[Chronique] BENIGHTED – Brutalive The Sick

Zedkuesde

Chroniqueur d'album - passionné de musique (du jazz au métal extrême) - guitariste - photographe - étudiant à ses heures perdues

Les derniers articles par Zedkuesde (tout voir)

Rating:

« Je dédicace cette chanson à tous ceux qui auraient dû se couper les couilles au lieu d’avoir des gosses ! »
Le décor est planté ! Surprise du Hellfest en 2012 et confirmation en 2014, Benighted était pour moi mon réveil matin du festival, ainsi qu’une vague écoute en album, un “Slut” par-ci par-là. C’est donc avec beaucoup de hâte que je me suis lancé dans l’écoute de leur album live “Brutalive the Sick”.
Et la, énorme surprise ! Aussi énorme que leur son… Parce que, oui, le live de Benighted sonne comme rarement j’ai entendu un live sonner, et je ne parle pas que de Brutal Death. Leur son presque heavy au niveau des grattes est présent, la batterie garde son âme, le chant est profond. Il est clair qu’à ce niveau, le pari est plus que tenu ! J’ai meme une préference pour écouter les morceaux issu de ce live, plutôt qu’en album…
Cette préference n’est pas anodine : en plus du son, le groupe nous livre une performance 6 étoiles (sur 5). Une mise en place parfaite, un feeling omnipresent, une joie d’être sur scène allègrement partagé par Julien Truchant et sa voix gutturale. L’apparition de guest ne fait qu’ajouter du piment à ce set déjà rudiment bien mené. La setlist est bien construite, faisant la part belle au ancient et aux nouveaux morceaux, avec une continuité des plus agréable.
C’est donc un carton plein pour cet excellent live de Benighted : “Brutalive the Sick”. Il est evident que si vous aimez le groupe, ou comme moi appreciez de les voir de temps en temps, vous ne serez pas deçu par le travail realisé sur leur passage au Silak Festival !

Tracklisting:
X2Y
Noise
Let the Blood Spill between My roken Teeth
Collapse
Experience Your Flesh
Carnivore Sublime
Prey
Grind Wit
Fritzl
Collection of Dead Portraits
Slaughter Suicide
Slut
Asylum Cave

Line-up
Julien Truchan – vocals
Olivier Gabriel – guitar
Kevin Foley – drums
Pierre Arnoux – bass/backing vocals
Emmanuel Dalle – guitars

FacebookSite Web

Share This:

A propos Zedkuesde
Chroniqueur d'album - passionné de musique (du jazz au métal extrême) - guitariste - photographe - étudiant à ses heures perdues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*