[Chronique] PURTENANCE – Bruried Incarnation

Rating:

Lorsqu’on parle de Death Metal, deux pays sont souvent cîtés, les Etats Unis, et la Suède, mais d’autres pays ont des groupes de qualité. La Finlande notamment avec des groupes comme DEMILICH, DEMIGOD, CADAVERIC INCUBATOR, mais aussi PURTENANCE, qui après une première partie de carrière au début des années 90 et l’enregistrement d’un premier album « Member Of Immortal Damnation » sorti en 1992, s’est reformé en 2012, et a depuis sorti trois albums dont ce « Buried Incarnation » sur le label Xtreem Music de Dave ROTTEN !!!

Le groupe se compose de Aabeg GAUTAM, chant et basse, Juha RANNIKO et Teri AALTO aux guitares et Harri SALO à la batterie !! Orné d’une pochette signée Chris MOYEN, « Buried Incarnation » nous propose neuf titres pour environ 40 minutes d’un Death Metal Old School avec une production collant parfaitement au style soit l’antithèse des productions estampillées « Andy SNEAP » !!!

L’album débute avec « Into The Arctic Gloom », une intro assez lente avec quelques nappes de claviers pour rajouter une ambiance bien morbide, avant de finir en « fade out » et laisser place à « Shrouded Visions of Afterlife ».  Le growl de Aabeg GAUTAM me fait un peu penser à Tomi KOIVUSAARI sur les premiers AMORPHIS mais en plus compréhensible, tandis que le titre reste sur un rythme presque Doom avec une guitare mélodique un peu genre PARADISE LOST première période. « Inside The Pyre of Enlightenment » possède des parties rappellant BOLT THROWER, notamment dans les riffs, quelques accélérations font leur apparition également.

Je vais vous épargner le « titre par titre », ce serait inutile. Car les titres sont globalement dans le même registre, à savoir un Death Metal fidèle au style des 90’s avec une touche Doom qui me fait penser à INCANTATION ou aux groupes que j’ai précédemment cîté. Ne croyez tout de même pas que le groupe mise tout sur la lourdeur, il y a quelques accélérations bien senties sur différents titres, car ceux-ci sont souvent plein de changements de tempos ! Les sols de guitares sont quasiment absents de l’album remplacés par des parties mélodiques accompagnant les riffs, fans de shred, c’est pas le bon groupe!!!

Je retiendrai cependant un point négatif, aucun titre ne sort vraiment du lot, ils ont à peu prés le même style de composition mais, après avoir écouté la discographie complète du groupe, cela fait partie intégrante de leur style !!

Si vous aimez le Death Metal Old School, avec une production correspondante, faites vous plaisir. PURTENANCE nous sort là un très bon quatrième album, une très bonne découverte pour ma part!!!!

Facebook

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *