[Chronique] OVERKILL – Feel The Fire

Mike Elektrökuthör

Archéologue du Metal (Thrash Old School en particulier) à la recherche de la petite pépite méconnue ou mésestimée. Les 80's/90's regorgent de groupes comme ça et c'est mon devoir de les trouver, les écouter et partager mon avis sur ma découverte.
Mike Elektrökuthör
Rating:

overkill-feel-the-fire_300 Bandcamp

OVERKILL fait parti des rares groupes de Thrash à avoir survécu sans grande difficulté dans les années 90. Pour ceux qui ne suivent pas voilà un petit schéma :

Thrash/Death Metal = Thrash : 0 Death : 1
Thrash/Grunge = Thrash : 0 Grunge : 1
Thrash/Pop, Boys band et autres saloperies commerciales = Thrash : 0 Pop, Boys band etc : 1
Thrash = cassage de gueule à partir de 90
D’ailleurs, OVERKILL fait aussi parti des groupes de seconde division du Thrash qui, aujourd’hui, mettent une branlée sévère au fameux BIG 4.
Aaaaah inutile de tenter un contre argument, je vais le démolir. Si on prend à partir des années 2000 ça donne ceci :

METALLICA = 2 albums (3 si on compte « Lulu ») à Que de la bouse (Objection totale du relecteur!!!).
SLAYER = 3 albums à 1 seul de bien (« God Hates Us All »).
MEGADETH = 6 albums Aucun ne me plait mais on me glisse dans l’oreillette que « The World Needs A Hero » serait bien, ça reste à prouver.
ANTHRAX= 3 albums et c’est le seul à vraiment bien faire ses devoirs.

Pour OVERKILL, je vous laisse juste déguster leurs 3 derniers albums pour confirmer que leur place dans la Ligue 1 du Thrash serait entièrement justifiée.

Cela dit, OVERKILL a bien commencé quelque part et c’est ça qui nous intéresse aujourd’hui, leur premier album sorti en 85.
Après s’être débarrassé de leur look « fan de KISS en plus ridicule », les mecs optent pour un look plus … euh… viril… (Comprenez cuir moulant et choucroute permanentée en guise de coupe de cheveux) et une musique plus lourde et plus rapide. « Feel The Fire » est une véritable petite bombe qui ne demande qu’à exploser.
Impossible de rester indifférent à des titres comme « Rotten To The Core » (LE classique du groupe et qui est une magnifique fusion entre « The Four Horsemen » et « Die By The Sword »), « Hammerhead », « Feel The Fire », « Kill At Command » et son break avec Woohooohooo accompagné d’un solo de la mort qui tue (2ème meilleur titre à mon goût) et enfin « Overkill » dont le riff sombre est d’ailleurs très proche du thème de Vendredi 13. Le seul mauvais titre, si je devais en choisir un, serait « Sonic Reducer » qui est une reprise de DEAD BOYS. Cette chanson ne me parle pas le moins du monde et gâche un super album.
Un autre point noir qui pourrait en gêner plus d’un, moi ça ne me choque pas : le chant. Bobby Blitz chante affreusement faux (« There’s No Tomorrow », « Blood And Iron », « Kill At Command »). Ça veut se la jouer Dickinson mais il y a encore du chemin avant d’aller dans la cour des grands. On n’est pas non plus au niveau de Katon (j’adore ce mec et on s’entend à merveille, je compte sur vous pour ne pas balancer) lors du premier HIRAX mais ça peut rebuter les amoureux de belles voix…

On a donc un album tout à fait correct pour l’époque, à mi-chemin entre METALLICA, SLAYER et EXODUS. « Feel The Fire » propose des titres rageurs bourrés de feeling, de riffs bien pêchus avec son lot de refrains accrocheurs et aux « mélodies » facilement mémorisables. Je le recommande chaudement car il fait parti de mes préférés du groupe, loin d’être le meilleur par rapport à ce que le groupe pondra plus tard mais il s’en dégage une énergie que peu de disques parviennent à transmettre.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *