[Interview] BLAZING WAR MACHINE – Franky Costanza

Facebook
Presse
http://youtu.be/su512d7y4Qw

 

Notre batteur national ayant eu la gentillesse de consacrer un peu de son temps à Lords Of Chaos Webzine, nous avons pu aborder l’actualité de Blazing War Machine mais aussi échanger sur sa vision personnelle du Metal et certains de ses projets musicaux.

Nous vous laissons découvrir cette trépidente actualité….

Tu as une actualité assez chargée ces derniers du temps, du moins très visible avec beaucoup de sorties, concerts ou participations.
Tout d’abord, puisque c’est l’actualité majeure, BWM.
Pour pas mal de personnes je pense que BWM apparait comme un nouveau groupe avec la sortie de la vidéo de Polarity. Or, il n’en est rien puisque le groupe existe depuis 2006 si je ne me trompe pas et compte déjà un album (2010).

Peux-tu revenir un peu sur  l’histoire de BWM ?

L’histoire de BLAZING WAR MACHINE a commencé en 2005 ; avec mon plus vieil ami d’enfance PHIL (Clavier ) , nous avions depuis longtemps l’envie et le projet de mixer le côté symphonique , extrême , épique et orchestral du BLACK SYMPHO & HEAVY METAL avec le côté martial , énergique et puissant du POWER METAL / THRASH / INDUS !
A ce moment-là, PHIL venait de quitter UNHEALTHY DREAMS (Black symphonique ) et mon agenda avec DAGOBA n’était pas surchargé ; nous sentions que c’était le bon moment pour attaquer ce projet ; très vite , les premières idées naissent et le style musical se définit !
D’ailleurs le tout premier riff de BLAZING fût le refrain de SWAMP STAGNANT MEMORIES (notre titre phare sur le 1er Album ) avec une rythmique saccadée à la batterie et une mélodie « malsaine » au synthé ; ce morceau définit parfaitement l’identité de BLAZING WAR MACHINE ; nous avions tout de suite trouvé notre créneau .

Après plusieurs semaines d’hésitations dans nos choix, le groupe sera baptisé BLAZING WAR MACHINE. Son nom est direct, massif, rentre dedans ! Très expressif et imagé à la fois ; il représente très bien les facettes principales de la musique : une machine de guerre animée par des flammes infernales…
D’ailleurs, le terme Blazing War Machine est vraiment représentatif de la sensation que peut donner le groupe sur scène !

Les changements de line-up semblent amorcer un virage dans BWM, on retrouve IZAKAR et PHIL mais il semblerait que le visage et les ambitions du groupe changent avec l’arrivée d’IRINA.
Comment s’est formé ce line-up ?

Oui nous avons changé de chanteur. Irina a intégré le groupe en 2012 . Nous ne recherchions pas forcément une chanteuse mais nous étions ouverts aussi à cette possibilité.
En 2014 , Strychnine , notre ancien bassiste , a quitté la France pour vivre en Espagne ce qui n’était plus compatible avec le travail en groupe…
Cette séparation s’est déroulée en bons termes , nous respectons son choix et nous lui souhaitons beaucoup de bonheur dans sa nouvelle vie .
Nous avons accueilli Adam à la basse depuis 1 an et il a parfaitement intégré l’esprit de BLAZING WAR MACHINE , il a une technique incroyable et un look parfait pour BWM . Nous avons de la chance de l’avoir rencontré.

Le Line up est donc le suivant :
IRINA ( Chant ) , Izakar & Fab ( Guitares ) , Phil ( Synthé ) , Adam ( Basse ) , Franky ( Batterie )

IRINA semble être la frontwoman idéale, c’est l’élément qui manquait jusqu’à présent ?

Typhus était un bon Frontman. Il fallait donc que le ou la remplaçant(e) soit à la hauteur ! Effectivement, Irina est excellente dans son élément , c’est une chance pour le groupe !

Nous avons été séduits par sa voix (pouvant alterner les voix black ultra aigus et les vocaux Death bien graves ), son charisme et sa motivation!
De plus, elle écrit beaucoup et a toujours plusieurs textes et thèmes d’avance pour illustrer nos nouveaux titres.

Comme tu le dis si bien : Une Frontwoman idéale !

Polarity, on vient de voir sortir cette vidéo avec une grosse dimension promotionnelle, déjà plus de 9000 vues au moment où j’écris et sûrement bien plus sous peu. On ne se lance pas dans une telle promo sans intention derrière.
A quelle suite doit-on s’attendre et quelle est aujourd’hui l’ambition du groupe ?

Nous souhaitons faire avancer le groupe de façon efficace . Notre notoriété grandissante nous permet d’être de plus en plus sollicités pour des concerts et c’est ce que nous voulons.

Nous allons continuer comme ça de single en single en défendant chaque titre de la même façon.

