[Chronique] NAWATHER – Wasted years

Cyanide
Les derniers articles par Cyanide (tout voir)
Rating:

Nawather_2016_WastedYears_coverWasted years… Ne vous y trompez pas, aucune référence à la Vierge de Fer ici, Nawather nous vient de Tunis et nous présente son Metal orientalisant par le biais de M & O Music.

Le groupe est formé en 2013 par le vocaliste Raouf Jelassi (Occulta, Agony’s serenades) et le bassiste Hichem Ben Amara (ex-Occulta, Melmoth, Out Body Experience, Agony’s serenades). Le duo est rejoint par Ryma au chant , Yazid (ex-Melmoth) à la guitare, Saif (ex-Myrath) à la batterie et Nidhal Jaoua : Qanûn.

Très clairement, le groupe s’inscrit dans une niche “world music” qui s’appuie sur la juxtaposition des genres, là où on est habitué à avoir des éléments orientaux stéréotypés sur une structure Metal, c’est ici plutôt l’inverse avec l’application de riffs thrash pas forcément très originaux.

D’un point de vu ressors de construction et du mélange des voix homme/ femme, je pense sincèrement à des groupes comme The Sin Of Thy Beloved qui venait poser des violons sur du black (ou inversement) dans une ambiance goth ambiante.

On pensera, en référence, certes à Myrath (forcément) mais aussi à nos Human Fate nationaux (qui, pour moi, offrent une plus-value au genre).

Au rayon du “J’aime” je relèverai l’intention et l’ambiance ainsi que le fait de ne pas recourir à des samples. Au niveau du “je n’aime pas” je note une justesse de chant discutable et un mix franchement limite.

On trouve donc ici les erreurs d’un premier album qu’on a voulu très typé et que l’on a du coup un peu tiré vers le caricatural mais il faut accorder à cet album une ouverture nouvelle (on ne peut pas toujours traverser la Méditerranée dans le même sens).

Je ne peux le cacher, j’ai du mal à me laisser totalement entraîner par cet album, néanmoins c’est avec une certaine curiosité et un certain intérêt que j’attends de voir la suite et, vu qu’une vidéo vaut mieux qu’un trop long discours, je vous laisse vous faire votre avis…

 

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *