[Chronique] GOHRGONE‭ – A Divinis‭

Rating:

gohrgone coverFacebook
Soundcloud

GOHRGONE est un groupe parisien formé en 2012 que j’ai dégoté quasiment à ses débuts, au moment de leurs premiers titres démo qui traînaient sur internet et surtout sur scène en situation d’ouverture de concert.
Le groupe débutait, ça se sentait, redoutablement car le public est souvent intransigeant.
Néanmoins, je voyais déjà des choses intéressantes se mettre en place et je suis resté en attente de cet album.
Conceptuellement, ce groupe de Death moderne très mélodique s’inspire des mythologies gréco-romaines.
Ce premier album fait maison, de l’artwork au mix, est loin de me décevoir.
Ce quatuor au moment de l’enregistrement, qui vient de devenir quintet sur scène, a très bien géré ses moyens.
Une voix hyper carrée très core pour le meilleur soutenue par quelques growls fantômes ou torturés, une guitare (deux maintenant) très mélodique(s) qui sait (savent) jouer en complémentarité (live certified).
La partie rythmique n’est pas en reste.
L’album se présente sur une construction classique mais vraiment bien menée façon Intro/titres marteaux/transition instrumentale chiadée/ re-titres marteaux/outro.

Il ya encore des choses à explorer mais je n’ai vraiment aucune déception par rapport à ce que je pouvais attendre.
Cet album satisfera les fans de Death/Thrash à la SEPULTURA old-school mais qui aiment tout de même que l’on modernise un peu les choses.

Le line-up colle vraiment bien, j’espère qu’il restera stable.
Pour leur avoir fait très récemment partagé une affiche, je peux garantir qu’ils se montrent à la hauteur de leurs titres.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*