[Chronique] DROID – Terrestrial Mutations

Rating:

Si je vous dis Techno-Thrash, ça vous parle? Quoi!! De la techno??? Tu déconnes, Thrashmaniac???

Non, le terme “Techno” viens de “Technique”. D’ailleurs, cela ne se dit quasiment plus, on parle désormais de “Thrash technique” ou “Prog Thrash”. Ce sous-genre du Thrash Metal (à force, on ne va plus savoir où donner de la tête avec tous ces sous-genres!!) comprenait des groupes tels que WATCHTOWER, MEKONG DELTA, DEATHROW, OBLIVEON ou encore VOIVOD (Note de Bernard-Henri Leviathan: et CORONEEEEEER!!!!)  qui ont toujours étés difficiles à définir. De nos jours, c’est VEKTOR qui fait office de référence en matière de Techno-Thrash, si si j’y tiens à mon terme Old School !!!

Bien que VEKTOR soit le premier nom en la matière qui vienne à l’esprit en 2018, d’autres groupes, comme les Italiens de VEXOVOID et ces Canadiens de DROID, s’annoncent comme de sérieux prétendants, alors que le dernier album des Américains de VEKTOR remonte maintenant à 2016.

DROID est un  trio formé en 2012 dans l’Ontario, au Canada, et comprend Jacob MONTGOMERY au chant et à la guitare, Sebastian ALCAMO à la batterie et Chris RILEY à la basse. ” Terrestrial Mutations” est leur premier album et succède à deux démos et un EP qui est sorti en 2015.

Après cette introduction relativement longue, rentrons dans le vif du sujet. Premier point: cet album est sorti en 2017 mais étant signé sur un petit label indépendant, nous n’avons pu le chroniquer que seulement maintenant.  Ensuite, la pochette peut faire penser à du Rock Progressif, genre YES ou ASIA (note de BHL : ‘Tain c’est vrai, un gros truc sous acide!)… Personnellement, j’ai pensé au groupe THE SWORD mais, comme vous l’aurez compris, aucun rapport… sauf peut-être le niveau technique des musiciens!!!

La production est bonne, sans trop d’artifices, et chaque instrument a sa place sur l’album. La basse est d’ailleurs facilement audible!

Durant un peu plus d’une heure, DROID nous entraîne dans leur “monde” assez proche de leurs compatriotes de VOIVOD, avec de fréquents changements de tempi et un niveau technique plutôt élevé (normal pour du Techno-Thrash me direz-vous!!!).

Seul le chant de Jacob MONTGOMERY est assez monocorde, même si certaines parties en chant clair viennent améliorer celui ci (“Terrestrial Mutations”, “Mission Drift”). Mais bon, vu les parties de guitares, ce ne doit pas être évident en concert. Cet album demandera un peu d’effort avant d’être assimilé à cause du nombre de riffs par composition mais le jeu en vaut la chandelle. Et c’est après quelques écoutes que je me décide à le chroniquer!

Les titres naviguent entre 3.24 minutes (“Suspended Animation”) et 10.43 (“Mission Drift”), donc soyez patients avant de tout digérer…

Voici donc un album qui aurait pu finir dans mon top 5 de l’année dernière si j’y avais eu accès avant. Je le recommande aux fans de VOIVOD et des groupes cités en début d’article, ainsi qu’aux amateurs de Prog Metal qui apprécient également le Thrash!

Facebook

Bandcamp

 

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*