[Chronique] SODOM – In The Sign Of Evil

Mike Elektrökuthör

Mike Elektrökuthör

Archéologue du Metal (Thrash Old School en particulier) à la recherche de la petite pépite méconnue ou mésestimée. Les 80's/90's regorgent de groupes comme ça et c'est mon devoir de les trouver, les écouter et partager mon avis sur ma découverte.
Mike Elektrökuthör
Rating:

3094 Bandcamp

Si on attribue très souvent la paternité du Black Metal à des groupes comme BATHORY et HELLHAMMER, certains oublient souvent que SODOM a amplement participé à sa création.

Avec « In The Sign Of Evil » SODOM apporte un côté bestial au genre encore en pleine gestation.
Lachés en mode Panzer, nos 3 jeunes allemands vont tirer 5 obus qui marqueront à jamais le Black grâce ce côté sauvage qui ravage tout sur son passage. Il est indéniable que ce disque aura le même effet qu’une Bible noire pour un bon nombre de groupes des années plus tard.

Dans le principe, SODOM ne fait rien d’autre que reprendre la recette de VENOM en y ajoutant un gros coup de fouet, ce qui a pour effet de nous offrir des hymnes du Metal le plus sombre qu’il y ait à ce moment là.
Pourtant, la simplicité de la musique en a fait rire plus d’un mais comment peut-on rester de marbre face à des tueries comme « Blasphemer », « Sepulchral Voices » et « Witching Metal » qui justifient à elles seules l’achat de cette pépite ?
Des riffs joués de façon pachydermique, une batterie qui semble tirer en rafale et une basse qui ronronne sournoisement, le tout soutenu par les vocaux inhumains de Mr Angelripper, on croirait presque à une bande sonore pour bien accompagner le massacre de vos voisins qui auraient eu le malheur de vous demander d’arrêter ce vacarme infernal !!
« In The Sign Of Evil » c’est tout simplement ça. Une bestialité si intense qu’elle ne laisse personne indifférent et fera fuir ceux qui ne sont pas digne d’entendre ces divins blasphèmes et autres appels à la profanation !!

En 84, SODOM apporte sa pierre à l’édifice que sera le Black Metal et deviendra un modèle pour tout un tas de jeunes maquillés façon pandas qui courent dans la forêt les soirs de pleine Lune.
En moins de 20 minutes, SODOM va faire tomber toutes les barrières qui se dressaient sur la route du Metal noir et prendra la route pour obtenir le statut d’album culte du Black.
« In The Sign Of Evil » est sans aucun doute une œuvre incontournable du genre à classer aux côtés des premiers BATHORY, HELLHAMMER, SARCÓFAGO et NME !!

Share This:

A propos Mike Elektrökuthör
Archéologue du Metal (Thrash Old School en particulier) à la recherche de la petite pépite méconnue ou mésestimée. Les 80's/90's regorgent de groupes comme ça et c'est mon devoir de les trouver, les écouter et partager mon avis sur ma découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*