J’aimerai insister plus précisément sur notre logique :

Nous sommes auto-produits et auto-managés (et fiers de l’être), nous n’avons aucune deadline ni aucun compte à rendre à personne. Nous sommes entièrement libres d’offir notre musique à nos fans , de la diffuser à prix libre et donc de sortir 10 singles et vidéo clips tous les 3 mois plutôt qu’un album tous les 2 ans.
Un album aujourd’hui n’a plus la même importance qu’il y a 20 ans , les labels s’accordent à dire que 3 mois après sa sortie un album ne se vend pratiquement plus… l’effet promo éphémère est terminé , l’abum est depuis longtemps sur les torrents illégaux, les gens passent vite à d’autres nouveautés et ce travail et investissement du groupe de pratiquement 2 ans devient , de plus en plus vite , obsolète…

Notre idée est donc de ne jamais briser notre flux d’actualité et de création.
C’est très excitant pour nous de défendre tous nos titres de la même façon avec un Vidéo Clip pour chacun ( contrairement à un album où il y a 1 ou 2 clips seulement…) mais aussi une gallerie photo exclusive et d’autres goodies pour faire plaisir aux Fans (pistes séparées pour remixer ou faire des reprises): un évènement pour chaque Single !
Cette stratégie nous permet aussi de varier nos choix de producteurs ainsi que les réalisateurs.
De plus, nous sommes persuadés que ce sera bien plus efficace de remarteler tous les trimestres à gros coups de promo et de nouveauté que tous les 2 ans pendant peu de temps.

Immanquablement tu es aux yeux du public LE batteur de DAGOBA , une forte base fan est habituée au style indus/ moderne du groupe.
Avec BWM tu vires radicalement vers un projet qui s’inspire des influences du black sympho des années 90, certes modernisées.
Te sens-tu attendu au tournant ?

Non , je ne me sens pas vraiment attendu au tournant. Je fais sincèrement ce qu’il me plait sans me soucier du reste . Je pense que ça éveille un peu de curiosité de la part de certains Fans , çe me permet de me présenter dans un univers différent avec un jeu de batterie plus extrême et un visuel plus poussé . Ça me fait aussi progresser en tant que musicien de multiplier et diversifier les expériences.

BWM a une forte personnalité entre black et death puissant, une sorte de rencontre intellectuelle entre ARCH ENEMY et CRADLE OF FILTH. Tu assures des participations dans d’autres groupes bien plus death et black que DAGOBA.
BWM ne serait-il pas un moyen pour toi d’exprimer des goûts ou des envies musicales plus personnelles ?

Oui bien sûr! Je suis un gros Fan de Black Métal & Death Metal , Sympho , Goth , Heavy , Doom… ces styles de musiques épiques, grandioses et sombres me font voyager ! J’adore ça.

Puisque je t’ai branché sur le death/black, ceux qui suivent de près la scène indé ont forcément vu passer ta participation à EMMA O groupe formé des principaux membres de FAKE MESSIAH avec toi aux fûts.
Donnerez-vous une suite à ce projet qui est resté discret, était-ce un featuring pour le plaisir, doit-on s’attendre à voir EMMA O en ouverture de BWM ?

J’ai pris beaucoup de plaisir à enregistrer cet album . Très content aussi qu’il soit mixé par Tue Madsen! Je suis juste musicien de session pour ce projet et EMMA O recherche un batteur à plein temps mais rien n’est impossible, nous avons déjà joué avec Fake Messiah et ce serait un plaisir de jouer avec EMMA O.

Beaucoup de groupes français sont confrontés à cette contradiction nationale qui a des exigences metal mais qui est très passive. On voit tristement nos grands groupes partir tourner vers l’étranger et ne jamais revenir.
Quel point de vue as-tu là-dessus, tu sembles avoir gardé la foi en un metal indé ou plus confidentiel malgré la reconnaissance acquise avec  DAGOBA ?

Oui , j’aime le milieu Metal Underground et j’essaie de me tenir informé de tous les bons groupes qui émergent, ça me plait beaucoup de découvrir un jeune groupe qui défonce! (qui sait ? Un jour je me lancerai peut être dans le management…).

J’adore rencontrer et voir jouer les groupes de première partie lors des concerts de DAGOBA , c’est toujours très enrichissant humainement et musicalement .

C’est vrai que c’est pas évident de faire du Metal en France , le public est là mais ne se déplace pas forcément en masse pour les concerts underground ce qui rend les promoteurs de plus en plus frileux…pas facile (encore plus dans le sud de la France ). Effectivement, notre musique fonctionne mieux dans beaucoup d’autres pays, je pense que c’est aussi un problème culturel, les gros médias ignorent clairement le Métal… Cela n‘aide pas.

En même temps , il n‘est pas évident du tout pour un bon groupe français de s’exporter à l’étranger, c’est souvent très coûteux ( il faut souvent payer un accès à la tournée ) et compliqué d’avoir ces plans…

Je suis très heureux pour GOJIRA qui a réussi à planter le drapeau français dans le monde entier ! C’est mérité et ça prouve que tout est possible.

Bon, dans tous ces projets, comment comptes-tu gérer tout ça ?

En étant bien organisé, j’arrive à gérer tout ça au mieux .

Ça me demande bien sûr beaucoup de temps mais j’adore ça , je suis le plus heureux du monde derrière ma batterie et j’ai besoin de cette dose d’adrénaline et de Métal pour vivre !

Pour terminer quel est le prochain rendez-vous à ne pas manquer ?

Le prochain DAGOBA « Tales of the black dawn » sortira cet été .

Et le prochain single de BLAZING WAR MACHINE « Nature of War » sortira en Mai prochain.

Je te remercie pour tes réponses et ton temps…

Un Grand Merci à vous! Bonne Continuation!

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *