[Chronique] POSSESSED – Revelations Of Oblivion

Rating:

Qui aurait cru plus de trente ans après leur dernière trace discographique “The Eyes Of Horror” en 1987, que POSSESSED  ressortirait un album, soît le troisième de sa carrière? Pas grand monde probablement, suite à la séparation du groupe après l’Ep cité plus haut…après une tentative malheureuse par Mike TORRAO, l’un des membres fondateurs, avec une demo enregistrée en 1993, Jeff BECERRA le chanteur/bassiste, désormais au chant uniquement, suite à l’agression dont il fût victime, a reformé le groupe en 2007 avec un line-up comprenant des membres de SADISTIC INTENT ainsi que Tony CAMPOS, bassiste de FEAR FACTORY de beaucoup d’autres groupes.Jeff a trouvé une formation stable avec Daniel GONZALES et Claudeous CREAMER aux guitares, Robert CARDENAS à la basse, et Emilio MARQUEZ à la batterie, seul rescapé de la formation de 2007.

Après avoir joué quelques nouveaux titres en concert “Abandoned” et “Shadowcult”, l’espoir d’un nouvel album commençait a se faire sentir du côté des fans, c’est donc le 10 mai 2019 que “Revelations Of Oblivion” a envahi les bacs mettant fin à trente deux ans de silence discographique!!!

Au programme, douze titres, parmi lesquels une intro et une outro, donc dix titres de Death/Thrash, POSSESSED va t’il être à la hauteur de sa réputation ? Suspens…

La pochette signée Zbigniew BIELAK représente selon Jeff BECERRA la huitième église, logique après les sept précédentes, et possède un côté satanique qui colle parfaitement à la musique.

La plus grosse crainte de beaucoup de personnes, moi y compris, c’était que l’album ait une production trop moderne, vu le label sur lequel est signé le groupe (Nuclear Blast). Et bien en fait, le groupe a enregistré en analogique tout en utilisant un peu Pro Tools, cela donne une production plutôt pas mal, même si je trouvais la batterie un peu trop moderne au début, je m’y fais maintenant… Le groupe a fait appel à Peter TAGTGREN (HYPOCRISY, PAIN, DESTRUCTION, DARK FUNERAL….), Daniel GONZALEZ et Jeff BECERRA co produisant celui-ci.

“Chants Of Oblivion”, l’intro, débute sur un son de cloche puis une mélodie sombre, genre orchestration, reprend le riff de “Fallen Angels” paru sur “Seven Churches”, l’album Culte de 1985. Vient ensuite un gros riff de guitare et ainsi débute “No More Room In  Hell” sur lequel on trouve un descente de rototoms (accessoire de percussion) déjà utilisés par Mike SUS le batteur originel, ce ne sera pas la dernière fois!!!

Le son est très bon, c’est un très bon point, quand à Jeff BECERRA, celui-ci n’a rien perdu de ses capacités vocales, qui ont tant influencé Chuck SCHULDINER ou John TARDY, encore un très bon point donc.

Du côté des guitares, Daniel GONZALEZ et Claudeous CREAMER se partagent les leads comme la paire TORRAO/LALONDE dans les 80’s en respectant le style d’origine du groupe. Le refrain est également facilement mémorisable!!

Un mot sur le style musical du groupe, pour moi, c’est une version Extreme du Thrash car le Death Metal n’est autre qu’une extension de celui-ci, le groupe a également été l’un des premiers à utiliser le terme Death Metal. Ok les Britanniques d’ONSLAUGHT avaient un titre qui s’appellait “Death Metal” également, mais musicalement, POSSESSED a poussé son style vers les etrêmes, notamment grâce à la voix de Jeff.

On retrouve globalement sur cet album une ambiance musicale plus proche de “Seven Churches” que de “Beyond The Gates”, avec  ces riffs sombres et ces paroles démoniaques!!!

Ceux qui ont vu le groupe seront sans doute familiers des titres “Shadowcult” et “Abandoned” enfin en version studio, qui sont très bons au passage.

En général, les titres sont très bien composés et s’inscrivent parfaitement dans la discographie du groupe, cet album est même addictif après plusieurs écoutes, je me régale. D’ailleurs je suis encore en train de l’écouter tout en écrivant cette chronique!!! Aucun titre n’est à jeter, mes favoris étant “No More Room In Hell” et “Omen” avec son tempo globalement plus lent et son riff principal qui reste facilement en tête!!!

POSSESSED reste dans un registre Old School, mais on retrouve des blast beats sur “Ritual”, pas longtemps mais ils sont bien présents. Encore une fois, Jeff a su s’entourer de musiciens chevronnés.

Enfin, “Temple Of Samael” clôture le disque sur fond de guitare acoustique.

Finalement, avec “Revelations Of Oblivion”, POSSESSED fait honneur à son passé et se replace sur la scène extrême comme un groupe sur lequel il va falloir compter dorénavant!!!!

 

https://possessedofficial.com

https://www.facebook.com/possessedofficial/

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *