[Chronique] HOLOCAUSTO – War Metal Massacre

Mike Elektrökuthör

Mike Elektrökuthör

Archéologue du Metal (Thrash Old School en particulier) à la recherche de la petite pépite méconnue ou mésestimée. Les 80's/90's regorgent de groupes comme ça et c'est mon devoir de les trouver, les écouter et partager mon avis sur ma découverte.
Mike Elektrökuthör
Rating:

 Facebook

 

HOLOCAUSTO est de retour et a décidé de revenir à ses racines !! Au Diable les errances Thrash technique et Crossover et par ici le bon vieux War Metal d’antan !!

Rien qu’avec ça, je vois déjà une armée de fans avec des triques de poneys, à genou avec une main sur le cœur arborant fièrement des t-shirts « Campo De Extermínio ».
Une fois cette information digérée, on regarde l’artwork de Barney Fried et on est d’autant plus convaincu que le groupe revient à ce qu’il sait faire de mieux.

Et le mieux dans tout ça (instant orgasme), c’est avec le line up d’origine qu’HOLOCAUSTO fait son retour parmi nous (minou minou) !!

« Une légende raconte que le cœur du chroniqueur a battu si fort le soir où il a apprit cette nouvelle, que ses voisins ont hurlé au tapage nocturne et que ces mêmes battements résonnent encore dans les rues de Metz. »

Puis on regarde les titres et là, la débandade…

On s’aperçoit que sur 8 titres, on a 2 intros, 3 titres réenregistrés et 3 inédits… Putain…

Autant aller droit au but, les 3 titres réenregistrés sont tirés de la première démo du groupe (« Massacre ») et de la compilation de l’Enfer, la plus démoniaque et tellement parfaite que si tu ne la connais pas, suicide-toi, j’ai nommé « Warfare Noise » (« Destruição Nuclear » et « Escarro Napalm »). C’est bien joli de vouloir redonner une seconde jeunesse à ces titres (cultes) mais ce n’était pas vraiment nécessaire car ils étaient très bien comme ils étaient… encore que, pour « Massacre » ça peut se comprendre. Tout le monde ne va pas chercher à écouter les démos d’un groupe. En plus, certains ne supportent pas quand le son grésille, du coup, c’est parfait pour ces personnes-là. Mais dans l’ensemble, c’est plus une tentative de montrer qu’HOLOCAUSTO peut encore sonner « Raw » et surtout, ça permet de mieux faire passer ce qui va suivre par la suite…

Si HOLOCAUSTO a eu la délicatesse de vous tartiner de lubrifiant, c’est pour faire passer un suppositoire dont on se serait passé volontiers. A croire que les sirènes de l’intro ont été mises exprès pour annoncer que quelque chose de terrible est sur le point d’arriver. Le plus drôle, c’est que ça se fait progressivement, on passe de moyen (« Eu Sou A Guerra ») à médiocre (« Corpo Seco/Mão Morta ») et de médiocre à carrément mauvais («War Metal Massacre »).
Je ne vois pas trop quoi dire de plus. HOLOCAUSTO se contente de bourriner comme avant mais c’est moins bien. « Eu Sou A Guerra » tient encore un peu la route mais « Corpo Seco/Mão Morta » ne décolle jamais et le riff principal est vraiment pourri, le break tente bien de raccrocher les wagons mais il n’en est rien. Quand au titre éponyme, je ne vois pas quoi dire à part que c’est franchement honteux de sortir un truc aussi nul… il ne se passe rien, ça tourne en rond, c’est moche et la manière dont le tout est « chanté » rappelle atrocement NECROBUTCHER et ce n’est franchement pas un compliment d’être comparé à ce groupe…. En plus, le break est presque le même que sur le titre « Campo de Extermínio »… décevant à mort…

Une véritable douche froide pourtant, j’ai vraiment disséqué cet EP afin de me convaincre qu’il avait des qualités et que je passais à côté de quelque chose mais il n’y a rien à faire. La déception est totale.
J’ai eu la même déception qu’il y a 10 avec « Christ Illusion » de SLAYER qui revenait avec le line up d’origine, une pochette moche comme avant et tout le toutim pour, au final, accoucher d’un disque tout juste passable en étant gentil…
Encore un retour dont on se serait allègrement passé même si j’aurais tué pour les voir au Nuclear War Now Fest en Allemagne.
Malgré ce retour au bon vieux son comme on l’aime, HOLOCAUSTO est, et restera toujours, le groupe d’un seul et unique album à mes yeux.

 

Share This:

A propos Mike Elektrökuthör
Archéologue du Metal (Thrash Old School en particulier) à la recherche de la petite pépite méconnue ou mésestimée. Les 80's/90's regorgent de groupes comme ça et c'est mon devoir de les trouver, les écouter et partager mon avis sur ma découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*