[Chronique] DARKESTRAH – Turan

Rating:

darkestrah Turan Digi Lp cover WEB

Note : 7/10
Site/Facebook/Bandcamp

Bien que basé actuellement en Allemagne, DARKESTRAH est un groupe originaire du Kirghizistan. Je serai donc bien mal avisé de vous parler de quelconques références culturelles, musicales, folkloriques ou traditionnelles de ce pays. Mais sa situation géographique au carrefour de l’Europe de l’Est, de la Russie et de l’Asie est un bon indicateur de la couleur de leur musique. D’autant plus que le terme « Turan » peu faire référence à l’idéal d’un grand empire touranien réunissant tous les peuples nomades de la région.

Et cet album agit en bon fédérateur. Il agit comme un pont entre influence païenne européenne, Black Metal, folklore soviétique ou encore envolées orientales voire asiatiques. Loin d’un album de Black Metal « classique », la production est claire et les claviers occupent une place importante au sein de la musique ce qui confère à l’ensemble une atmosphère éthérée et enivrante bien particulière. Si on ajoute à cela un excellent sens de la mélodie, les morceaux qui composent cet album possèdent une aura particulière qui vous emmènera hors des sentiers battus.

Le jeu des musiciens est habile et mêle avec brio l’agression et la beauté, le grandiloquent et le glacial. Sans faire de Turan l’album de l’année ni le meilleur album des Kirghizes, les couches de mélodies, de percussions et les nappes atmosphériques font à peu à peu leur travail pour vous faire voyager et vous permettre de passer un agréable moment.

Tracklist :
1. One with the Grey Spirit
2. Erlik-Khan
3. Conversations of the Seer
4. Gleaming Madness
5. Bird of Prey
6. The Hidden Light

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*