[Chronique] SWORNATION – Facets (EP)

Zedkuesde

Chroniqueur d'album - passionné de musique (du jazz au métal extrême) - guitariste - photographe - étudiant à ses heures perdues

Les derniers articles par Zedkuesde (tout voir)

Rating:

Un an après leur premier EP «11416346_641407899294589_3832090848608028365_o Disrepect », les Parisiens de Swornation reviennent avec un second 4 titres puissant et bougrement efficace.

L’expérience, les scènes et les répets ont porté leurs fruits : les 5 Français ont gagné en maturité, en cohésion, en précision. Jérémy et ses fûts ont trouvé leur place, les guitares d’Axel et Lucien se sont encore mieux entendus ; les cordes vocales de Nico se sont éclaircies, gagnant en netteté et lui permettant du chant clair ; Thibault apporte du placement et de la précision afin de confirmer une solide section rythmique. Le mix est plus ample et gros que ce qu’on a eu précédemment, donnant encore plus de place à la basse. Dans le mix, l’EP est de qualité, et dans les compos ?

Une intro rapide et mélodique introduit le puissant « Set The Trend ». On retrouve les influences du précédent EP, du groove, du core, du mélo, et tant d’autres. C’est carré, bien composé, structurellement intéressant, un refrain mélodique, des breaks puissants : Swornation a donc décidé d’ouvrir son skeud avec une bombe et ce qu’ils savent faire de mieux ! Mais ils ne s’arrêtent pas là…

La baffe continue avec le très gras « Meltdown ». Après l’intro rappelant un de leurs vieux morceaux ( 😉 ), un couplet lorgnant vers le metalcore parkwayien nous ouvre vers ce qui est une des marques de cet EP : les mélodies à la guitare Lead. Nico nous livre également une découverte de son talent en chant clair (c’est une première !). Cela ouvre leurs compositions à de nouveaux horizons et les démarque encore plus de ce qui se fait aujourd’hui. Un gros break sombre et décadent clôture le titre…

C’est avec une intro en clean, tendant vers du Machine Head/Opeth/Prog/plein de trucs cool, que s’ouvre le rocky-groovy « Waste A Gift ». Swornation sort complètement de son chemin habituel, s’approchant de la mouvance post rock et de très très nombreuses autres influences afin de nous proposer un titre que nous n’aurions pu imaginer entendre de leur part il y a 2 ans. En 4 morceaux, les gaillards ont été foutus de nous faire un morceau à eux. Osant une structure inhabituelle, offrant encore plus de poids et de valeur à leur composition. Appuyant des émotions et des paroles. Chapeau !

Il est déjà l’heure de voir le bout… Encore une fois brutalité et mélodie sont au rendez-vous pour ce « No Word Comes Out », un mid-tempo riche et harmonique. Le soli confirme qu’Axel défonce toujours autant à la gratte, et monte d’un niveau en précision et harmonie comparé à leur précédent effort.

Ces quatre titres confirment le talent de composition et d’harmonisation de Swornation. Cette très solide base leur donne toutes les clés pour lancer sur les rails un album qui, j’en suis sûr, remuera sérieusement le paysage musical français. L’enregistrement et le mix de qualité leur permettent de démontrer leurs capacités à un très haut niveau pour un second EP.

Facebook

Bandcamp

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *