[Chronique] HOLE XPANDER – You Gonna Scream (EP)

Bernard-Henri Leviathan

Bernard-Henri Leviathan

Chroniques, live reports, interviews, piraterie psychique… et danses de salon !

Styles de prédilection : Heavy, Speed, Black et Proto-black, Avant-garde, Doom, Thrash,…et plus ça sonne vieux, plus c’est savoureux!

Albums cultes: Angra “Holy Land”, Helloween “Walls Of Jericho”, Megadeth (… n’importe quel album entre “Killing Is My Business…” et “Cryptic Writings”), Death “Sound Of Perseverance”, Black Sabbath “Black Sabbath”, Ghost “Opus Eponymous”, Therion “Theli”, Mercyful Fate “Melissa”, Immortal“Battles In The North”, WASP “The Crimson Idol”, Yngwie J. Malmsteen “ Trilogy”, Notre Dame « Nightmare Before Christmas », Arcturus « La Masquerade Infernale », etc.

Devise : « Ce qu’il y a d’enivrant dans le mauvais goût, c’est le plaisir aristocratique de déplaire » - Baudelaire
Bernard-Henri Leviathan

Les derniers articles par Bernard-Henri Leviathan (tout voir)

Rating:

a2669387230_10Bandcamp

Facebook


Note : 8/10

Alors les mecs, cachez vos gonzesses, voilà Hole Xpander ! Ils sont fougueux, ils ont l’attitude, ils sont explicites et ils nous arrivent avec leur premier EP « You Gonna Scream ».

Des noms plus qu’évocateurs, un visuel qui l’est tout autant, l’introduction de « You Gonna Scream », le titre, tout en jouissance, nous rappellent que c’est quand même bien bandant de faire partie de ce monde Rock’n’roll ! Le visuel, justement parlons-en, vous rappellera peut-être la langue des « Rolling Stones » ou encore la bouche maquillée du «Pop’n’Gum » de « Superbus », mais ne vous arrêtez pas à ces images car le propos est bien plus musclé ! Bon condensé de Sleaze, de Glam, de Hair Metal, de Heavy, bref, tout simplement de Hard pour ne pas rentrer dans les petites guéguerres de classification, ces quatre titres bien vitaminés vous projetteront au juste milieu entre quelques amours de jeunesse tels que « Guns’n’Roses », «  Hanoï Rocks », « Skid Row » et cette vague plus récente venue du froid que représentent les « Hardcore Superstar » ou encore « Crashdiët ».

Du côté manuel d’histoire, nos intéressés sont un pur produit du Nord de la France. Après quelques changements, le line-up se stabilise autour de 3 personnages qui n’ont rien de novices : Edgy (Guitares ; ex-Anomaly, ex-Gun’s 2 Roses – Cover band UK à qui-vous-savez), Jay (Chant/Basse ; ex-Mothership, ex-Dive Bomb) et Dido (Batterie ; ex-Destruction Camping-Car, ex-Dive Bomb également).

Quatre titres, ça va vite. Ce n’est pas pour autant qu’il faut en faire une chronique au rabais. Alors disséquons ensemble le contenu charnel de cette invitation à la luxure. Tout d’abord, nos odes à l’amour physique s’ouvrent sur « You Gonna Scream », sorte de tube dont est tiré le premier et tout récent clip du groupe. Dès les premiers accords de guitare, tant niveau son que dans l’attaque, on se sent débarqué sur les traces du grand « Slash ». Fait caractéristique qu’on retrouvera tout au long du disque, on imagine tout à fait le public reprendre en chœur le refrain de ces sacrés coquins, au cours de leurs concerts. Festifs et fédérateurs donc. Et à grands renforts de riffs carrés, bien construits, la musique ira parfois jusqu’à chatouiller quelques ascendances Thrash comme dans le résolu « Never enough » où la voix de Jay, aux intonations agressives, est posée sur un excellent riff plombé, millimétré (le pilon de mon love gun dirait « Paul Stanley »). « Since You left », chanson à l’origine électrique, est quant à elle interprétée façon « unplugged ». Moins précise, elle m’accroche moins. Plus sobre et intimiste, avec ses cymbales comme uniques percussions, elle aura cependant le mérite de pouvoir proposer un contenu varié au sein même de cette courte production. Enfin, « All My Tears » clora l’EP d’une fort belle manière et restera, pour moi, le titre le plus fouillé dans lequel se jouxteront les leçons des monstres du Rock : trille introductive à la « Van Halen », chœurs me renvoyant chez « KISS » période Glamy, beau solo d’Edgy en clin d’œil au mythique « Whole Lotta Love » avant de se poursuivre de manière plus personnelle. « All My Tears » verra Jay reprendre ses droits sur le micro pour achever le titre par une montée en puissance le plaçant sous les hospices des grands hurleurs de ce monde qu’ont pu être  « Axl Rose » ou « Sebastian Bach ».

Avec « You Gonna Scream », l’EP, vous aurez affaire à un son clair mettant en évidence la maîtrise des instruments. La section rythmique est efficace et calibrée. La guitare, bien présente, s’illustre avec rigueur dans les leads comme dans les parties rythmiques. Niveau chant, on en est conscient, la voix ne pourra pas satisfaire tout le monde. Pouvant paraître instable dans le placement ou le calage par moment, voire un peu forcée dans les aigus à d’autres, elle n’en ressort que plus vraie. Car nous sommes bien ici dans le Rock’n‘roll Circus, celui-là même qui, le doigt levé vers le ciel, hurle sa haine du play-back et d’autres manipulations de vocodeur ! De la musique vivante, uniquement de l’énergie authentique ! Au-delà de cela, Jay présente une belle amplitude vocale entre suraigus hurlés, graves et médiums offrant de belles vibrations (pouvant rappeler sous certains aspects le timbre résonnant de « Brad Roberts » des « Crash Test Dummies » ou encore, mais dans une toute autre conception, le coffre de « Blaze Bayley »).

Ainsi se présente cet EP 4 titres qui constituera, dans l’attente impatiente de la suite, une belle carte de visite pour découvrir ce groupe et leur laisser une place de choix dans le paysage Hard français. Courrez l’acheter, vous n’en serez pas déçus ! Cependant, attention, à partager vos découvertes musicales avec vos conquêtes, vous risquerez bien de repartir brecouille au prochain concert ! Il est fort à parier que ces jeunes gens ne vous auront rien laissé ! Un homme averti en vaut deux… mais alors, dans ce cas, cette charmante compagne, chanceuse, risque bien à son tour de se mettre à hurler !

Share This:

A propos Bernard-Henri Leviathan
Chroniques, live reports, interviews, piraterie psychique… et danses de salon ! Styles de prédilection : Heavy, Speed, Black et Proto-black, Avant-garde, Doom, Thrash,… et plus ça sonne vieux, plus c’est savoureux! Albums cultes: Angra “Holy Land”, Helloween “Walls Of Jericho”, Megadeth (… n’importe quel album entre “Killing Is My Business…” et “Cryptic Writings”), Death “Sound Of Perseverance”, Black Sabbath “Black Sabbath”, Ghost “Opus Eponymous”, Therion “Theli”, Mercyful Fate “Melissa”, Immortal “Battles In The North”, WASP “The Crimson Idol”, Yngwie J. Malmsteen “ Trilogy”, Notre Dame « Nightmare Before Christmas », Arcturus « La Masquerade Infernale », etc. Devise : « Ce qu’il y a d’enivrant dans le mauvais goût, c’est le plaisir aristocratique de déplaire » - Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*