[Interview] Alexandre de SCARLEAN

Dans ce contexte tout à fait particulier, entretien téléphonique avec Alexandre, chanteur de SCARLEAN après la sortie de leur 2ème album “Soulmates”

Bonjour et tout d’abord, merci pour cet entretien, pourrais tu commencer par présenter le groupe pour les lecteurs qui ne vous connaîtraient pas encore?

SCARLEAN existe depuis 2013, on vient d’Avignon, on a sorti un 1er album en 2016 qui s’appelait Ghost, cet album avait été composé entièrement par Geo (Guitares) et le but était de composer l’album puis de chercher un line up pour pouvoir le jouer sur scène. Ça a été assez long de trouver un line up équilibré et qui nous correspondait mais fin 2018 on était prêts et pour cet album, Soulmates.  On a pu travailler tous ensemble ce qui a apporté une bonne évolution au groupe. Pour ce qui est de l’enregistrement de la batterie, ce n’est pas notre batteur Fabien qui l’a fait, car il était derrière les consoles mais Eric (ex-ADAGIO-). Niveau style on nous qualifie souvent de rock metal alternatif, on ne sait pas nous même si cette étiquette nous correspond bien, on va avant tout chercher ce qui nous plait dans toutes les musiques que ce soit le rock, le metal, le hip hop, voir même la musique ethnique.

Soulmates est donc votre 2ème album, si tu devais le décrire en 3 mots…

Emotionnel, original et puissant.

Je vais évidemment revenir sur la pochette de l’album, on retrouve le personnage que vous aviez introduit sur votre 1er album Ghost, et il est cette fois accompagné d’une jeune fille, quelle est la symbolique et est ce que c’est une thématique que l’on va retrouver au fil de vos prochaines sorties?

Le titre de l’album est Soulmates (Âme sœur en français) on a donc cherché à exprimer la dualité par cette photo, l’idée était d’exposer 2 personnages complètement opposés pour représenter les émotions opposées que l’on peut avoir en notre for intérieur. Mais aussi au sens plus large, ces émotions on peut les retrouver entre nous, avec la nature etc.

Il va en effet rester un fil conducteur avec ce personnage et on va même étendre l’univers en revenant sur les origines de ce personnage, c’est quelque chose qu’on est en train de travailler avec notre prochain clip et on va sûrement apporter aussi de nouveaux personnages.

A propos d’univers, vous avez énormément d’influences différentes, est ce que tu te souviens du groupe déclencheur, qui t’a vraiment donné envie de faire de la musique?

J’étais très jeune, peut être 12 ou 13 ans (j’ai commencé la guitare et le chant à 11 ans) et en allant voir des groupes locaux, j’étais fasciné de voir ces musiciens s’éclater et ça m’a motivé à faire de la musique, plus tard, ce qui m’a poussé à la composition c’est DEAD CAN DANCE pas vraiment du metal mais c’est ce groupe qui m’a amené vers des choses plus sombres, plus transcendante dans cette recherche de faire passer des émotions par la musique

J’ai personnellement beaucoup aimé cet album et on imagine très bien ces compos sur scène. Quelles sont vos perspectives en matière de live, quels sont les groupes avec lesquels vous aimeriez tourner par exemple?

On rêverait de tourner avec quelques groupes, et notamment certains groupes français tels que KLONE qu’on apprécie beaucoup. Il y a aussi LEPROUS qui correspond assez à notre univers et le saint Graal ce serait A PERFECT CIRCLE qu’on a vu au Hellfest il y a 2 ans et c’était magnifique.

Toujours autour de cette notion d’éclectisme, il y a une petite pépite sur cet album, une reprise assez inattendue de “Wonderful Life” d’autant plus que Anneke y a collaboré, peux tu m’en dire plus sur ce morceau?

On avait cette envie de faire une reprise à notre sauce, donc on a commencé à réfléchir à des titres et Wonderful Life était assez intéressant au vu de la thématique de l’album au niveau des paroles avec cette idée de solitude, ça collait plutôt bien au concept. On l’a donc enregistré et sur la fin du maquettage, on s’est dit que ce serait intéressant d’y ajouter une voix féminine. J’ai tout de suite pensé à Anneke car je suis un grand fan de THE GATHERING et de tout ce qu’elle fait depuis 25 ans. J’ai donc envoyé un message à son manager dès le lendemain avec la maquette du morceau en en attendant rien et puis, elle m’a répondu dans la journée. Il se trouve qu’elle adore ce morceau qui lui rappelle beaucoup sa jeunesse et qu’elle adorait l’adaptation, et elle a dit oui immédiatement. Puis tout s’est passé très vite et en 5 jours la piste était prête. On est très fiers, c’est un peu un rêve qui se réalise. Ça nous a donné des idées pour le prochain album, d’autres feat par exemple.

Alors justement, quelles sont les prochaines étapes pour le groupe (même si on se rend bien compte qu’en ce moment ce n’est pas forcément facile de se projeter)?

On travaille déjà sur un prochain album, on avait beaucoup de titres pour Soulmates, dont certains vont passer sur le 3ème. On continue donc de composer et on pense que d’ici 1 an on va pouvoir se poser pour faire les arrangements et l’enregistrement. On a également un clip qui est en préparation, on réalise tout nous même, on essaye de faire quelque chose d’assez gros, on est en train de monter des décors après avoir passé 5 jours à faire des captations sur un fond vert. Le process a bien sûr été ralenti à cause de l’épidémie et on a donc encore quelques petites choses à finaliser qu’on reprendra dès que l’on pourra de nouveau sortir de chez nous. On a aussi pas mal de dates prévues pour la fin de l’année, on attend notamment avec impatience le Kave Fest à Gisors, on espère vraiment qu’il sera maintenu car le cadre est magnifique dans un château c’est vraiment magique, on a aussi pas mal de dates autour mais qui sont donc toujours en suspens. On aimerait beaucoup se positionner sur certains fests comme le Sylak ou le Hellfest, on a beaucoup travaillé les lives , la mise en scène et on a un line up vraiment très professionnel. On a hâte de pouvoir montrer tout ça au public

Ça ressemble à quoi la journée d’un musicien en confinement?

Pour ma part j’ai un petit à la maison donc on gère déjà la vie de famille, mais c’est vrai qu’on a tendance à beaucoup se recentrer sur soi, on passe beaucoup de temps à composer, en ce qui me concerne j’ai passé beaucoup de temps sur ma guitare acoustique. On essaye aussi chacun de notre côté de travailler à enrichir notre univers et on se concentre aussi sur la communication, bref, il y a beaucoup de choses en cours.

Je n’ai plus de questions, je te laisse le mot de la fin…

Je te remercie pour cette interview et j’en profite pour remercier une fois encore toute notre fanbase qui nous suit et nous apporte l’aide et le soutien dont on a besoin en ce moment. Et on espère se revoir rapidement sur scène pour vous dévoiler encore un peu plus de SCARLEAN.

Merci à toi et bonne journée!

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *