les concerts, puis on est retournés en studio en 2019 d’où est sorti ce nouvel album et on espère reprendre les concerts au cours de la saison.

Du coup, c’est votre 5ème album, est ce que vous avez vu au fil du temps une évolution dans votre processus de création?

On aime tout ce qui est instrumental, musical, mélodique, l’évolution s’est faite naturellement dans le sens où on a progressé techniquement, on a aussi gagné en maturité, on est plus posés quand on joue. Même si on reste les mêmes avec ce côté très mélodique et très instrumental.

Lien vers la chronique de l’album

En parlant de la technique, vous avez annoncé l’arrivée d’un deuxième guitariste pour les sessions live, qu’est ce que ça va changer pour l’auditeur?

Je tiens à préciser que ce n’est bien que pour le live, c’est un ami qui nous rejoindra sur scène notamment pour les parties plus techniques comme les solos. Cela va permettre de ne pas avoir de baisse sonore. Cela va aussi nous permettre de jouer tous les plans, pas seulement les solos mais aussi des parties plus rythmiques.

Vous avez une date qui est déjà annoncée pour le 6 juin, d’autres dates vont elles être annoncées pour promouvoir cet album?

On ne parlera peut être pas véritablement de « tournée » mais quelques dates sont sans doute à venir notamment dans des festivals mais rien n’est pour l’instant officiel.

A propos de festival, vous avez fait le Hellfest en 2017, est ce que tu gardes un souvenir en particulier de cette date?

On s’en souvient bien évidemment! Jouer au Hellfest, c’est quand même super sympa, il y a beaucoup de monde, l’organisation est vraiment top et puis il y a cette ambiance au sein du festival qui est quand même très agréable. Si la chance nous est donnée, à refaire les yeux fermés!

Vous avez, sur cet album et en général, un style très large avec une grande technicité, des sonorités plus brutales, le chant guttural mais aussi énormément de parties instrumentales, on se demande un peu ce que sont vos influences. Si tu devais citer seulement 2 ou 3 groupes qui influencent le groupe, lesquels ce seraient?

Les racines de CARCARIASS, les groupes qui nous ont influencés sans que l’on cherche à les imiter, ce seraient IRON MAIDEN, DEATH et CORONER. Mais on écoute aussi tellement d’autres groupes à côté, on peut avoir des influences « involontaires ».

En tant que groupe français de la scène metal, qu’est ce qui est selon toi le plus compliqué aujourd’hui?

Déjà, je pense que celui qui veut réussir dans la musique aujourd’hui doit y aller à fond. En y allant à fond, il a de grandes chances de réussir. Il y a 20 ans, être un groupe de metal Français était plutôt un frein, aujourd’hui, c’est plutôt un gage de qualité quand on voir la progression de certains groupes de la scène Française comme GOJIRA qui ont complètement démocratisé le metal Français à l’étranger. La difficulté aujourd’hui est plutôt de se démarquer parce que c’est devenu tellement facile de publier sur internet, sur Youtube. Les 2 époques (avant et après internet) ont leur lot de difficultés.

En parlant d’internet et de réseaux sociaux, des rumeurs disent qu’un nouvel album serait déjà en préparation…

Alors, oui, ce n’est plus vraiment une rumeur, c’est en effet en préparation, si tout va bien, d’ici 2 ans il y aura donc peut être un nouvel album si on juge que c’est prêt et assez mûri mais on n’est jamais trop pressé.

En ce qui me concerne, je n’ai plus de questions, donc je te laisse le mot de la fin…

Je vous invite tous à aller écouter cet album, j’imagine que certains ont des préjugés sur CARCARIASS, mais il y en a pour tous les goûts. Des morceaux instrumentales pour ceux qui n’aiment pas trop le chant guttural et un morceau chanté pour ceux qui n’aiment pas l’instrumental. Après on ne fait pas de la musique pour plaire à tout le monde, on essaye d’abord de se faire plaisir et si on peut apporter du bonheur ce n’est que du plus. Et je te remercie bien sûr pour cette interview!

Merci à toi et à bientôt!

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *