[Chronique] GOD DETHRONED – Illuminati

Rating:

Déjà le onzième album pour les Néérlandais de GOD DETHRONED, groupe formé en 1991 et reformé après deux séparations en 2014 avec à la barre le chanteur/guitariste Henri SATTLER !!! Complétant la formation, on retrouve Michiel VAN DER PLICHT à la batterie, Jeroen POMPER à la basse et Dave MEESTER à la guitare. « Illuminati » parait trois ans après son prédécesseur « World Ablaze » et apporte quelques innovations  par rapport à celui ci!!!

Après avoir parlé de la première guerre mondiale sur quelques albums, GOD DETHRONED a décidé de changer de sujet en parlant de ….religion, quelle originalité me direz vous… durant les 36.37 minutes de l’album, les ambiances sont tour à tour Death puis Black, ce qui colle bien au sujet traîté finalement.

Dès le premier titre, l’éponyme « Illuminati », on peut découvrir des parties de claviers qui accompagnent les riffs sur un tempo relativement Heavy avec un chant qui m’a fait penser à Sakis de ROTTING CHRIST, mais à 1.50 minute, les choses s’emballent un peu. A noter aussi de la voix claire mais plutôt sombre, pas trop de mélodies vocales…avant de revenir sur le riff du début pour conclure le titre.

Sur « Broken Halo », le second titre, on trouve des parties à tendances Black Metal qui me rappellent un peu DIMMU BORGIR, mais aussi des passages typiquement Death, soit un bon mix des deux genres, avec des leads plutôt mélodiques, et encore des claviers, d’où le rapprochement avec DIMMU BORGIR.

« Book Of Lies » quand à lui est un titre relativement mid tempo qui fait un peu retomber l’ambiance après un titre assez percutant, on retrouve toujours ces claviers derrière les guitares..

Les titres suivants, « Spirit of Belzebuth » et « Satan’s Spawn » reprennent un rythme plus rapide, on retrouve sur le premier cité des choeurs en voix claires mais ça passe bien.  « Satan’s Spawn » quand à lui est dominé par les blast beats et mise sur l’efficacité, c’est d’ailleurs le titre le plus court de l’album si l’on ne tient pas compte de l’interlude « Dominus Muscarum » et ses 40 secondes!!!

En résumé, GOD DETHRONED a le mérite de ne pas refaire le même album à chaque fois, avec ses claviers et ses choeurs, et nous propose un Death/Black très bien ficelé qui demandera sans doute plusieurs écoutes avant d’en assimiller les nuances, mais ça vaut le coup!!!

Facebook

 

Bandcamp

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *