[Chronique] ORKAN – Livlaus

Rating:

livlaus

Note : 6/10

Facebook

Après un 1er album passé plutôt inaperçu en 2012, ORKAN revient en cette fin d’année 2015 avec un second opus intitulé Livlaus. Cette fois-ci, le combo a décidé de mettre les petits plats dans les grands puisque c’est sur le label norvégien Dark Essence Records, à la réputation exigeante, que sort cet album. Le catalogue à forte dominance Black Metal du label se voit alors enrichi par un groupe issu de l’inépuisable scène de Bergen.

Vous l’aurez compris c’est bien de Black Metal que nous parlerons ici. Oui mais pas que ! Parce que si ORKAN a évidemment un pied dans les origines du Black (« Livlaus del3: Tusen Sjeler », « Skodde »), le groupe montre un réel intérêt pour d’autres styles. La musique des norvégiens est crue, agressive et violente. Leur Black/Thrash ou Black’n Roll teinté de mélodie avec de nombreux blasts fait mouche et les riffs sont accrocheurs mais ne semblent pas toujours bien exploitées (souvent utilisés à outrance au sein d’un même morceau « Brende bruer svart metall »).

Des touches de Black limite progressif font leurs apparitions par moment comme sur les longues introductions de « Fanden på veggen » et « Livlaus del1: Evig » ou encore de Post-Black Metal sur « Livlaus del3: Tusen Sjeler ». Même si le titre se fait plus « traditionnel » par la suite. Ce qui lui donne aussi cette fâcheuse impression de trainer en longueur…

Cet effet « touche à tout » donne à la fois à la musique des norvégiens un sentiment de variété avec un sens de la mélodie évident mais il traduit aussi la difficulté de créer des morceaux homogènes qui retiennent l’attention du début à la fin. Il ne manque pas grand-chose cependant à ORKAN pour affirmer leur personnalité et pour franchir ce fameux cap.

Tracklist :

  1. Fanden på veggen
  2. Brende bruer svart metall
  3. Livlaus del1: Evig
  4. Livlaus del2: Dødens Dal
  5. Livlaus del3: Tusen Sjeler
  6. Uforgjengeleg
  7. Skodde

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*