[Chronique] DEATHTOSTERONE – Si…

MANGAKAWAICAT
MANGAKAWAICAT

Les derniers articles par MANGAKAWAICAT (tout voir)

Ni compromis, flatterie, poésie ou une once de romantisme !!!

Avec Deathtostérone, on rentre direct dans le vif du sujet. A la poubelle, voire pire, les bobos, les pucelles, les bouffons, les semis péteux metalleux ! Alex – dit “Roi de Trèfle” crache à la gueule de tout, tous et toutes.

L’album “Si” reflète bien l’état d’esprit de ce groupe décadent et sale à souhait et de surcroît le revendiquant ! Ils vont de provocations en provocations, tout le monde trouve son défaut et ou sa grosse tare dans les paroles et, à mon idée, invite tous les abrutis à revoir leur égo et fermer leur clapet ! Ce sont des juges et sages du Metal ! Dans “Si…”, en fait, on va vous inviter à vous psychoter, si toutefois vous en êtes dignes…

Je répète : ce n’est pas une musique pour petite fille jouant à la marelle, mais de mâles remplis de testostérone comme leur nom l’indique… Pas besoin de créatine, d’éphédrine, de clambutérol, de piquouses pour gonfler leurs muscles, leur peps et leurs paires de couilles qui n’ont pas leur pareil, sans parler de la violence régnante…

On n’a pas affaire à des gentils. La moquerie, la raillerie sont de rigueur ici. Musicalement c’est très efficace, du pur, du dur, technique et excellent metal.  Aucun morceau ne se ressemble, on se prend une branlée à chaque chanson qui défile ! On ne s’ennuie guère, c’est une décharge qui part dans tous les sens ! C’est pire que la chaise électrique ! Ça part de la pointe des cheveux jusqu’aux ongles fourchus du diablotin Alex, créateur de ce fabuleux groupe qu’est Deathostèrone.

Âmes sensibles, coincés du sexe et ses extrêmes, s’abstenir… De plus, le groupe affiche ses couleurs : Bleu, Blanc, Rouge ; chantent en français, défendant le Metal de notre histoire et relève le niveau qu’on a perdu depuis un certain temps.

Alex a la provocation de Gogol 1er (pour les connaisseurs), avec une rébellion de folie. Moi, j’adore sa voix avec une tonalité, une originalité, une arrogance qu’il assume pleinement. Je ne vous détaille pas les titres mais vous invite à les découvrir et à les savourer… Défenseurs de nos  traditions, avec des groupes de cette trempe, le Metal de notre pays restera et gardera le Label Metal Français !!!

Facebook

Share This:

2 Commentaires le [Chronique] DEATHTOSTERONE – Si…

  1. C’est super cool d’avoir posté sur un vrai site cette chronique ça donne envie direct 🙂

  2. Profitons de cette piqûre de rappel pour dire que Deathtostérone a sorti “Franchouill’Hard Rock” son 2ème album dont voici un extrait : https://www.youtube.com/watch?v=ZjkutFCSMP4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*